Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La loi des masques

De
304 pages
Aux quatre coins du monde, une série de crimes aux mobiles mystérieux. Des assassinats implacables. Des meurtriers déterminés. Pourquoi ? Pour qui ? Vincent, ancien militaire au Rwanda devenu inspecteur chevronné, est envoyé en Namibie sur la scène de l'un d'entre eux. Entre fausses pistes, maigres indices et obscures témoignages, l'enquête progresse difficilement mais, tenace et perspicace, Vincent persévère. Il bascule peu à peu au cœur d'une machination tentaculaire à l'échelle mondiale...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LA LOI DES MASQUES
Chris Gindre
LA LOI DES MASQUES
© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06350-8 EAN : 9782343063508
Je remercie Valentine Perrin, François Savigny, Laurent Van Parys, Georges et R.C. Gindre Maxime Toutzevitch Caroline Jacquemot Mon amoureuse, Julie Boyer pour leur soutien indéfectible
« Vouloir libère. » Friedrich Wilhelm Nietzsche,Ainsi parlait Zarathoustra
Désert du Namib. Namibie.
Depuis combien de temps était-il là ? Un jour ? Une nuit ? Un an peut-être ?Le silence balayé par le vent du désert a englouti le temps devenu espace. Les heures se comptent en étoiles, les secondes en grains de sable, les semaines en multitudes de dunes. La voûte céleste est son toit, les tourments flous de la chaleur sa demeure. Un chèche bleu flotte autour de ses yeux trop clairs pour tant de clarté. Les rayons ardents irradient ses cheveux de plus en plus longs. La peau se tanne comme un vieux cuir sous la barbe rêche mi-blonde mi-grisonnante. Les mains calleuses et les pieds durcis dans des chaussures montantes et serrées. La large chemise blanche insolemment immaculée bouffant au-dessus du ceinturon brun soutenant le treillis d’un kaki délavé. Il faut se protéger, les morsures de l’astre en fusion ne laissent aucune chance aux prétentieux. C’est encore plus vrai sous ces contrées australes. Malgré tout, aux confins de la fournaise, les pieds plantés dans le sable ocre et glissant, son esprit reste froid. L’envoûtement du Namib le berce.Comme Confucius, Il se prépare au pire, espère le meilleur et prend ce qui vient. Les braises finissent de se consumer, le froid a dissipé la chaleur comme la lune a bordé le soleil. Il dort profondément, à même le sol aride et frais. La bise ressuscite le bois rougeoyant, l’éclat de lumière se propage et vient se planter dans une pupille à la rondeur parfaite. Sans sourciller, les deux prunelles scintillent. Une ombre râblée, tapie dans l’opaque, frémit. Les biceps tachetés se
9