La descente de l'arbre Roman

De
Publié par

Charge trés délicate, en 2008, pour un "négre" sans illusions, que la biographie d'un "blouson doré" soixante-huitard qui a lui-même écrit sur le vif le récit de sa vie de renégat. Puisqu'il est mort pourquoi ne pas lui chaparder son texte, le mettre à la sauce du jour ? Trop simple, la supercherie! Voilà que le présent entraîne le "héros" dans un mystérieux feuilleton. Qui manipule qui ? Pourquoi?
Publié le : dimanche 1 avril 2012
Lecture(s) : 12
EAN13 : 9782296488809
Nombre de pages : 288
Prix de location à la page : 0,0160€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
       
                   
  
© André Sandral, 2012. Tous droits réservés.  © LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96956-8 EAN : 9782296969568
LA DESCENTE DE LARBRE
André Sandral
La descente de larbre
roman
LHarmattan
Au grand faiseur dhistoires
mon maître mon disciple
mon double
mmlet ens lelevod st snav elrtne larabtttiv oiussiuelb ed eéte s.reuaornu e ud eomverg là à etre ç
I Te réveiller, tu nas jamais aimé : on essaie de rêver encore, peine perdue, le jour a déjà imprimé sa photocopie de la veille, les piétons de papier mâché se pressent pour monter en ligne, allez-y donc, mes braves, toi derrière, à la traîne Oui, moi, André Queyrou, A.Q., batterie presque à plat, quarante ans bouclés et bâclés, les chiffres ronds ne pardonnent jamais. Il inventoria sa soupente : des dossiers, des brouillons en vrac, cinq années dun travail de taupe, une thèse respec-tueuse, La poétique du roman policier , chant du cygne uni-versitaire, félicitations unanimes. Et pourquoi ruminer les objections dun antique mordu des langues mortes : « Dans dix ans, que restera-t-il des romans dont vous nous parlez ? » Lenvie te démangeait de clouer ce rat mort sur papier bible : « Un classique, mon-sieur, nest quun auteur classé. »
Chapitre 1
10 L A  DESCENTE  DE  L ARBRE
Au diable lUniversité, mon destin est dans la littéra-ture  ou nulle part. Il allait arracher le feuillet de léphéméride, mercredi 2 janvier 2008, lorsque le téléphone  Je ne vous tire pas du lit, jespère La voix de Sturka, pénétrante, léditeur toujours à la page A.Q. réenfila son personnage : ton goût pour lécritu-re ta conduit à faire le nègre, beau drame dune intelligence qui répugne à laction pratique ! Bravement, il ironisa :  De quoi sagit-il, cette fois ? De dépanner un poli-ticien ? Un animateur de télé ? Un chanteur ? Un champion cycliste ?  Rien de ce qui est humain   « ne vous est étranger », je sais Mais parlons de choses sérieuses Lorsque je prononce « Foudral », ce nom vous dit-il quelque chose ?  Non, rien du tout.  Foudral et Cie, les chemins de fer, les canons, bref lacier sous toutes ses formes, lune de ces « Deux-cents Fa-milles » qui ont vertébré la République Jusquà ce que sur-gisse Marc, le vilain petit canard de Mai Mai 68 A.Q. fit la grimace : cette Fête des Fous sans lende-mains, lannée même de ta naissance ! Sûr, on ten a rebattu les oreilles
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.