Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La tragédie de Guésyaoba

De
156 pages
"Guésyaoba, sans que la maîtresse en connût les vraies raisons, s'était montré sous sa mauvaise étoile ce jour-là. Il ne cessait de jeter des regards furtifs par-delà la fenêtre à côté de laquelle il était assis, le tout accompagné par des gestes drolatiques. Fait rarissime également pour cet élève tout aussi brillant qu'exemplaire pour ses camarades de classe et d'école".
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Kouka A. OUÉDRAOGO
LA TRAGÉDIE DE GUÉSYAOBA Roman
La tragédie de Guésyaoba
Encres Noires Collection fondée par Maguy Albet et Emmanuelle Moysan La littérature africaine est fortement vivante. Cette collection se veut le reflet de cette créativité des Africains et diasporas. Dernières parutions N°372, Kanga Martin KOUASSI,La signature suicide, 2014. N°371, Ayi HILLAH,L’Exotique, 2014. N°370, Salif KOALA,Le cheval égaré, 2013. N°369, Albert KAMBI-BITCHENE,Demain s’appelle Liberté, 2013 N°368, Diagne FALL,Mass et Saly. Chronique d’une relation difficile, 2013. N°367, Marcel NOUAGO NJEUKAM,La vierge de New-Bell, 2012. N°366, Justine MINTSA,Larmes de Cendre, 2012. N°365, Ralphanie MWANA KONGO,La boue de Saint-Pierre, 2013 N°364, Usmaan PARAYAA BALDE,Baasammba maa Ni$e nder koyxol,2012. N°363, Stéphanie DONGMO DJUKA,Aujourd’hui, je suis mort, 2012. N°362, Néto de AGOSTINI,Immortels souvenirs, 2012. N°361, Epi Lupi ALHINVI,Pays Crépuscule, 2012. N°360, Elie MAVOUNGOU,Les Safous, 2012.N°359, Cosmos EGLO,Du sang sur le miroir, 2012. N°358, AYAYI GBLONVADJI Ayi Hillah,Mirage, Quand les lueurs s’estompent, 2012. N°357, Léonard Wantchékon,Rêver à contre-courant,2012. N°356, Lottin Wekape,J’appartiens au monde, 2012. N°355, Kolyang Dina Taïwé,rupture ou les déboires d’une La conversion,2011. N°354, Blaise APLOGAN,Gbêkon, je journal du prince Ouanilo, 2011. N°353, Sa’ah François GUIMATSIA,et des chaînesDes raines, 2011. N°352, Sémou MaMa DIOP,En attendant leu ementdernier, 2011. N°351, Lottin WEKAPE,Montréal, mon amour, 2011.N°350, Boureima GAZIBO,Les génies sont fous,2011. N°349, Aurore COSTA,Les larmes de cristal. Nika l’Africaine III, 2011.
Kouka A. OUÉDRAOGO
LA TRAGÉDIE DEGUÉSYAOBA
Illustration de couverture : Kouka A. Ouédraogo
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02410-3 EAN : 9782343024103
Silence ! Enfants du monde, nous mourons ! Pour les intérêts de nos aînés et du monde, nous mourons ! Soldats en zones de combats meurtriers, Travailleurs en zones d’exploitations minières, Victimes de l’esclavage moderne, Nous mourons pour les intérêts de nos aînés et du monde ! Silence ! Enfants du monde, nous mourons !
1. Il est dans l’ordre normal des choses, qu’un enfant envie l’objet de valeur que tient son camarade Pour la énième fois avant la récréation, la maîtresse avait crié sur Guésyaoba. L’énergie avec laquelle elle avait vociféré sur l’élève était signe déictique qu’elle était dans une extrême colère. Zampaligré, réputée pour sa conscience professionnelle et sa douceur envers ses élèves qu’elle prenait pour ses propres enfants, élevait rarement la voix. Mais quand il lui arrivait d’être dans cet état d’âme désagréable vis-à-vis d’un élève, on ne lui donnait pas tort. Guésyaoba, sans que la maîtresse en connût les vraies raisons, s’était montré sous sa mauvaise étoile ce jour-là. D’une turbulence à faire péter les plombs, il ne cessait de jeter des regards furtifs par-delà la fenêtre à côté de laquelle il était assis, le tout accompagné par des gestes aussi drolatiques que les grimaces d’un singe surpris dans un champ de maïs. Fait rarissime également pour cet élève tout aussi brillant qu’exemplaire pour ses camarades de classe et d’école. Poli et sage, travailleur et consciencieux, Guésyaoba était toujours en tête des différents concours organisés annuellement par la circonscription régionale pour cultiver l’excellence et la saine émulation parmi les élèves du primaire. De même, il avait toujours occupé le premier rang de sa classe.
9