//img.uscri.be/pth/e2e0d657cb5705e87c6929fcc6ce46b31a4e917b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le cordon ombilical

De
128 pages
Ce roman présente les perturbations engendrées par une monogamie successive et fertile... Au nom de l'amour, une épouse peut-elle élever les enfants laissés par ses ex-coépouses comme ses propres enfants ? Au nom du devoir d'obéissance parentale, une mère doit-elle s'acrocher à son rejeton au point de rompre ses unions conjugales ? Cet ouvrage oeuvre pour l'éducation de la jeune fille, et pour diverses prises de conscience sociale.
Voir plus Voir moins
Pierre Bedel Mbella
Le cordon ombilical
Lettres camerounaises
Le cordon ombilical
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collectionLettres camerounaisesl’avantage du présente positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collectionLettres camerounaises s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Djhamidi BOND,Amour et préjugés, 2014. Pierre BEDEL MBELLA,La veuve blanche, 2014. Ginette MINTOOGUE,Renaître. Regard vers le passé d’une adolescente, 2014. Patricia NOUMI,Aimer sans réserve, 2014. Marcelline Nnomo ZANGA,De la parole à l’écriture en Afrique, 2014. Josiane NGUIMFACK ZEUFACK,Lueur en flamme, 2014. Charles SOH,Ici, ce n’est pas comme là-bas,2014. Paul Emmanuel BASSAMA OUM,Un cheveu sur la soupe, 2014. Alain ABOUNA NOAH,Au-delà des tourments, 2013. Joseph SOP,Une parodie de justice, 2013. Éric ONANA AWOMO,Et si tu étais nègre, Nicolas ?, 2013. Jean André MANGA,Naître fille est-il une condamnation ?,2013. Diane DESCOTEAUX, Gervais de Collins NOUMSI BOUODPA, La luciole attend la nuit pour briller, 2013.
Pierre Bedel Mbella
Le cordon ombilical
Du même auteur La veuve blanche, L’Harmattan , 2014.© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03603-8 EAN : 9782343036038
A Mon père Ma mère Mon épouse Mes enfants :Bedel Désiré  KévinArnold  HilaryMarina Mes amis Ma famille Toutes les personnes qui me connaissent.
 «On ne traverse pas une souffrance, une douleur ou une torture pour s’en souvenir, mais pour s’en servir ».
Prologue
- Emma,va à la source puiser de l’eau à boire, ta mère va bientôt rentrer du travail et il n'y a aucune goutte d’eau dans la calebasse. Ainsi parlait le vieux Paulo à sa petite-fille. Paulo, de son vrai nom Paul Ndoumbè était un sexagénaire qui venait de prendre sa retraite après avoir travaillé pendant 45 ans comme cuisinier dans des ménages nantis. A Mouanko où il vivait, il se vantait d’avoir servi les Blancs et les hauts fonctionnaires de son pays. Jamais il n’avait eu de reproche. D’ailleurs, c’est un Allemand qui lui avait appris son art. Il aimait beaucoup les Allemands. -Grand-père, répondit Emma, je ne peux pas y aller seule, j’ai peur, j’ai peur. -Peur ? Mais peur de quoi ? -Du vieux «coupa Joël le frère aînéCrocodile », d’Emma, en riant aux éclats. -Mais voyons, il n’y a pas de crocodile dans cette source. J’ai vécu ici pendant trois ans. Dépêchez-vous. Va avec ton frère, il sera bientôt dix-sept heures. -C’est le crocodile de grand-père Yendé qui habite seul dans la grande maison à côté de la source. C’est comme ça que ses enfants l’appellent, répond Joël. Il paraît qu’il est sorcier et que c’est lui qui tue tout le monde dans sa famille. -Il est même bizarre à voir, dit Emma. Il est maigre avec des yeux tout rouges. Maman nous a dit que tu travaillais chez lui et que tu lui rends souvent visite quand tu viens ici. Est-ce qu’il est sorcier ?
9