Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Le Club des Chevaux Magiques - SOS Oursons blancs - Tome 2

De
0 page

Une mission sur la banquise pour les amazones du ciel !





Les Amazones, aidées par Peter doivent affronter les poneys noirs au dessus du pole nord. Les ours blancs sont menacés. Un rude combat même pour des poneys ailés !





Voir plus Voir moins
couverture

Le club des chevaux magiques

Une série de Loïc Léo

1 - Les Amazones du ciel

2 - SOS oursons blancs

À paraître

3 - Écuries en flammes (septembre 2010)

4 - Le Message des dauphins (mai 2011)

Loïc Léo

Le club des
 Chevaux magiques

SOS oursons blancs

images

Aux Amazones : Pauline, Laia, Alba
À Matthieu

Les Amazones du ciel

FLORINE

Blonde, sérieuse, élancée, elle a onze ans et est en CM2 c’est l’aînée de la bande. Têtue, elle veut tout diriger. Mais au fond, elle est très sensible. En dehors de l’équitation, elle aime : la danse, les livres, l’Histoire, naviguer sur Internet.

 

LILOU

Elle a dix ans, est en CM2 , et se trouve trop petite pour son âge. Timide, elle ne parle pas beaucoup : c’est difficile de savoir ce qu’elle pense. En dehors de l’équitation, elle aime : la flûte traversière, les animaux, surtout Maxou (son chat), la nature.

 

ATHÉNAÏS

Élève de CM2 , elle a dix ans et demi. Elle est métisse (son grand-père est venu du Maroc) et très jolie. Elle aime avoir des tresses. En dehors de l’équitation, elle apprécie : l'athlétisme, les voyages, la musique, les fêtes.

 

JOJO

Son vrai prénom, c’est Johann mais tout le monde l’appelle Jojo. C’est la petite sœur de Florine. Elle a neuf ans, elle est en CE2 : c’est la benjamine des Amazones. Elle ne tient pas en place. En dehors de l’équitation, elle aime : le karaté, le cirque, les films d’action, chahuter.

Les Poneys magiques

Les poneys magiques ressemblent à des poneys « classiques », mais sont plus grands (de la taille d'un double poney), ailés, et leurs couleurs sont différentes.



AX

Poney de Florine. Étalon, huit ans, type Highland. Robe marron, crin feu, ailes dorées. Ax est puissant, courageux, têtu.

 

JI

Poney de Johann. Jument, cinq ans, type Connemara. Robe grise, crin rose, ailes transparentes. Ji est rapide, espiègle, indépendante.

 

IO

Poney d’Athénaïs. Étalon, douze ans, type Shetland. Robe blanche, crin bleu, ailes blanches. Io est intelligent, volontaire, sociable.

 

MU

Poney de Lilou. Jument, dix-sept ans, type Islandais. Robe pie, crin et ailes argentés. Mu est robuste, discrète, sage.

Les Autres Chevaux ailés

PÉGASUS

Grand cheval blanc, patron des chevaux magiques.

 

BAYARD

Cheval de type percheron cuirassé, gris, chef militaire des chevaux magiques.

 

BUCÉPHALE

Cheval noir maléfique puissant, chef militaire des Malets. Il crache du feu.

 

PONEYS NOIRS`

Maléfiques, rapides grâce à leurs ailes qui rappellent celles de chauve-souris, ces Malets travaillent au service de Bucéphale.

Si vous avez raté le tome I…

Le premier conseil que je peux vous donner, c’est de commencer par le lire ! Cependant, au cas où vous habiteriez une île déserte, voici un petit résumé.

Quatre filles, âgées de neuf à onze ans, se surnomment elles-mêmes les Amazones parce qu’elles adorent l’équitation, qu’elles pratiquent au poney-club des Trois Saules, perdu en pleine campagne. Alertées par une étrange lueur verte, elles découvrent, à la fin de l’automne, une grange mystérieuse dans les bois, derrière le centre équestre.

C’est dans cette grange qu’elles rencontrent Peter, un garçon de treize ans qui les guide vers un endroit secret et incroyable : la base souterraine des poneys et des chevaux ailés, qu’on appelle aussi des chevaux magiques.

Les quatre amies comprennent que les chevaux magiques, natifs d’un monde lointain appelé Equïa, sont déjà venus à plusieurs reprises sur Terre. C’est ce qui explique d’ailleurs les nombreuses légendes que les humains racontent depuis l’Antiquité à propos d’étranges chevaux, plus fabuleux les uns que les autres. Vous avez sûrement entendu parler de Pégase, des Centaures, de la Licorne ! Eh bien, ces légendes ne sont pas des mensonges : ces chevaux existent réellement !

 

Magéo, un spécialiste de ces animaux fabuleux, a été chargé par les chevaux magiques d’aménager une base secrète sous la colline des Trois-Saules, avec l’aide de Peter. Car les chevaux magiques ne sont pas les seuls à être venus d’Equïa. De redoutables chevaux maléfiques, qu’on appelle les Malets, ont également fait le voyage.

Les Amazones découvrent que les Malets, alliés à des humains sans scrupule, exterminent des espèces animales protégées, pour des raisons qui restent encore mystérieuses.

Magéo ayant demandé aux Amazones d’aider les chevaux magiques, elles ont déjà sauvé un vison d’Europe, une espèce menacée, des griffes des Malets. Magéo a d’autres missions à leur confier…

Décollage

Salut, garçons et filles. Prêts et prêtes pour une nouvelle aventure ?

Voulez-vous sentir votre sang bouillonner ? C’est ce qui se produira lorsque vous sentirez battre contre vos jambes les ailes puissantes d’un poney ou d’un cheval ailé. C’est ce qui arrivera quand le sol s’éloignera sous vos pieds, et sous les sabots de votre monture, quand les arbres deviendront aussi petits que des brins d’herbe, lorsque vous devrez poursuivre un poney maléfique qui virevoltera comme une chauve-souris. Sensations fortes garanties. Il n’y a rien de plus fantastique qu’un galop aérien.

Quoi, vous n’avez jamais essayé ? Vous voulez tenter l’expérience ? Alors ne refermez pas ce livre. Grimpez en selle avec nous, je vous promets des chevauchées fabuleuses en plein ciel. N’oubliez pas de vous habiller chaudement… vous allez vite comprendre pourquoi !

Décollage !

Un froid polaire

Peter claque des dents. Normal : là où il se trouve, il fait plus froid que dans un réfrigérateur. Où est-il ? Dans l’Arctique. Vous connaissez ? C’est blanc, glacial, pas loin du pôle Nord. À ne pas confondre avec l’Antarctique, au sud. Ici, au milieu des icebergs, on croise des baleines, des phoques et des ours blancs.

Peter a treize ans, et il estime que c’est un âge idéal. Je suis plutôt d’accord avec lui. Je suis plus vieux, mais j’ai bonne mémoire. C’est le seul moment de votre vie où vous pouvez voir le monde de trois façons : en vous amusant comme un enfant, avec le regard sage d’un adulte, ou en additionnant les deux. À cause de cela, Peter a toujours une foule de projets en tête. Beaucoup d’idées, d’énergie, une multitude de passions et d’envies qui le font ressembler à une pile électrique.

Vous aussi ? Alors accompagnez Peter, car vous êtes faits pour vous entendre.

Peter aime les sensations fortes. Ça tombe bien, il est servi. Le pire, c’est le froid. L’impression que son corps entier, de son nez à ses orteils, est en train de geler.

Pour corser le tout, il fait sombre.

Qu’est-ce que le palefrenier du club des chevaux magiques fabrique ici, au milieu de l’Arctique, dans la pénombre ? Magéo a insisté pour qu’il vienne avec lui. Le vieil homme et son petit-fils ont utilisé un portail magique, qui permet de voyager en moins d’une seconde d’un point du globe terrestre à l’autre, et sont ressortis là-haut, pas loin du cercle polaire. À quelques kilomètres au nord-est du Groenland pour être précis. Et si Peter vole au milieu de la grisaille, c’est parce qu’ici, à cette époque de l’année, le soleil ne se lève jamais tout à fait. Le jour ressemble à un crépuscule, et la nuit est interminable.

Le jeune palefrenier est emmitouflé dans un anorak vert, si épais qu’il ressemble à un sac de couchage, sur lequel on aurait cousu des manches. Il porte des lunettes de ski et une cagoule verte (sa couleur fétiche). Ne le lui répétez pas, mais il ressemble à une grenouille à la fin d’un bon repas. Bon, d’accord, quand il fait douze degrés en dessous de zéro, on se moque d’avoir l’air d’une rainette obèse. On veut juste éviter d’avoir le nez transformé en stalactite et le cœur en steak congelé.

Son grand-père aussi est couvert. Il porte un manteau matelassé bleu marine, coupé par le milieu pour lui permettre de monter, qui tombe jusqu’aux chevilles.

Magéo chevauche Bayard, ce formidable percheron ailé, chef des chevaux magiques de combat. Peter monte Go, son poney. Go n’a pas une robe blanche, noire, grise, marron ou pie comme la plupart des chevaux magiques. Non : il est roux, des naseaux jusqu’à la queue. Roux comme un écureuil. C’est le seul poney magique de cette couleur que l’on connaisse. Et c’est parce qu’il est différent, vous l’avez compris, que Peter l’a choisi !

Alors qu’un halo solaire éclaire tant bien que mal l’horizon, Magéo, qui vole devant lui, tend un index vers la banquise.

– Peter, Regarde !

L’adolescent s’attendait à contempler une glace uniforme, blanche à l’infini. Mais ici, la banquise est morcelée en des centaines de plaques, qui flottent les unes à côté des autres en se bousculant, et qu’on appelle des floes. Entre ces petits radeaux blancs, on distingue des trous et des chenaux d’eau de mer bleu nuit, presque noire. Sur l’une des plus grandes plaques, Peter repère un animal, qui avance en titubant.

Un ours blanc !

Magéo lui fait signe de perdre de l’altitude, et Peter effleure du pouce l’encolure de Go. Le cavalier et le poney roux se connaissent bien : un seul frôlement suffit pour que la monture comprenne ses intentions, et pique vers la banquise à la suite de Bayard et Magéo.

Vu de près, l’ours semble mal en point. Il est très maigre et saute d’une plaque de glace à l’autre, en soufflant de gros nuages de vapeur.

– Qu’est-ce qu’il a ? crie Peter en se rapprochant de son grand-père.

– C’est une femelle, elle meurt de faim, à cause de la glace qui fond trop vite. Ça l’empêche de se déplacer pour chasser le phoque. Si elle ne trouve pas de la nourriture dans les deux semaines qui viennent, elle sera trop faible pour chasser.

Peter savait que la banquise diminuait au pôle Nord, mais n’avait pas imaginé une telle débâcle.

– Regarde là-bas ! ajoute Magéo en parlant d’une voix forte, pour contrer le vent qui fouette les cavaliers.

Magéo porte un simple bonnet sur le crâne. Son visage est cramoisi. Peter estime qu’il aurait dû s’équiper d’une cagoule. Mais ce teint rouge, est-il vraiment dû au froid ? Oui, sans doute. Mais aussi, peut-être, à la rage qu’éprouve le vieil homme face à cet ours malade… ou à cause de cette chose noire qu’il vient de lui montrer du doigt, et qui se dresse au milieu de la banquise fracassée.

La chose est hideuse. Peter frémit en l’examinant depuis son poney volant.

– Les chevaux doivent souffler, on va se poser sur la terre ferme ! indique Magéo en désignant une île, que la glace ne recouvre pas entièrement.

Le vieil homme et le garçon font atterrir leurs montures, puis se laissent glisser au sol.

 

Magéo observe, à l’aide d’une lampe torche, les rares lichens qui poussent sur les rochers du petit îlot. Rassuré, il fait un petit signe du menton à Peter. Les chevaux peuvent grignoter cette maigre végétation. Il faut les laisser se reposer de temps à autre, car les montures dépensent des quantités phénoménales d’énergie lorsqu’elles volent dans l’air glacial.

– Nous allons tenter de sauver cet ours, et du même coup de faire disparaître l’horreur que nous venons de voir ! annonce Magéo, dont le visage est toujours aussi rouge.

Le cœur de Peter fait des cabrioles dans sa poitrine.

– Cette chose ? Mais… elle est immense ! Beaucoup plus grande qu’un immeuble !

– Tes amies, les Amazones, vont nous aider.

Le froid a dû rendre le vieux cinglé ! À quoi peuvent servir des filles âgées d’une dizaine d’années au milieu de ce froid, et, surtout, face à la bête monstrueuse qui enlaidit la ligne d’horizon ? Une chose tellement moche que Peter a songé, en la voyant, à un insecte venu s’agripper à la glace pour aspirer le sang de la Terre. La seule différence, c’est que cette bête, malgré ses pattes et ses antennes, n’a rien de vivant.

– Elles viennent à la base mercredi, c’est bien cela ? poursuit Magéo.

Peter confirme d’un signe de tête.

– Parfait, sourit le vieil homme dans un nuage de vapeur glaciale, tu vas leur organiser un entraînement intensif. L’ours a beau avoir encore quelques réserves de graisse, il faut intervenir vite !

Les Amazones, qui ne connaissent pas Peter et Magéo depuis longtemps, ne se doutent pas que leur vie va être chamboulée comme jamais auparavant.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin