Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Lazare Vollant

De
185 pages
Jean-François connaît maintenant son pouvoir de truchement : il sait qu’il peut aider les âmes errantes à franchir le dernier pas vers la mort définitive. Quand Lazare Vollant, un vieil Amérindien, l’entraîne dans un chalet situé à deux pas de la maison de retraite d’une communauté religieuse qui a une sinistre réputation, il sait immédiatement qu’il entreprendra bientôt une aventure plutôt glauque...
— Qu’attendez-vous de moi, au juste ?
— Quelqu’un viendra bientôt vous trouver et vous devrez l’aider à quitter ce monde, comme vous l’avez fait pour la famille Prophète. C’est votre qualité de truchement qui nous intéresse. Vous ne manquerez pas d’action. C’est ce que vous souhaitez, non ?
— Qui vous a parlé de moi ?
— Je sais ou’ aller chercher mes informations. Vous n’aurez rien d’autre à faire que ce pour quoi vous êtes doué, ne vous inquiétez pas. Il m’est impossible de vous en dire plus long pour le moment. Je ne peux rien lui arracher d’autre pendant le reste du voyage, sinon que je disposerai d’un chalet très confortable, comportant toutes les commodités. Pour bien me faire comprendre qu’il ne désire plus me parler, il allume la radio et fait jouer de la musique
d’ascenseur.
J’ignore s’il s’agit d’un préjugé, mais on dit souvent que les Amérindiens sont des gens qui connaissent le poids des mots et le prix du silence. Si Lazare n’a pas les traits typiques des gens de son peuple, il sait en tout cas s’enfermer dans un silence de plomb.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La cache

de orca-book-publishers

La cache

de orca-book-publishers

Une collection dirigée par Stéphanie dUrand
NavigateurPORTuGàIs DONT L’ExPÉDITION RÉà-LIsà LE PREmIER TOuR Du mONDE.SoNde SpatialeàyàNT CàRTOGRàPHIÉ Là PLàNèTE VÉNus.ColleCtioNDEs éDITIONs QuÉbEC amÉRIquE DONT LEs ROmàNs INvITENT À L’ExPLORàTION DE TOus LEs POssIbLEs.
Du même auteur chez Québec amériQue
jeunesse Bienvenue à Wawa ! – Tout plein d’histoires sur les noms des lieux, 2014. Arthur Prophète, coll. Magellan, 2014. Comment se faire des millions d’amis – Tout plein d’histoires vraies sur les histoires inventées, 2014. Drôles d’écoles !! – Tout plein d’histoires avec des écoles, 2013. Granulite, coll. Bilbo, 1992, nouvelle édition, 2013. Cocorico !! – Tout plein d’histoires qui parlent des langues, 2013. Schlick !! – Tout plein d’histoires avec des mots, 2012. , coll. Titan+, 2012. PrixAlvine-Bélisle2013 FinAliste,PrixduGouverneurGénérAl2012 FinAliste,PrixdulivrejeunessedesBiBliothèquesdeMontréAl La Cagoule, coll. Titan+, 2009. Lola superstar, coll. Bilbo, 2004. Kate, quelque part, coll. Titan+, 1998. Le Match des étoiles, coll. Gulliver, 1996. Guillaume, coll. Gulliver, 1995. MentionsPéciAle:PrixsAint-exuPéry(FrAnce) série le Guide du tricheur Les Jeux, 2012. L’École, 2013. série klonk 12 titres parmi lesquels : Klonk contre Klonk, coll. Bilbo, 2004. PreMièrePositionPAlMArèscoMMunicAtion-jeunesse2005-2006 Klonk, coll. Bilbo, 1993. PrixAlvine-Bélisle
série sA uvAGe Sauvage, série regroupée, 2010. 6 titres parmi lesquels : Sales Crapauds, coll. Titan, 2008. Les Horloges de M. Svonok, coll. Titan, 2007.
Adulte Nowhere man, coll. Tous Continents, 2013. À deux pas de chez elle, coll. Tous Continents, 2011. Voyeurs, s’abstenir, coll. Littérature d’Amérique, 2009. Vous êtes ici, coll. Littérature d’Amérique, 2007. Mélamine Blues, coll. Littérature d’Amérique, 2005. Adieu, Betty Crocker, coll. Littérature d’Amérique, 2003. Fillion et frères, coll. Littérature d’Amérique, 2000, coll. QA compact, 2003. Je ne comprends pas tout, coll. Littérature d’Amérique, 2002. Ostende, coll. Littérature d’Amérique, 1994, coll. QA compact, 2002. Vingt et un tableaux (et quelques craies), coll. Littérature d’Amérique, 1998. Miss Septembre, coll. Littérature d’Amérique, 1996. Les Black Stones vous reviendront dans quelques instants, coll. Littérature d’Amérique, 1991.
Lazare Vollant
Projet dirigé par Stéphanie Durand, éditrice
Conception graphique : Nathalie Caron Révision linguistique : Line Nadeau et Annie Pronovost Mise en pages : André Vallée – Atelier typo Jane Illustrations : Bruce Roberts
Québec Amérique e 329, rue de la Commune Ouest, 3 étage Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1 Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition. Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil a investi 157 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays. Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Gravel, François Lazare Vollant (Magellan) Pour les jeunes. ISBN 978-2-7644-1236-7 (Version imprimée) ISBN 978-2-7644-2739-2 (PDF) ISBN 978-2-7644-2740-8 (ePub) I. Titre. PS8563.R388L29 2014 jC843’.54 C2014-941363-7 PS9563.R388L29 2014
e Dépôt légal : 4 trimestre 2014 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés © Éditions Québec Amérique inc., 2014. quebec-amerique.com
François gravel Illustrations de Bruce Roberts
Lazare Vollant
1 Lazare
Je suis un truchement, ce qui signifie que j’ai le pouvoir d’aider les âmes errantes à quitter ce monde. J’ai peur en écrivant ces mots que les plus sceptiques parmi vous ne referment immédiatement ce livre, croyant avoir affaire à un illuminé. Que ces lecteurs soient rassurés : je suis moi-même incrédule devant ce qu’on appelle le paranormal et je n’ai aucune tolérance envers les charla-tans qui pullulent en ce domaine. Je crois cependant qu’il est possible d’étudier ces phénomènes de façon scientifique et qu’il faut garder l’esprit ouvert. J’espère que vous en ferez autant et que vous me laisserez vous expliquer le plus simplement du monde de quoi il retourne. Vous savez sans doute que de nombreuses recherches ont été effectuées pour reconstituer les derniers moments de la vie, que les anglophones appellent communément les NDE, pournear-death experiences. Plusieurs mourants décrivent le long tunnel qu’ils ont eu l’impression d’em-prunter à ce moment-là, de même que la lumière qu’ils ont aperçue au bout de ce tunnel. D’autres parlent d’un
sentiment de décorporation et affirment avoir eu la sensa-tion d’être accueillis par des esprits bienveillants. Ces expériences sont bien documentées et dignes d’in-térêt, mais personne ne saurait prétendre qu’elles nous renseignent de quelque façon sur la vieaprèsla vie. Ces témoins ne sont pas vraiment morts, de toute évidence : si tel avait été le cas, ils n’auraient pas pu en témoigner. Tout au plus peut-on dire qu’ils ontfrôléla mort, ce que décrit bien l’expression anglaisenear-death experiences.Les images de tunnel, de lumière accueillante et d’esprits bienveillants peuvent d’ailleurs facilement s’expliquer par des réactions chimiques dans un cerveau en manque d’oxygène. La vérité, c’est que personne ne sait ce qui se passe de l’autre côté de ce tunnel, si tant est qu’il s’y passe quelque chose. Quand nous nous interrogeons à ce sujet, nous quittons le domaine de la science pour entrer dans celui des croyances et des religions. Les chrétiens, les musulmans et les juifs ont imaginé que les âmes des personnes ver-tueuses iraient au paradis après la mort. Les bouddhistes et les hindouistes parlent plutôt d’un nirvana, qu’on peut atteindre après un cycle de réincarnations. Les Amérindiens se voyaient renaître sur un terrain de chasse giboyeux, les Égyptiens de l’Antiquité se donnaient rendez-vous dans les champs d’Ialou, et ainsi de suite. À chacun son paradis – ou son enfer. Seuls les athées ne croient pas qu’il y a une autre vie après celle-ci. Pour eux, l’existence s’arrête avec la mort, point à la ligne. Qui a raison, qui a tort ? Personne ne peut le dire, évidemment. S’il y avait une preuve irréfutable d’une vie après la mort, ça se saurait. Il est cependant remarquable que toutes ces croyances défendent l’idée que l’esprit peut vivre indépendamment
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin