Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

suivant
couverture

Winter Morgan

La Quête des chasseurs de trésors

LES AVENTURES NON OFFICIELLES D’UN JOUEUR – TOME 4

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Ivorra

1

AMIS PERDUS

Steve travaillait dans sa ferme lorsqu’il entendit son chien, Rufus, aboyer au loin. Il releva la tête et vit deux personnes arriver.

— Qui êtes-vous ? demanda-t-il en s’approchant d’eux.

Rufus vint le rejoindre, tandis que ses ocelots, Calinou et Jasmine, restaient assis à l’entrée. Au départ, les deux arrivants ne lui adressèrent pas la parole, se contentant de discuter entre eux en regardant la maison.

— Es-tu Steve ? demanda finalement la femme blonde, qui portait une chemise verte.

— Oui. Qui êtes-vous ?

— Parfait, nous sommes au bon endroit, soupira la femme. Nous ne pensions pas y arriver. Le voyage a été mouvementé.

— Vous n’avez pas répondu à ma question, s’agaça Steve.

— Désolée. Je suis Alex, et voici Will, mais ça n’a pas d’importance. Je suis ici pour t’informer que tes amis sont en danger.

— Hein ? Quoi ? Qui ? balbutia Steve, bouleversé par cette nouvelle.

— J’ai rencontré ton amie Kyra. Elle et tes autres camarades ont été piégés par un vandale. Il les a emprisonnés dans un temple, mais elle a réussi à s’échapper et essayait de les aider.

— Est-ce qu’ils vont bien ? Où sont-ils ?

— Nous avons croisé Kyra dans le désert. Nous étions affamés et elle nous a donné à manger. En échange, elle nous a demandé de venir te retrouver. Elle ne voulait pas quitter ses amis, Henry, Max, et Lucy, mais elle a besoin de ton aide, expliqua Will, qui portait un casque rouge.

Steve se demanda un instant si Alex et Will lui disaient la vérité.

Ce sont peut-être des vandales qui ont piégé mes amis et cherchent à me dévaliser à mon tour.

— Vous avez traversé le désert juste pour me passer le message de Kyra ? C’est un sacré service que vous lui avez rendu.

Alex baissa le regard, comme embarrassée par les paroles de Steve.

— En fait, Kyra nous a également promis une part du butin.

— Je comprends mieux, dit Steve.

— Le temple regorge de trésors, ajouta Will.

— Ce qui m’inquiète le plus, c’est Kyra, pas le butin, rétorqua Steve.

— Elle est dans une sale situation, mais au moins elle peut voir les ennemis arriver de loin, dans le désert, expliqua Alex.

Steve savait qu’elle disait vrai. Kyra était assez futée pour repousser les vandales. Malheureusement, elle était seule. Même si elle repérait à temps des créatures hostiles, elle n’était pas forcément en mesure de les vaincre.

Il faut que j’aille l’aider !

Steve entra dans sa maison pour aller enfiler son armure. Il ouvrit un coffre et en sortit son épée de diamant. Il consulta son inventaire pour vérifier s’il était prêt à aider Kyra à sauver Henry, Max et Lucy. Le voyage vers le biome désertique serait long et périlleux.

Alex et Will se tenaient dans le salon, en train de manger des pommes pour restaurer leurs barres de nourriture.

— Avez-vous une carte ? leur demanda Steve.

— Inutile, répondit Alex, nous connaissons la route. Nous avons promis à Kyra de te guider jusqu’à elle.

— Par contre, nos inventaires sont presque vides, ajouta Will.

— De quoi avez-vous besoin ?

— Nous avons beaucoup d’émeraudes, dit Alex. Est-ce qu’il y a un village dans les environs où nous pourrions les échanger contre du ravitaillement ?

— Oui, mais avons-nous le temps de le faire ? Je suis inquiet pour mes amis. Il faut se dépêcher d’aller les secourir.

— Sans préparatifs, nous n’arriverons à sauver personne, rétorqua-t-elle.

Steve réprima un éclat de rire : d’habitude, c’était lui qui disait ce genre de choses. Il acquiesça aux paroles d’Alex. Il fallait se préparer soigneusement.

Ils se rendirent tous les trois au village, dans l’échoppe d’Eliot le forgeron. Il possédait tout le ravitaillement pour fabriquer les puissantes épées et armures nécessaires pour affronter ces maudits vandales.

Eliot fut surpris de la visite de Steve et de ses deux nouveaux amis.

— En quoi puis-je t’aider ?

— Eliot, voici Alex et Will. Nous allons nous rendre dans le désert. Un vandale a emprisonné Henry, Lucy et Max. Kyra est là-bas en train d’essayer de les secourir, mais elle n’y arrivera pas toute seule.

— Oh, non ! se lamenta Eliot. Dis-moi de quoi vous avez besoin.

Alex et Will échangèrent des émeraudes. Dès qu’ils eurent fini, ils retournèrent à la ferme de Steve pour fabriquer les objets nécessaires aux combats contre des monstres. Dehors, la nuit n’allait pas tarder à tomber.

Steve s’aventura à l’extérieur. Il était prêt à partir lorsque Alex l’interpella :

— Nous ne pouvons pas commencer notre voyage de nuit !

— Attention, derrière toi ! cria Will.

« Clic ! Clang ! »

Deux squelettes s’avançaient vers lui. L’un d’eux décocha une flèche, mais l’armure de Steve absorba l’impact. Certain d’en sortir vainqueur, il se jeta sur le monstre et le détruisit à coups d’épée.

L’autre se révéla plus coriace. En frappant la créature, il se rendit compte qu’il n’arriverait pas à la tuer. Le monstre lui tirait dessus sans discontinuer.

Will et Alex sortirent de la maison en courant et arrosèrent de flèches le squelette jusqu’à le détruire.

— Nous pourrons utiliser ses ossements pour faire de la poudre d’os, déclara Alex en le plaçant dans son inventaire.

— Tu vois, voyager de nuit est trop dangereux, ajouta Will.

Steve admit qu’ils avaient raison, mais il n’arrivait pas à dormir en sachant ses amis en danger.

— Une fois dans nos lits, nous serons à l’abri des créatures hostiles, dit-il en retournant à la maison. J’espère seulement que Kyra va bien.

— Une araignée ! cria Alex.

Son horrible regard rouge luisait tandis qu’elle trottinait sur le sol du salon de Steve. Celui-ci frappa l’insecte de son épée de diamant. Le monstre lâcha des yeux en mourant.

— Nous nous en servirons pour faire des potions, dit Steve en les ramassant, tandis qu’Alex récupérait la toile.

— Allons nous coucher, dit Will d’un ton nerveux. Il y a trop de monstres dans les parages.

En se mettant au lit, Steve songeait encore à Kyra. C’est alors qu’il entendit une voix familière résonner dans le salon.

— Steve ? Tu es chez toi ?

Il sortit de sa chambre en courant.

— Kyra ! s’exclama-t-il en voyant son amie. Je te croyais dans le désert !

2

RÉAPPARITION

— C’est un creeper qui m’a eue, dit Kyra, le souffle court. Je l’ai entendu au dernier moment et je n’ai pas pu lui échapper.

— C’est horrible ! s’exclama Steve. Au moins, tu es à l’abri ici, avec nos deux ocelots.

— Ouf ! Ce creeper m’a fait une peur bleue. Le seul avantage, c’est que je suis réapparue dans ma chambre, ce qui m’a permis de venir ici te demander de l’aide, dit Kyra avant de reprendre son souffle. Est-ce qu’Alex et Will ont réussi à te rejoindre pour t’expliquer ce qui s’est passé ?

Avant qu’il ait pu répondre, Kyra reprit la parole :

— Oh ! Steve, tu n’imagines pas ce qui est arrivé à Henry, Max et Lucy.

À cet instant, Alex et Will émergèrent de la chambre.

— Kyra ? s’exclama Alex, éberlué.

— Tu as réussi ! répondit celle-ci avec le sourire.

— Oui, nous allions partir ce matin pour retourner dans le désert. Que t’est-il arrivé ?

— Tu as bien passé mon message à Steve ? demanda Kyra.

— Nous lui avons dit que tu essayais d’aider tes amis qui étaient prisonniers d’un vandale, dit Will.

— Steve, dit Kyra, trois personnes vêtues des couleurs de l’arc-en-ciel nous ont piégés.

— Bon sang ! ce sont les mêmes que j’ai vues dans le Nether et dans la jungle.

Steve n’en revenait pas que ces crapules aient frappé de nouveau.

— Nous étions sur le point de déterrer le trésor lorsqu’ils se sont faufilés dans le temple du désert et que, sous la menace de leurs épées de diamant, ils nous ont faits prisonniers.

— Comment est-ce possible ? dit Steve d’un ton étonné. Henry, Max et Lucy ne se sont pas défendus ? Ce sont pourtant des chasseurs de trésors expérimentés et habitués aux vandales.

— Eh bien, nous étions tout excités d’avoir découvert le temple caché. Une fois dans la salle au trésor, Henry a réussi à esquiver les pièges, mais sans détruire le TNT. Lorsque les hommes arc-en-ciel nous sont tombés dessus, l’un d’eux a immédiatement menacé de tout faire sauter. Ils nous ont alors conduits à la pointe de l’épée jusqu’à une prison de bedrock qu’ils avaient construite. Heureusement, j’ai réussi à leur échapper sans même qu’ils s’en rendent compte.

— Quel était ton plan pour secourir nos amis ? demanda Steve.

— Je comptais récupérer le TNT et m’en servir pour attaquer les vandales, mais le creeper m’a agressée à la nuit tombée. Et me voici revenue ici.

— Il faut retourner au temple pour les aider. Ils risquent de rester coincés là-bas à tout jamais.

Kyra s’adressa à Alex et Will.

— Maintenant que j’ai retrouvé Steve, vous n’avez pas besoin de nous accompagner. Je vais vous récompenser avec des émeraudes. Je peux même offrir un diamant à chacun d’entre vous.

Alex croisa le regard de Will.

— Est-ce qu’on peut tout de même se joindre à vous ?

— Pourquoi ? s’étonna Kyra, l’air abasourdie.

— Je crois que ce sera une belle aventure, répondit Will, et les temples du désert recèlent de nombreux trésors. C’est là qu’on fait les meilleures trouvailles.

— Toute aide sera la bienvenue, dit Steve. Notre tâche ne sera pas facile.

— Oh non ! s’exclama soudain Kyra.

Elle venait de repérer les yeux rouges d’une araignée. Steve détruisit la créature d’un coup d’épée.

— C’est la deuxième ce soir. Mieux vaut aller nous coucher avant qu’une araignée chevauchée ou un Enderman nous tombe dessus. C’est trop dangereux de rester ici.

La porte de la maison était toujours ouverte. Il s’approcha pour la refermer, mais deux squelettes franchirent le seuil dans un cliquètement d’os.

— Sortez vos arcs ! s’écria-t-il à l’adresse du groupe.

Ils essuyèrent les tirs des monstres. Au même instant, un bruit de sifflement se fit entendre.

— Qu’est-ce que c’est que ce bruit ? demanda Kyra d’une voix tremblante.

— On dirait un creeper ! cria Steve.

— Comment est-ce possible ? balbutia-t-elle. Tu as deux ocelots.

— Reculez ! s’écria Will.

Les tirs des squelettes touchèrent le creeper, qui lâcha un disque musical en mourant. Steve et les autres décochèrent une volée de flèches sur les squelettes pour les détruire, puis il ramassa le butin.

— Ce n’est pas le moment d’écouter de la musique. Nous devons trouver nos amis, lui dit Kyra.

Le soleil commençait à se lever à l’horizon. Ils sortirent de la maison, parés à partir à l’aventure pour sauver leurs amis des vandales...