La vie crisocal

De
Publié par

"Crisocal" est la traduction en langue créole du mot français "chrysocale" qui qualifie "ce qui n'est pas fabriqué dans un matériau noble, mais qui en a l'apparence". Une vie crisocal ? Une vie pauvre, fade et ordinaire ? Hortense n'en veut absolument pas ! Cette jeune Martiniquaise, fille d'un maréchal-ferrantŠet d'une couturière, vit au bourg de Saint-Pierre dans la Martinique du début du XXe siècle, et n'a qu'une idée en tête : sortir de sa misérable condition. L'auteur nous offre, avec humour et générosité, une charmante promenade à travers la Martinique du siècle dernier, une traversée dans les moeurs sociales et dans le quotidien des familles de l'époque.
Publié le : dimanche 5 octobre 2014
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782336359632
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0067€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

« Crisocal » est la traduction en langue créole du mot Geneviève Lafontaine
français « chrysocale » qui qualifi e « ce qui n’est pas fabriqué
dans un matériau noble, mais qui en a l’apparence ».
Par exemple, un collier en cuivre doré ou en plaqué or,
est dit « collier en crisocal ». Il a l’apparence d’un collier en or,
mais pas la qualité ni la valeur.
Une vie crisocal ? Une vie pauvre, fade et ordinaire ? Hortense
n’en veut absolument pas !
Cette jeune Martiniquaise, fi lle d’un maréchal-ferrant La vie
et d’une couturière, vit au bourg de Saint-Pierre dans la
eMartinique du début du siècle, et n’a qu’une idée en tête :
sortir de sa misérable condition. crisocalElle réussit à gravir, une à une, les marches de l’échelle sociale
dans cette Martinique encore rurale et moraliste, grâce à sa
rencontre avec un homme de 40 ans son aîné, qui lui permettra
de réaliser son projet de vie, à force de courage et de ténacité. Roman
Mais à quel prix !
L’auteur nous o re, avec humour et générosité, une charmante
promenade à travers la Martinique du siècle dernier, une
traversée dans les mœurs sociales et dans le quotidien
des familles de l’époque. Une occasion de redécouvrir des
tranches d’Histoire oubliées de la Martinique.
Geneviève Lafontaine est née à Saint-Pierre (Martinique).
Elle a vécu au Carbet jusqu’à l’adolescence, puis à Schœlcher
où elle a obtenu un master de Droit Privé, à l’Université Antilles
Guyane. Après plusieurs années à Paris, elle revient s’installer
au pays en 1991. La vie crisocal est son premier roman.
ISBN : 978-2-343-04385-2
12 €
Rue des Écoles / Romans
Geneviève Lafontaine
La vie crisocal
Rue des Écoles / Romans La vie crisocalRue des Écoles

Le secteur « Rue des Écoles » est dédié à l’édition de travaux
personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique,
politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction
(romans) et des textes autobiographiques.


Déjà parus

De Tounens (Antoine), Edmée, 2014.
Aron (Edith), Il faut que je raconte, 2014.
Hadjadj (Akila), Vol au-dessus des bidonvilles, 2014.
Benoit (Jean-Louis), Le petit chemin de Saint-Cloud ou L’année de
l’agreg, 2014.
Sanchez (Patricia), Le Kaléidoscope d’Orphée, 2014.
Hirigoyen (Galatée Dominique), Entre deux longs silences, 2014.
Lévy (Jean), Ce qu’il reste de l’oubli, 2014.
Basquiast (Paul), Les Cerisiers de la Commune, 2014.
Coste (Jean-Guillaume), Pourquoi on jette les oranges à la mer comme
ça ?, 2014.
Leonetti (Xavier) et Lejeune (Gontran), Réformer la France et
l’économie territoriale, 2014.
Lemeyre (Cécile), Les mots de ma psy, 2014.
Gordon (Gino), Ça fait deux jours, 2014.






Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre
chronologique en commençant par le plus récent. Geneviève LAFONTAINE
La vie crisocal
*
Roman


























© L’Harmattan, 2014

5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris

www harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04385-2
EAN : 9782343043852

Préambule
« Crisocal » est la traduction créole du mot français
« chrysocale » qui qualifie ce qui n’est pas fabriqué dans un
matériau noble, mais qui en a l’apparence. Par exemple, un
collier en cuivre doré ou en plaqué or, est dit « collier en
Crisocal ». Il a l’apparence d’un collier en or, mais pas la
qualité ni la valeur.

Peut-il en être de même pour les sentiments ?
On a tous entretenu des relations amicales ou amoureuses
basées sur des sentiments Crisocal.
On s’est tous déjà trompés sur la nature de sentiments qui
n’étaient pas aussi nobles qu'ils semblaient de prime abord.

Mais parfois, il s'avère que ce qui n'était que Crisocal au
départ, se révèle, après expérience, pur et noble.

7

Remerciements
Mes très chers parents disparus,
Ma famille, véritable boussole
Et source d’inspiration inépuisable…..


Lucienne, ma première lectrice.
Philippe, pour son soutien.


Spéciale dédicace à ma sœur Jala,
Pour ses précieux conseils,
Son appui logistique
Et ses encouragements.



9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.