LE BAL DES PRETENDANTS QUEL ROI DANS UN AN

De
Publié par

Ce pamphlet est un conte. Une forme de " conte moral " qui se déroule dans une période révolue à l'aube du Siècle des lumières. Souverains et ministres du royaume imaginaire où se déroulent les faits présentent toutefois de curieuses similitudes avec les dirigeants politiques que nous connaissons ou avons connu. Est-ce en vérité si surprenant ? Force est de constater que la sagesse et le bon sens n'ont guère progressé. Quête de richesse et lutte pour le pouvoir continuent à aveugler les hommes…
Publié le : mercredi 1 juin 2011
Lecture(s) : 30
EAN13 : 9782296466975
Nombre de pages : 132
Prix de location à la page : 0,0073€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Le bal des prétendants.indd   131/05/11   13:45
eLb lad sep értendants.indd   231/05/11   13:45
eLb lad es prétendants.indd   3
LE BAL DES PRÉTENDANTS
31/05/11   13:45
Le bal des prétendants.indd   431/05/11   13:45
eL bal des 
Charles de Varin
LE BAL
DES PRÉTENDANTS Quel roi dans un an ?
prétendants.indd   531/05/11   13:45
  11:31 136 /50/
                                                                                                                                  
45
Illustrations © Huré
 
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-55461-0 EAN : 9782296554610
 led srpL eabs.indd  étendant
eL bal des pré
À JEH, en souvenir d’un homme libre.
tendants.indd   7130//511   13:45
eL bal des prétendants.indd   831/05/11   13:45
 lab sed eLs.ntddinétprdaen/511  1   9 130/
PRÉAMBULE
1
3:45
9
Les événements que je vais vous conter se déroulèrent à l’oriine dans une ériode eureuse où arès l’eondrement de son ennemi le lus arouce l’Emire du roid l’Euroe des vintset roaumes vécut une ériode de ai et de rande rosérité ais l’aât immodéré du ain et la recerce e  rénée de jouissances finirent ar rovoquer de raves turu  lences Tous les souverains urent la cile d’amères critiques n s’en rit dans notre roaume au Réent que ses ad  versaires avaient aulé du soriquet de linquant our sti  matiser son oût our l’or et la ricesse qu’il avait ourtant souaité artaer avec ses sujets ais mon roos n’est as de me livrer à des considérations élevées sur la ouvernance des roaumes ’avoue être déassé ar les enjeu de telles eéèses et je laisse volontiers le soin de les réaliser à ceu qui einent de ne as l’être  u’on me ermette seulement
Avant-propos. Les enseignements de ma gouvernante et l’exemple de mon père. Les dérives du rand oi. Le départ de mon père et mon entrée à l’université. oage dans ma provine natale.
Le
Les enseignements de ma gouvernante et l’exemple de mon père.
Bien des ens qui s’enricissent audelà du raisonnale mettent ce résultat sur le comte de leurs qualités qu’ils ju  ent incomarales et en articulier sur celui de leur intelli  ence qu’ils considèrent ors du commun Leurs simarées ne troment ourtant ersonne et surtout as les esrits simles qui ne se laissent as élouir ar les artifices que dé  loient les cevaliers d’industrie ou de finance our masquer assesses mesquineries et tromeries dont ils ont dû aire aondant usae our arvenir à leurs fins Louise la ouvernante qui m’a élevé et que j’aimais comme une mère – élas la mienne ne survécut as à une rave ma  ladie qui l’emorta quand je n’étais encore qu’un jeune en  ant – m’a tenu un jour narquoise des roos qui restent ra  vés dans ma mémoire enant de lamentalement écouer à la traduction d’un tete de Tacite je doutais devant elle de mes caacités à tenir un jour le ran auquel j’asirais «  arles ne désesére as me ditelle moqueuse même le dernier des iméciles eut devenir rice our eu qu’il accete de flatter les rinces et de rendre l’arent des auvres  » Louise rerocait à mon ère de tro orienter mon édu  cation vers l’art du néoce au détriment de la ratique de la reliion et des umanités sur lesquelles devait selon elle se onder la ormation d’un onnête omme on ère qui
de suérer au lanceurs d’anatèmes de tous oils de mettre un eu d’eau dans leur vin car quand il leur reviendra de rendre les rênes du ouvoir ils réaliseront soudain que l’ac  tion est un art moins aisé que la critique Et s’ils ont quelque umilité ils conviendront que n’étant as eaucou lus sots qu’eumêmes ceu qu’ils ont remlacés auraient déjà trouvé les onnes recettes c’estàdire celles eficaces et indolores si elles eistaient vraiment
 13:45

/05/11     d1301stnadni.ré pndteal bes d
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.