Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Le conducteur poète, le joueur de saxo, lumière et s'accrocher

De
0 page

4 nouvelles

Le conducteur poète :

Chaque jour, je prends le métro avec frénésie. Le chauffeur illimune ma journée par un poème qu'il sert au voyageur. J'ai parfois l'impression qu'il s'adresse à moi tout spécialement. Ses mots sont justes, merveilleux, ensoleillés. Pourtant, ce matin, pas de poème. Le conducteur poète n'est pas au rendez-vous des voyageurs.

Le joueur de saxo:

J'ai rangé mes rêves au grenier, vendu mon saxo. Depuis plusieurs années maintennant, j'ai tout ce qu'il me faut dans la vie, grosse maison, voiture de l'année, un travail payant. Pourquoi ne suis-je pas heureuse ? Pourquoi ce joueur de saxo dans le métro m'inonde de larmes ? Qui est-il ? Le passé cherche-t-il à me murmurer des secrets ?

Lumière :

Doreen sera peut-être en retard au travail. Panne de métro. Certains s'énervent dans le wagon. Pas Doreen. À quoi bon ? Peut-être s'est-elle assoupie... Peut être pas! Allez savoir... En tout cas, elle voit une forteresse et un seigneur à cheval. C'est le seigneur de Vincennes. Qui est-il pour elle et qui est-elle pour lui ? Le passé et le présent semblent vouloir retrouver une lumière singulière...

S'accrocher:

Ma vie n'a pas été facile. Mais je me suis accrochée. J'ai des noirceurs autant dans le coeur que dans ma tête par ce passé si douloureux. Mais je m'accroche. Je refuse de me dire que c'est une fatalité. Je vous fais part de mon cheminement.

Agnès Ruiz est l’auteur de plusieurs best-sellers "Ma vie assassinée", "L'ombre d'une autre vie", "La main étrangère", "Et si c'était ma vie?" ...


Voir plus Voir moins
&
Édition originale 2012
Agnès Ruiz
Le conducteur poète
Le joueur de saxo
Lumière
S’accrocher
+ 3 poèmes
4 Nouvelles et 3 poèmes
Copyright © Agnès Ruiz pour la couverture et le texte
ISBN : 979-10-91305-08-2
Du même auteur
Ma vie assassinée- Édition du Cherche-Midi – 2011 Première édition 2001 JCL
La main étrangère- Edition City - 2014 Première édition 2002 JCL
L'ombre d'une autre vie- Edition Hugo Romans - 2014 Première édition 2003
Et si c’était ma vie ?(suite de Ma vie assassinée) – Edition Numeriklivres - 2014 Première édition 2006 JCL sous le titre "Le rêve de Mady"
Les larmes du Cameron- Edition Numeriklivres - 2014
Metro Stories, Vol. 1- Edition Numeriklivres - 2014
- Mélodie en mémoire et Trois pâtisseries
Série Fantasy Élias Sparte:
Tome 1 –L’oracle des trois soleils Première édition 2009 Boomerang jeunesse
Tome 2 –Les œufs sacrés Première édition 2009 Boomerang jeunesse
Tome 3 –Le sanglier de Calydon Première édition 2009 Boomerang jeunesse
Série jeunesse "Pom-pom girls" :
Tome 1 -Une équipe du tonnerre Édition Parfum d'encre 2012
Tome 2 - Le secret de Brittany Édition Parfum d'encre 2012
Tome 3 - Coup dur Edition Parfum d'encre 2013
Tome 4 - Tous les coups sont permis Edition Parfumd 'encre 2013
À tous les voyageurs…
Le conducteur poète
Station Charles de Gaulle – Étoile
Chaque jour, c’était la même fredaine. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse soleil, le conducteur du métro que j’empruntais aux heures régulières débutait son poème quotidien.
Il allait même jusqu’à varier, au fil des saisons, et créait ainsi du soleil dans le cœur parfois gris des passagers. Car ses poèmes avaient toujours des allures de champs de tournesols. Avec le temps, j’en étais arrivée à m’impatienter avec les enfants lorsqu’ils traînaient un peu trop pour se préparer pour l’école !
Le conducteur poète m’aurait certainement réprimandée, à n’en pas douter !
En tout cas, je me faisais un point d’honneur à arriver toujours ponctuellement à la station Charles de Gaulle – Étoile. Je m’installais, souriais timidement de-ci de-là à ces visages, connus ou inconnus, dont je ne saurais probablement jamais le nom.
Les portes se refermaient immanquablement, suivies très vite par le jingle de son invention… Oui, le conducteur poète avait SON jingle pour annoncer SON poème du jour…
Aujourd’hui, c’était un jour pluvieux… Un jour de cœur gris. J’avais pourtant eu droit aux sourires de mes enfants, merveilleux et si revigorants, avant de partir de la maison. Mais j’avais besoin de plus ! Et je savais ce que je voulais pour oublier cette grisaille persistante ! J’avais soif de cette station Charles de Gaulle – Étoile où celui qui était devenu MON conducteur poète allait entamer ses vers ensoleillés.
Je m’installais confortablement, le dos légèrement de biais, adossé aussi bien sur le siège que contre la vitre de la rame du métro. Comme toujours, il y avait la présence des quelques visages familiers aux noms ignorés à jamais. Les portes se refermèrent en un chuintement. La rame de métro s’ébranla dans un bruit mécanique sans aucun bruit mélodique, sans une poésie !
Je relevais la tête, fronçais les sourcils. Certains semblaient éprouver ce même sentiment d’abandon. Il y avait quelque chose qui n’allait pas dans ce voyage quotidien. À la station suivant Charles de Gaulle – Étoile, une voix qui m’était totalement étrangère annonça le nom de la station… Je suffoquais presque ! « Où est mon vers de poésie ? Quelqu’un, s’il vous plaît… À l’aide…»
Nous étions à présent en route pour une autre station. Laquelle ? Je me rendais compte que je n’aurais pu le dire tant mon désarroi était grand. Des murmures se faisaient entendre dans mon wagon. Je surpris des mots...