Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La reine de la pierre ou le temps des Zarkans

De
200 pages
Une fumée opaque traversa le froid lentement. Le vent de sable se leva un instant. Une étoile déchira le ciel, son allure semblait la diriger droit sur le désert, elle ne paraissait pas vouloir s'estomper, bien au contraire. Ce halo s'étira avec intensité. Une incandescente lumière bleuâtre jaillit soudain de son ventre, l'éclat se répandit dans le ciel, comme si Dieu venait d'allumer une torche. Une tribu fut témoin de cette soudaine nuit bleue, celle des Zarkans...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LareinedelapierernIet1r842x01A_ricodiaéonti9/s12/2021053:egaP1
eg2areiLlapinedenIetreer2x011r84aérico_As1ontidi102/20/9aP53:2
ladeerpiarLneei01A_842xet1rernIs19/tionaédicoriegaP53:2102/20
La reine de la pierre ou Le Temps des Zarkans
3
01202/2s19/tionéaidocir01A_842xr1teInreerpiladeenieraL
© Acoria éditions, 2012 Caya Makhélé, éditeur Mail : acoriadiffusion@free.fr Site : www.acoria.net ISBN 978-2-35572-023-9
Aux termes du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la présente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation...) sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous droits de reproduction, traduction, d’adaptation et de représentation réservés pour tous pays.
453:egaP
Ralph Champavert-Renard
La reine de la ou Le Temps des
R
MONA
pierre Zarkans
enedraieL48r1teInreerpilaitidéairocA_012xno1s/9202/102:35Page6
denepilaLeiar1r842x01reernIetditions1_AcoriaéaP53:2102/20/9
PROLOGUE
7
À l’ube des grdes civilistis de l’huité, près des côtes de l er ù le grd fleuve pred s surce, l brbrie des hes s’ccetu, pusst de ce fit des tribus etières à vivre e des à trvers les ctrées. mthr mhut Teib et ses guerriers réussiret à reer l pix. mthr mhut Teib uifi et sédetris s tribu les Zrks. Ils édifièret l cité de Zrk ux brds des dues du désert ds les sis. mthr mhut Teib fut é ri des Zrks pr s peuple. L cité prspérit et s’grdissit durt s rège. Les échges, trcs de bis, derées, et bêtes se répdiret sur tutes les régis jusqu’ux liites de l rudesse du désert. Cryces et diviités rythiet le qutidie des Zrks. Le ri sut s’eturer des eilleurs jrdiiers et ccepteurs veus de l côte. Ils cstruisiret ue grde bâtisse ux huts urs et créèret de sptueux jrdis sur les huteurs de Zrk. Le suveri cré ussi l grde de Zrk, à lquelle beucup d’hes êe ceux des ctrées visies veiet se jidre. o puvit recevir u die et l prtecti de s fille ds l’eceite de l cité. Les étiers de l frge du cuivre, et d’istructeur ux ieets d’res y étiet eseigés. Ces grdes e ir représetiet l’rée de
7ge
raLladeneeiInreerpigePa
La Reine de la pierre
8
820135:
Zrk ; tus uis sus le sceu des grds iseux blcs. Cel fi, de dissuder tute utre rée d’ttquer les Zrks. Cr les cvitises de ceux de l côte, des brbres des, de brigds se déplçt e grupes étiet de ise. Le ri étit juste et bie eturé. Les grds prêtres religieux étiet de bs cseillers. L cfrérie des hes ux liserés purpres vivit istllée ds u édifice du plis. Ils fficiiet les grdes céréies religieuses à Zrk. L reie s épuse itrduisit l consœurie des prêtresses veues de tutes les ctrées. Elles étiet, elles ussi, de bes cseillères et prtiquiet les scieces ccultes. o disit de certis prêtres u prêtresses qu’ils étiet des dei-dieux. Ue vie hrieuse s’éculit à Zrk. Le peuple Zrk s’étedit tut utur du plis jusqu’ux preières dues. Il vivit ds l’drti du cuple suveri et véérit des Dieux et Déesses qui leur viet ffert cette terre gique. Quelques petits curs d’eu ruisseliet depuis le grd fleuve, pur fiir leurs prcurs ds l terre des sis fleuries de pleries. L curte sis hiverle perettit ux Zrks de cultiver des derées. Les pierres griteuses reées du reg visi s’échgeiet ctre le bis des utres ctrées. Sur l grde plce de l cité ù se teit le rché, tisserds, ptiers, sculpteurs trvilliet sigeuseet chque jur. Fscite cité de Zrk vec ses ultiples culeurs, et ses grds iseux blcs virevltts ds le ciel. Les fees étiet rvisstes u teit dré et ux
10_Acoriter148x21s/9202/éaiditno
x841retnIerreipaeledinreLa3:02210//2sn91itioiaédAcor210_
Il y vit utt de pierres ds le sble que d’étiles ds l’uivers… Cette uit-là, les étiles brillèret de ille éclts ds l’ifii u-dessus du ryue de Zrk…
surires écltts. Le désert juxtt et ses dues sbleuses s’étediet à l’hriz. L chleur sisisste du jur fixit u-dessus de cet cé pétré des irges ux silhuettes diffres. U grd désert plei de ystères, de légedes étrges… Qud le ri urut, l reie Zrk s épuse, jur de ctiuer l’œuvre du suveri, e itet l pix ds l grde cité de Zrk.
*  * *
ag5P
La Reine de la pierre
e9
1e0P5ga3:0221_012rocAretnx84119ns2//0édiaioitaLapierreIreinedel