La Princesse africaine (Tome 2) - La prisonnière de Zanzibar

De
Publié par

Après un long périple, Tchinza, la princesse shona, est enfin de retour dans son village natal.
Mais c’est pour découvrir que sa mère, la reine Nehanda, a été enlevée par des trafiquants d’esclaves.
Ils l’ont emmenée sur l’île de Zanzibar et vendue au sultan. Celui-ci la tient prisonnière dans son harem.
Avec l’aide de ses amis, Tchinza décide d’aller la délivrer…
Publié le : mercredi 10 novembre 2010
Lecture(s) : 52
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782081251922
Nombre de pages : 287
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LA PRINCESSE AFRICAINE uu
Christel Mouchard
LA PRINCESSE AFRICAINE uu La Prisonnière de Zanzibar
Flammarion
© Éditions Flammarion, 2007 87, quai PanhardetLevassor  75647 Paris cedex 13 ISBN : 9782081203556
Chapitre 1
Retour à Zimbaboué
E nfinTchinzarentraitchezelle. Ilyavaitsilongtempsqu’ellen’avaitpasrevusa mère,samaisonAprèsdelonguessemainesde captivitéchezShaka,leroidesZoulous,etencore d’autreslonguessemainesdemarchedansledésert, lamontagne,lasavane,Tchinzatouchaitaubut. Devantelle,surlabergedelarivière,ellevoyait samèrelareineNehandasavancersurlechemin quivenaitdelaforteresse.Bientôt,ellesejetterait danssesbras. Tchinzaavaitfaillimourirplusieursfois,avalée paruncrocodile,brûléedansunincendiede brousse,tuéeparleschasseursd’esclaves…Maislà, maintenant,elleavaitatteintlafinduvoyage:elle étaitderetourdanssonroyaume,leroyaumede
9 u
10 u
Zimbaboué,dontsamèreétaitlareineetdontelle étaitlaprincessehéritière. Mamanmurmura-t-elledunevoixétranglée parlémotion. Lecortègeroyalapprochait.Toutelacoursétait déplacéepourlesaccueillir,elleetsesamis. Sesamis :ilsétaientàsescôtés,surleradeau grâceauquelelleavaitdescendularivière,dernière étapedesonlongvoyagedepuisleterritoirede ShakaleZoulou.Ilsavaientfranchilesobstacles avecelle ;ilsavaientaffrontélamortavecelle. IlyavaitMoutiti,biensûr,sonpetitserviteur, ungamindehuitansquelleconnaissaitdepuissa naissance.IlyavaitaussiKounzi,leguerriershona qu’elleavaitsauvédel’esclavage.Etlebébégué-pardquilsavaienttrouvédanslincendie,boulede poilauxgrandsyeuxmordorésquiseroulaiten miaulantsurlefondduradeau. Tchinzas’étaitfaitencored’autresamis,aucours desonlongvoyage.Desamiscommeaucunautre Africainn’enavaitencetteannée1870.Deux hommesblancs,des«mouzoungous»:unadulte, David,etungarçondesonâge,Damian.Desamis pourlavie,elleenétaitsûre.SurtoutDamian. Tchinzaluilançaunregardencoin. Ellelavaitdétesté,audébut,cegarçonblondqui feignaitdêtremaladepoursefaireplaindrepar Ysabel,samère.Puistoutavaitbasculé :Ysabel
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

11 contes des îles

de flammarion-jeunesse

La Reine des mots

de flammarion-jeunesse

Hôtel des voyageurs

de flammarion-jeunesse

suivant