LAWRENCE D'ARABIE UN MYSTERE EN PLEINE LUMIERE

De
Publié par

Adolescent, Thomas Edward Lawrence rêve d'aventure et de gloire. Il ignore encore qu'il lui faudra traverser un océan de sable pour que ses rêves s'accomplissent, mais ceux-ci ne tarderont pas à se fracasser sur une dure réalité politique pour celui qui "tira de ses mains des marées d'hommes" à travers le désert afin de donner un roi à l'Irak.
Publié le : vendredi 1 avril 2011
Lecture(s) : 73
EAN13 : 9782296805361
Nombre de pages : 96
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
LAWRENCE
Un
mystère
en
DARABIE
pleine
lmière
oman historique Collection dirigée par MaguyAlbet Dernières parutions EmmyCARLIERMadame la Marquise  JeanFrançois SABOURINPeuls l’empreinte des rêves  Rémy TISSIERLe rescapé du temps, NellyDUMOUCHELAu temps du canal du Panama  Stéphanie NASSIFLa Lointaine, Le sacrifice de la Nubie  AnneGUENEGANLes psaumes du Léopard  TristanCHALONLe prêtre Jean ou Le royaume oublié  JeanClaude VALANTINLa route de Qâhira ou l'exilé duCaire Didier MIREURLe chant d'un départ  Ambroise LIARDDans l'ombre du conquérant  MarielleCHEVALLIERDans les pas de Zheng He  TristanCHALONLe Mage, AlainCOUTURIERLe manuscrit de Humboldt  JeanDE BOISSELLes écrivains russes dans la tourmente des années 1880  Dominique PIERSONSargon. La chair et le sang  René LENOIROrages désirés  PhilippeCASASSUSPhilippe, le roi amoureux  JeanClaudeFAUVEAUJoséphine, l’impératrice créole  RogerBOUCHAUDL’homme du Sahel  TristanCHALONL’homme-oiseau de l’île de Pâques  Danièle ROTHMarie Roland, SophieGrandchamp : deux femmes sous la Révolution  Luce STIERSEn route vers le Nouveau Monde. Histoire d’une colonie à New York au 17° siècle  MichelFRANÇOISTHIVINDAgnès deFrance. Impératrice de Constantinople  PetruANTONICorse : de la Pax Romana à Pascal Paoli  ChristopheCHABBERTLaBelleClotilde. Le crime du comte de Montlédier  MichèleCAZANOVELaGeste noire I, LaChanson deDendera TristanCHALONSous le regard d’Amon-Rê  YvesCREHALETL’Inconnu de Tian’Anmen  JeanEudes HASDENTEUFELChercheur d’or en Patagonie  Jacques JAUBERTMoi,Caroline, « marraine » de Musset 
Roselyne
DUPRAT
AECE
DAABE
nmstèrnplnlumèr
L’Harmattan

rue
de
© ’armattan  l’Ecole polytechnique 

httpwwwlibrairieharmattancom diffusionharmattanwanadoofr harmattanwanadoofr
ISBN   EAN  
aris
e t’aimais  c’est porqoi tirant de mes mains ces marées d’hommes
j’ai tracé en étoiles ma volonté dans le ciel afin de te gagner la Liberté
la maison digne de toi la maison ax sept piliers 
ainsi tes yex brilleraient petêtre por moi lors de notre arrivée
TE LAWRENCE Les Sept Piliers de la Sagesse
Qu’ont-ils fait de moi ?Est-ce bien le prince de la Mecque, le roi sans couronne d’Arabie ou, plus prosaïquement, le fils illégitime de LordChapman, cet être famélique que j’aperçois dans la vitrine, de l’autre côté de la rue ?Alors que je m’apprête à traverser, je pose distraitement le pied dans une flaque tant cette vision affligeante me trouble.Aussitôt ma chaussette pompe l’eau glacée qui pénètre par le trou béant de ma semelle.Assurément, la vie civile ne peut faire de moi un citoyen ordinaire, car en dépit d’une mise soignée l’usure apparente de mon costume me donne l’air d’un vagabond.Eou bien le froid qui mest-ce le désespoir brouille la vue ? La silhouette aperçue dans la vitrine se voile soudain de blanc et le souffle glacial du vent me parait brûlant tout à coup. Tandis que je franchis la chaussée, il me semble que les pavés humides deviennent mous sous mes pas : j’ai l‘impression étrange de m’enfoncer dans le sable, de marcher dans le désert. Impression fugitive que j’attribue à la faim qui tenaille mon estomac, d’autant qu’à quelques pas de moi des pigeons festoient avec un reste de pudding. Machinalement, mes doigts fouillent le fond de mes poches : pas le moindre shilling. Pas la peine d’être aussi célèbre si c’est pour crever de faim  La tête me tourne tandis que je longe un interminable mur de briques. Selon une habitude paternelle, je marche en regardant droit devant moi.Absorbé dans mes pensées, je n’ai pas vu venir ce jeune type qui ressemble étrangement à un aviateur dans son manteau sombre à boutons dorés, si bien que mon vieux rêve d’entrer dans la RAFme fait interpréter cette apparition comme un signe. L’étroitesse du trottoir m’oblige à raser le mur. Malgré mon désir de me fondre dans la muraille, l’inconnu fonce sur moi sans un mouvement du corps pour m’éviter comme s’il voulait attirer mon attention. M’a-t-il reconnu ? Le choc semble inévitable,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.