Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

La soupe de grand-papa
Une histoire écrite par Francine Labrie et illustrée par Marc Mongeau
À Jimmy Flo
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Labrie, Francine  La soupe de grand-papa  (Cheval masqué. Au pas)  Pour enfants de 6 à 10 ans.  ISBN 978-2-89579-280-2  I. Mongeau, Marc. II. Titre. III. Collection: Cheval masqué. Au pas. PS8623.A332S68 2010 jC843’.6 C2009-942719-2 PS9623.A332S68 2010
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions globales aux éditeurs.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 Bibliothèque et Archives Canada, 2010
Direction : Andrée-Anne Gratton Graphisme : Janou-Ève LeGuerrier Révision : Sophie Sainte-Marie
© 2010Bayard Canada Livres inc. 4475, rue Frontenac Montréal (Québec) H2H 2S2 Canada Téléphone : 514 844-2111 ou 1 866 844-2111 Télécopieur : 514 278-0072 Courriel : edition@bayardcanada.com Site Internet : www.bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
1 Un grand farceur
Mongrand-papa Ti-Bé habitait à Saint-Ours. Monfrère Philippe et moi, on allait souvent le visiter. On aimait la vie à la ferme.
3
4
On jouait avec les lapins. On construisait des cabanes. On écou-tait mongrand-pèredes raconter histoires. Il en connaissait des dizaines, des centaines. On ne s’ennuyait jamais chez lui.
Grand-papan’était pas Ti-Bé seulement un conteur, il était aussi un grandfarceur. Il racontait des blagues, mais sans en avoir l’air. Il vous regardait droit dans les yeux, sérieux comme un pape! Tout le monde le croyait !
5
6
agran -m re sa que c a presque une maladie, qu’il ne pou-vait pas s’en empêcher. Un jour, il avait envoyé monpèreacheter de la peinture pour les gauchers !
Au magasin général, il y avait une tête d’orignal au mur.Grand-papam’avait fait croire que le corps de l’orignal se trouvait de l’autre côté du mur !
7
8
Il m’avait aussi déclaré : Charles, savais-tu que les dalmatiens déteignent au lavage ? On doit redessiner leurs taches chaque fois qu’il pleut ! Bref, avec mongrand-père, c’était toujours le premier avril.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin