La femme du chien Mystère

De
Publié par

L'insolite tient quartier dans cet ensemble de fictions. La femme du chien Mystère est un titre déroutant, n'est-ce pas ? Mais pourquoi pas ? Quand il s'agit de la métamorphose d'un homme devenu chien, perdu pour son épouse.
Publié le : mardi 1 juillet 2008
Lecture(s) : 46
Tags :
EAN13 : 9782296200845
Nombre de pages : 137
Prix de location à la page : 0,0076€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LA FEMME DU CHIEN MYSTERE
Histoires fantasques

Willy ALANTE- LIMA

LA FEMME

DU CHIEN MYSTERE
Histoires fantasques

L'Harmattan

@ L'HARMATTAN, 5-7, rue de l'École-Polytechnique;

2008 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-05872-9 EAN : 9782296058729

«Par le Tage on va vers le Monde. Au-delà du Tage il y a l'Amérique Et la fortune pour ceux qui la trouvent. Nul n'a jamais pensé à ce qui pouvait bien exister Au-delà de la rivière de mon village. » Fernando Pessoa, Alias Alvaro de Campos

A Pierre Bardin et son épouse, manière d'évoquer notre première rencontre aux Isles à sucre...

«Les hommes n'aiment pas les chiens qui pensent» (proverbe africain)

LA FEMME DU CHIEN MYSTÈRE

J'étais un jeune journaliste quand j'ai mené l'enquête sur cette affaire qui défraya longtemps la chronique. Ce sont mes notes, telles qu'elles ont été livrées aux lecteurs, que je propose aujourd'hui après plus d'un demi-siècle. Ma première démarche fut consacrée à la femme de la victime, Madame Ludovic Grindor, mère d'Octave, dénommé affectueusement, Tatave. C'était à la brune du soir, quand les enfants désœuvrés s'adonnent autant à des jeux de leur âge, qu'à des interrogations métaphysiques, même si l'expression peut paraître trop lourde, prêtée à des supputations enfantines. Etaient-ce les stridulations des criquets et le ruissellement de la rivière coulant non loin de là qui entraînèrent Tatave et son petit voisin Charlot à s'engager dans une discussion qui allait avoir pour témoins, Madame Grindor et son mari Ludovic, la première vaquant à ses occupations ménagères, le second rentrant à la maison non moins préoccupé par un potin qui avait dû déjà faire le tour de la ville. 9

Charlot à brûle-pourpoint interroge Tatave : - Regarde moi 'tit brin, Tatave. Crois-tu qu'il existe des hommes qui tournent en chien? Madame Grindor excédée, mais surtout voulant garder les bonnes grâces de l'au-delà, tenta de couper court à ce sinistre badinage: - 'Tit garçon, assez parler, veux-tu? Avec la brune qui tombe, ce n'est pas le moment. Paix-là, foutre! Tatave qui ne devait pas en mener large relaya sa mère: - Tu sais bien qu'on ne raconte pas des contes en plein jour, tu tourneras en bouteille. Charlot sans se démonter, voyant arrIver Ludovic Grindor, tenta de le mettre à contribution. - Voici ton pater-là, on va lui demander... Madame Grindor : - J'ai dit, non, foutre! Ludovic: - Je viens d'apprendre Danmase...
- Quel Danmase ?

une drôle de nouvelle chez

10

- Danmase le coiffeur, il n'yen a pas d'autre, et puis ne me coupe pas la parole comme ça... Raoul a vu Augustin, hier matin vers les cinq heures sur le banc-feignant des traîne-pépas*, le premier en venant de l'église. Tu sais comment il est méloué ? Dans les cinq heures de mat' le bas jour se cassait à peine, il a reconnu Augustin... Il lui dit, bonjour compère, héhé tu es au pays à c' -t'heure. Tu es arrivé par le courrier tout bonnement, j'ai bien entendu le vapeur corner, hier... Augustin, celui enfm qu'il a pris pour Augustin, ne lui a pas répondu... Quand Raoul est arrivé aux environs du "quatre chemins", il a remarqué un grand chien noir et blanc, un désagrément de chien, je ne te dis que ça ! A dix pas de la bête ça a commencé, dents dehors, babines à l'envers... - Ces enfants-là, voulez-vous Madame Grindor pour faire diversion. aller jouer, ajouta

- Armantine, j'aime mieux te dire qu'un grain de moutarde à ce moment-là ne passerait pas à coups de masse dans le derrière de Raoul. Grâce à Dieu, Raoul a toujours son fouet, car sur les cinq heures du matin, il va changer ses bœufs de pâturage... Alors il a viré de bord, et fait cap sur le salon de Danmase qui était ouvert, et à bout de souffle lui a raconté son histoire... - Ça alors, qui aurait dit qu'un gros notable comme Augustin tournait en chien? Ça par exemple...

* Correspond à désœuvré traîne-savate. « Pépas », altération de peut pas, gens peu fortunés chaussés de tennis, baptisés en créole, «pépas ». 1]

*
Des jappements d'un chien, à la manière d'un appel, semblant venir de loin, retinrent l'attention de Ludovic surpris, mais touché par l'aile de la frayeur, un homme bisquencoin, qui croit et ne croit pas, les deux en même temps quand il le faut... - Héhé, Armantine, qu'on entend... on dirait que c'est un chien

- Un chien? Où as-tu pris ça encore? Ces enfants-là vous entendez, vous ?... - Non, anman, papa veut faire des jeux... Ludovic énervé: - Faire des jeux? anman ?.. I(ip ! C'est français-là ça qu'on vous apprend à l'école... Puis ayant lancé un second kip d'impatience, ajouta: - Je vais faire un tour en bas du jardin, dans le fonds pour voir. Entrez dîner, toi, prépare mon bain de monte-auciel*, je reviens au bout d'un 'tit moment; Jappements et stridulations de criquets continuaient leur soliloque, de même Ludovic son aparté:

* Genre de convolvulacée au caractère émollient. Cf. Saint John Perse: H...Alors on te baignait dans l'eau-de-feuilles-vertes... H(N. de l'A.). 12

- Ça? c'est Augustin qui m'appelle, il a sûrement quelque chose à me dire pour les élections. Avec le colonel Cocozamba dans l'opposition, ça va être raide, des élections en battle-dress et baïonnette' on !

Cette méditation politico fraternelle avait pour but, à son insu, d'apaiser sa frousse rampante. Aussi, allait-il decrescendo: - Quelle couillonnade, plus j'avance, moins je vois de chien, et moins j'entends les aboiements de tout à l'heure. Je vais foutre à cet animal sauvage deux psaumes 109 dans les reins, il va voir si je suis un 'tit garçon... Alors d'une voix pleine de ferveur:

- « Le Seigneur a dit à mon Seigneur:

asseyez-vous

à

<<ma droite. Jusqu'à ce que je fasse de vos ennemis l'escabeau «de vos pieds. Le Seigneur fera sortir le sceptre de votre «puissance, dominez au milieu de vos ennemis... » Et ce bandit de chien qui n'arrête pas son libera cré Dié, Dixit Dominus-Domino Mea. Est-ce un partisan de Gogosse qui cherche à m'attirer dans un guet-apens? ... Le crépuscule s'était épaissi, et comme aurait dit Ludovic Grindor lui-même, on ne voyait pas un bœuf à dix pas. Seul le chuchotement de la rivière apportait une petite touche sonore donnant vie à la nuit qui s'installait déjà avec la manifestation et l'apparition d'insectes en tous genres: stridulations de criquets, coassements de grenouilles, ronronnements pointus de moustiques.

13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.