//img.uscri.be/pth/40e7f8da0165eef9dd7f18d8858dad0161c3b5fe
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La maison hantée de Sallie

De
175 pages
Dans ce livre, Debra Pickman nous raconte elle-même ce qu’elle, son mari Tony et leur fils nouveau-né Taylor ont vécu dans la désormais célèbre maison de Sallie, depuis le jour de leur arrivée jusqu’à celui où, terrorisés, ils se sont enfuis. L’histoire de la maison de Sallie et du fantôme de la fillette pyromane qui la hantait a donné naissance à d’innombrables rumeurs et hypothèses de meurtre, de dissimulation, de racisme et de sévices. Mais les Pickman savent, eux, ce qui s’est réellement passé, parce que non seulement ils l’ont vécu, mais qu’ils y ont à peine survécu. Pour la première fois, Tony et Debra révèlent des détails inédits de leur calvaire. Ils décrivent l’apparente fascination protectrice de Sallie envers leur bébé, et racontent ce que c’était que de vivre avec des entités menaçantes qui les ont griffés, mordus et terrorisés. Ils livrent ici leurs recherches de nature historique, leurs propres photographies et des extraits du journal personnel de Debra qui documentent leur séjour dans cette maison cauchemardesque qui continue de les hanter encore à ce jour.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Traduit de l’anglais par Janine Renaud
Copyright © 2010 Debra Pickman Titre original anglais : The Sallie House Haunting : A True Story Copyright © 2011 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cette publication est publiée en accord avec Llewellyn Publications, Woodbury, MN, www.llewellyn.com Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire. Éditeur : François Doucet Traduction : Janine Renaud Révision linguistique : Féminin pluriel Correction d’épreuves : Suzanne Turcotte, Katherine Lacombe Conception de la couverture : Matthieu Fortin Photo de la couverture : © Thinkstock Photos de l’intérieur fournies par l’auteure Mise en pages : Sébastien Michaud ISBN papier 978-2-89667-439-8 ISBN PDF numérique 978-2-89683-183-8 ISBN ePub 978-2-89683-596-6 Première impression : 2011 Dépôt légal : 2011 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99 Imprimé au Canada Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC. Version ePub: www.Amomis.com
Je dédie ce livre à mon mari, qui non seulement a collaboré à sa rédaction, mais m’a aussi aidée à tenir le coup tout au long de ces terribles journées au cours desquelles nous fûmes l’objet de l’attention et de la fascination de l’esprit d’une fillette. Je le remercie d’avoir enduré la détresse et les blessures physiques surpassant tout ce que j’ai pu noter dans le journal dont ces pages s’inspirent.
Affronter ses peurs les plus profondes, c’est ça, le véritable courage.
TABLE DES MATIÈRES
Préface Introduction UN : Avant que tout commence DEUX : Dans la maison TROIS : Les oursons en peluche QUATRE : Larry vient à la maison CINQ : Le lendemain matin SIX : Griffures et réprimandes SEPT : Les premières recherches HUIT : Barbara vient à la maison NEUF : Conséquences et photographies DIX : Cohabiter avec un esprit ONZE : Tony aperçoit Sallie DOUZE : Je suis ici TREIZE : L’incendie de Noël QUATORZE : La télécommande QUINZE : Au-delà de ce que nous savons SEIZE : Joyeux anniversaire DIX-SEPT : L’industrie DIX-HUIT : Peter James DIX-NEUF : Nuit blanche VINGT : Le nettoyage VINGT ET UN : Le point de vue de Tony Épilogue À propos de l’auteure
REMERCIEMENTS
À ma sœur Karen. Si elle ne m’avait das conseillé De tenir un journal, dlusieurs Des Détails exdosés Dans ces dages auraient été derDus à jamais. À ceux De nos amis et membres De notre famille qui nous ont crus, soutenus sur le dlan émotif et sont Demeurés à nos côtés, alors que D’autres nous tournaient en riDicule. Un merci tout sdécial à Shannyn Hall dour son aiDe constante lors De la correction et De la drédroDuction De ce livre. À tous ceux qui travaillent Dans ce Domaine, aux méDiums et au dersonnel De soutien Dont le Dévouement, la comdassion et le courage nous ont aiDés à suddorter un deu mieux les événements. Finalement, et tout darticulièrement, un granD merci à la méDium Barbara Connor, qui nous a offert son aiDe et ses conseils quanD dersonne D’autre ne le faisait, et aussi à notre ami Peter James, Dont la Douceur nous a dermis De mieux comdrenDre le monDe invisible.
PRÉFACE
Ce livre a pour but de satisfaire la curiosité de ceux qui veulent connaître les détails entourant cette maison hantée ainsi que les expériences que nous y avons faites et les moyens que nous avons employés pour parvenir aux conclusions que nous avons présentées publiquement. Il s’adresse aussi à ceux qui mènent des enquêtes et des expériences dans le domaine du paranormal. Il remettra en question ce qu’on nous raconte depuis nombre d’années et ce que nous croyons savoir sur les esprits et leurs prétendues activités. Dans ces pages, je me présente et explique ce qui a fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. Cela permettra d’identifier les principaux éléments requis pour évaluer correctement une situation et tirer des conclusions raisonnables à partir des événements que mon mari et moi avons vécus dans cette maison. Il me semble que dès ma jeunesse, j’ai su qu’il y avait davantage en ce monde que ce que nos yeux perçoi-vent ; davantage que ce que Dieu nous laisse voir et davantage que ce que la science nous a enseigné. Je ne suis pas, ni n’ai jamais été, exceptionnellement croyante ou portée vers la spiritualité. J’ai été élevée dans la religion catholique jusqu’à ce qu’à l’âge de 16 ans, certaines circonstances d’ordre personnel m’éloignent de l’Église. Depuis, j’ai souvent opposé les enseignements de la Bible aux théories scientifiques tentant d’expliquer la vie et le monde qui nous entoure. J’ai besoin de preuves et accorde donc plus de crédit aux explications scientifiques. J’avais environ neuf ans lorsque ma sœur, quelques enfants du voisinage et moi sommes tombés sur une planchette Ouija. Assis devant la maison, nous avons fait de notre mieux pour « entrer en contact avec le monde des esprits ». À notre grande déception, rien ne s’est produit. Depuis lors, j’en ai appris plus sur les désavantages et les dommages découlant de l’usage de cette planchette et n’en ai plus jamais touché une. Je me souviens également d’une soirée-pyjama d’adolescents où nous nous sommes lancés dans une séance de spiritisme. En dépit de toutes nos tentatives (maladroites), nous n’avons pas réussi à communiquer avec le monde des esprits. Si l’un de nous avait su ce que nous faisions alors, nous aurions peut-être réussi à ouvrir certaines portes, avec des conséquences dangereuses. Une fois devenue adulte, je me suis efforcée de ne pas laisser mon attirance pour le surnaturel se transformer en obsession, du moins pas assez pour me détourner de la réalité et de mes occupations journalières. Hormis ces expériences enfantines, je n’ai jamais ressenti le besoin de chercher des réponses au point d’avoir recours à des méthodes marginales. Je ne me suis jamais tournée vers la sorcellerie, le vaudou ou des rites païens, ni fait appel à un pouvoir autre que mes propres capacités. Je crois qu’il existe un pouvoir supérieur, et qu’il ou elle a conçu un plan pour chacun de nous. En temps opportun, nous finirons tous par apprendre ce qu’il nous faut savoir. Bien que plusieurs se détournent de la réalité, il est extrêmement important de garder la tête froide et l’esprit concentré en tout ce qu’on accomplit. Dans ma jeunesse, mon père a consacré plusieurs heures à m’enseigner certains principes de bases qui, avec le temps et un peu de bon sens, ont fait de moi la
personne logique et analytique que je suis. Nombre des exemples dont il se servait renfermaient une somme formidable de connaissances dont je n’ai pris conscience que tout dernièrement. L’un de ses enseignements les plus précieux a été de m’apprendre que je devais étudier les choses sous plusieurs angles. Que peu importe ce que je voyais, quelqu’un d’autre pouvait voir autre chose, et qu’il me fallait considérer une situation en tenant compte de tous les points de vue pour la saisir nettement. Lorsque nous avons compris que notre maison était hantée, j’ai ressenti le besoin d’obtenir des réponses et me suis rendue à la bibliothèque locale, où je n’ai rien trouvé ayant rapport à notre cas. J’ai pris la décision d’écrire ce livre au bout de plusieurs mois et d’innombrables heures de recherche, de frustration et de confusion. Bien que ce livre ne s’appuie pas exclusivement sur des méthodes scientifiques, j’espère qu’il offrira aux lecteurs une base de comparaison pour leurs propres études ou recherches. Dans ma quête de renseignements et d’un cas semblable au nôtre, je n’ai trouvé que quelques renseignements, anciens et fondés souvent sur les récits de tierces personnes. De toute évidence, il serait utile d’enquêter sur de tels événements, de les documenter et de les analyser alors qu’ils se produisent. La récente multiplication d’émissions de télévision sur le paranormal permet aux gens d’avoir un aperçu de l’univers paranormal depuis le confort de leur foyer. J’espère que plus d’individus et de familles seront enclins à faire part de leurs expériences et à solliciter l’aide d’enquêteurs compétents. L’exactitude des renseignements présentés par les émissions de télé, les livres, les documentaires et les tournées de maisons hantées me préoccupe particulièrement ; je suis bien placée pour savoir comment les faits peuvent être biaisés. Notre histoire et les événements que nous avons vécus ont été modifiés pour des raisons de divertissement ou de cotes d’écoute. Ceux qui prennent cette liberté ne comprennent pas à quel point cela peut engendrer de la confusion, de la frustration, voire faire du tort à ceux qui comptent sur ces renseignements pour faire face à leur propre situation. Le fait que le grand public s’intéresse davantage au paranormal est le seul avantage découlant de la plupart de ces nouveaux produits de divertissement. Par ailleurs, nous avons pu assister au cours des dernières années à l’explosion de renseignements sur le paranormal par le biais d’Internet ; ainsi, sur notre site consacré à la maison de Sallie, on trouve des ressources et des renseignements historiques permettant de faire la distinction entre les faits et la fiction. Les gens en ayant besoin ont accès à plus d’aide que jamais ; il leur suffit de trier le bon grain de l’ivraie. Très peu de personnes ont trouvé le courage d’écrire au sujet de leurs expériences personnelles et de courir le risque d’être ridiculisées. Certaines choisissent de fuir devant leurs expériences paranormales, rares sont celles qui les acceptent et s’efforcent d’en tirer un enseignement, et c’est peut-être ce qui explique que l’on trouve si peu de comptes rendus détaillés. Il y a des années, Tony et moi faisions partie de ces gens soucieux de l’opinion de leurs voisins. Aujourd’hui, nous ne sommes plus des victimes d’un phénomène paranormal extrême, nous sommes des enquêteurs s’efforçant de comprendre et de trouver des preuves ainsi que le moyen d’aider les autres. Je crois sincèrement que ce livre est unique en son genre et qu’il plaira tant aux adeptes du paranormal cherchant des renseignements fondés sur des faits qu’à ceux souhaitant apprendre de la bouche de ceux qui l’ont vécu en quoi consiste une
expérience paranormale. C’est donc pour vous, qui nourrissez un appétit insatiable pour les récits de fantômes fondés sur des faits réels ou qui désirez en apprendre plus sur le paranormal à travers votre propre expérience et celle d’autrui, que j’écris ce livre, sans crainte d’être jugée.