Le Clan des zéros contre-attaque

De
Publié par

Nick est très, très petit. Et aussi très, très timide. Ce qui en fait une victime toute désignée pour Roy, la brute épaisse du collège, dont le passe-temps favori consiste à enfermer le pauvre Nick dans son casier…Inquiète de son isolement, la psychologue scolaire pousse Nick, ainsi que deux autres élèves marginaux, à rejoindre les patrouilles de sécurité du collège. Leur mission : faire régner le calme et respecter le règlement intérieur. Si Nick n'était déjà pas très populaire, avec ça, il sera définitivement la risée de la cours de récré !À moins que ce ne soit l'occasion de se faire des amis, de réagir… et de montrer à tous que même quand on est minuscule, on peut avoir des choses à dire !
Publié le : jeudi 25 septembre 2014
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021112528
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Michael Fry LE CLAN DES , ZER S CONTREATTOAQUE
MICHAEL FRY
Traduit de l’anglais (américain) par Cécile Nelson
Édition originale publiée en 2013 sous le titre The Odd Squad – Bully Baitpar Disney – Hyperion Books, une marque de Disney Book Group, New York. © 2013, Michael Fry Tous droits réservés.
Pour la traduction française : Mise en page : Yves Leclere © 2014, Éditions du Seuil, ISBN : 978-2-02-111251-1 www.seuil.com
Conforme à la loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
Pour Kim. Ce ne pouvait être que toi.
CHAPITRE 1
J’étais enfermé dans mon casier. MOI Une fois de plus. DANS EnIn, ce n’était pas si terrible. Les casiers sont bien plus spacieux qu’on CASIER ne croit. Surtout quand on est aussi petit que moi. Je dois être le plus petitdouze ans de la terre. Ce serait chouettequ’ilMOI DANS y ait un record du monde de petitesse MON à douze ans, mais ce n’est pas le cas. CASIER J’ai vériIé. Maman me répète toujours : – Nicolas, tu Iniras par grandir, tôt outard. Tôt ou tardest l’expression de maman pour dire que ça arrivera entre maintenant et jamais.
100 % PROBABILITÉ QUE ÇA N´ARRIVE PAS 0 % MAINTENANT
COURBE DE PROBABILITÉ
7
TEMPS
JAMAIS
Maman essaye juste de me remonter le moral. Ça ne me dérange pas. Ce qui me dérange, c’est quand elle m’appelle Nicolas. Je m’appelle Nick. Nicolas, ça fait gamin pouilleux sorti deDr Holmes, un des feuilletons préférés de Mamou.
MAMOU
NOUS N’AVONS PAS LE CHOIX : IL FAUT AMPUTER.
MAC N’ CHEESE
Mamou ne trouve pas que je sois petit : – Tu es juste coincé comme ça parce qu’à quatre ans, tu étais tellement mignon qu’on a empilé des briques sur ta tête pour t’empêcher de grandir. Mais tu te décoinceras. Tôt ou tard. Mamou invente des tas de trucs presque sensés mais pas tout à fait. C’est un fait : je suis petit. Et voilà pourquoi Roy m’a enfermé dans mon casier : parce que je rentre dedans. Roy a des problèmes. En tout cas, c’est l’avis du Dr Daniels, la CPE du collège. Moi, le seul problème que je vois, c’est que Roy est un troll mutant.
8
ROY DANS LA VRAIE VIE
ROY DANS MA VIE
Contrairement à moi, le Dr Daniels ne sait pas détecter les trolls. Elle dit que Roy est juste un gamin ordinaire qui se sent impuissant et essaye de reprendre le contrôle en me contrôlant moi. Elle dit n’importe quoi. Roy est juste méchant. Y a des gamins comme ça, moi j’vous le dis. Je me sentais en sécurité dans mon casier mais ce n’était pas exactement confortable. J’avais le postérieur ankylosé, genremort-vivant. Ça s’appelle avoir les fesses zombies. Et, comme chacun sait, les fesses zombies vous donnent des jambes-bûches. Avec des jambes-bûches, on essaye vaguement d’avancer…
maisonn’yarrivepasvraiment.
9
FESSES ZOMBIES?
OUEP.
Si je ne sortais pas très vite de ce casier, je n’arriverais plus à me lever. Et je ne voulais vraiment pas attendre qu’un certainquelqu’unvienne à mon secours.
CINTRE
CLIC
C R i i i i
TROP TARD !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Bad Moon Rising - partie 5

de editions-du-petit-caveau

Le Manuscrit de Voynich

de artege-jeunesse