La fronde

De
Publié par

Dans la république imaginaire de Bissotin en Afrique, Ekoutou quitte son village pour travailler. A Ebolo-ville, il rencontre Valesa et Makita, avec lesquelles il noue des relations amoureuses. Due aux clivages inter-religieux, une guerre civile éclate dans un pays rongé par la haine tribale, la corruption et la mal-gouvernance, sous la dictature de Son Excellence Sanguinota Nigota. Dans un monde détruit par la misère, les trois jeunes voyagent et découvrent "l'île de la Concorde"...
Publié le : dimanche 1 décembre 2013
Lecture(s) : 10
EAN13 : 9782336331706
Nombre de pages : 290
Prix de location à la page : 0,0163€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Emmanuel Eka Mengue
Lafronde ou la condamnation du fanatisme Roman
Femmes & Savoirs
15/11/13 16:44
La fronde
Femmes et savoirs Collection dirigée par Alice Delphine TANG La collection « Femmes et savoirs » intègre tous les ouvrages qui contiennent des savoirs diffusés par les femmes, des savoirs diffusés pour les femmes et des savoirs diffusés sur les femmes. Dans ces rubriques se retrouvent aussi bien les œuvres de fiction (roman, nouvelle, poésie, théâtre, épopée, conte, etc.) que les essais littéraires, philosophiques, ethnologiques, anthropologiques, sociologiques et mythologiques. La collection «Femmes et savoirs »est un espace scientifique dont le but est de donner une grande lisibilité des écrits réalisés par les femmes ou portant sur les femmes. Déjà parus Marie-Thérèse AMBASSA BETOKO,Le film de ma jeunesse. Nouvelles, 2013. Sophie Françoise BAPAMBE YAP LIBOCK, Les couloirs du bonheur. Roman, 2012. Alice Delphine TANG et Marie-Rose ABOMO-MAURIN (éds), Jacques Fame Ndongo. Esthétique littéraire, 2012. Charles LE GRAND TCHAGNÉNO TÉNÉ,Demain l’Afrique. Poèmes, 2012. Fidoline NGO NONGA,Économie de l’environnement. Outils de gestion économique de la biodiversité, 2012. Ben MAGE, Les marguerites. Poésie, 2012. Serge Cyrile NWAWEL,Reflets. Poésie, 2012. André Marie AWOUMOU MANGA,Le coupable. Pièce de théâtre en cinq actes, 2012. François A. NTSAMA,Partage. Poésie, 2012. Stéphane DE MÉGAHSHI, L’héritagedes siècles. Le trône du pacte sacré. Théâtre, 2012. Antoine Didier MBANGO,Mabola, la fille des douleurs ou le parfum maudit, 2012. Laël LONBON,Les mues : entre us et usure. Poèmes, 2012. Olivier G. H. NGAH,Une épine dans le cœur. Roman, 2012. Olivier G. H. NGAH,Il y a un soir en 1973… Théâtre, 2012.
Emmanuel Eka MengueLa fronde ou la condamnation du fanatismeRoman
Photographie de couverture © Daniel Lobo. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30110-5 EAN : 9782336301105
Si tous les cailloux qu’on lance au hasard dans nos forêts ne tuent pas des moineaux, du moins, ils percent des feuilles. 1 Proverbe ntoumou
1 ( )Ntoumou :sous-groupe de l’ethnie fang. On le trouve au Sud-Cameroun, au Nord du Gabon et en Guinée équatoriale.
Avertissement Voilà un livre qui ne manquera pas de déranger! Voilà un roman qui dérange ! À tout point de vue. L’écriture y est farouchement débridée. Son discours, humaniste entend désigner un réel, africain, symbolisé par Bissotin doublement sotqui nous est donné à voir et à sentir comme dégradé et sclérosé. Il s’agit de récuser Africavoitu et Bissotin et les abolir, les refaire autrement, dans l’Universelle sympathie. D’un seul mot, transformer le monde. Car l’imaginaire d’aujourd’hui sera la culture planétaire de demain. Mais récuser ne suffit pas, encore faut-il inverser le maléfice et faire de l’ancien désarroi, un vœu inespéré. En ces temps de chiasserie en Afrique où les teigneux avec l’avènement du multipartisme, de la démocratisation et des vents de libertéme font reprendre la classique recrudescents précaution d’usage, qu’autrement ils sont tous à l’affût du raffut avec leur gourdin de justice sous le bras. Alors voilà : Les personnages de ce roman sont tous aussi imaginaires que fictifs. Maintenant, ne venez pas me les briser. Emmanuel EKAMENGUE
I. L’étouffoir
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.