Le périple d'Alaron autour de la méditerranée

De
Publié par

En l'an 1717, le jeune page Alaron découvre un trésor dans la forteresse de Grenade où il est emprisonné. Il s'enfuit alors avec le gardien de prison, Gimenez, et sa fille, la belle Sanchica. A près une escale à Naples, d'où une éruption du Vésuve les chasse, et un séjour à Istanboul, Alaron et Sanchica tentent de retourner en Espagne mais leur navire est arraisonné par des pirates barbaresques et ils sont vendus séparément comme esclaves. Alaron réussit à regagner sa liberté et part à la recherche de Sanchica.
Publié le : lundi 1 décembre 2003
Lecture(s) : 206
EAN13 : 9782296343870
Nombre de pages : 87
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LE PÉRIPLE D'ALARON AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE

Des mêmes auteurs

Odamok, le secret de l'enfant aux yeux bleus. Casterman, 1987 San Chen. Aventures d'un jeune écuyer et d'un singe savant. Hachette 1995 Monts et merveilles, au pays de Fujiyama. L'Harmattan, La Légende des Mondes. Paris 2002

Jean et Olivier SAUVY

LE PÉRIPLE D'ALARON AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE

Roman historique

L'Harmattan 5-7, nie de l'École-Polyteclmique 75005 Paris

FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Roman historique Collection dirigée par Maguy Albet
Déjà parus
Christophe BAILLAT, Le neveu de l'abbé Morel, 2003. Semaan KFOURY, Drogman, 2003. Paule BECQUAERT, Les naufragés de Thermidor, 2003. Gildard GUILLAUME, Les noces rouges, 2003. Claude BEGAT, Brunehilde, reine trahie, 2003. Dominique LAPARRA, Destin d'argile, 2003. Christian DUVIVIER, Chien chasseur de loup. La République en enfer, 2003. Esam HARROUCH, Chems, 2003. Paul DUNEZ, L'orante, 2003. Marcell BARAFFE, Les turbans de la révolte, 2003. Raymond JOHNSON, Le bel esclave, 2002. Claude BEGAT, Les héritiers de Clovis, 2002. Jacques NOUGIER, Les Bootleggers Marie-Anne de Saint-Pierre, 2002. CHABIN, l'affaire Chevreau Julien, 2002.

Yves MURIE, L'enfant de la vierge rouge, 2002. Madeleine LASSERE, Moreau ou La Gloire perdue, 2002. Turkia Labidi BEN YAHA, A toi Abraham, mon père, 2002. Rafuk DARRAGI, Egilona, 2002. Marcel BARAFFE, Les Fleurs de Guerre, 2002. André LIVOLSI, Naïda, 2002. Marielle CHEV ALlER, Sarita, princesse esclave, 2002. Yves NAJEAN, Les hoplites ou la vie d'unefamille athénienne au siècle de Périclès, 2002. Michel MASSENET, La mort d'Alexandre Le Grand, 2002. François DALLAIRE, Le sauvage blanc, 2002. Yves NAJEAN, Era ou la vie d'une femme néolithique, 2001. Franz VAN DER MOTTE, Mourir pour Paris destin du colonel Rossel, 2001. Claude BEGAT, Clovis, l'homme, 2001. à l'aube insurgé. du Le

@L'Hannatlan,2003 ISBN: 2-7475-5585-2 EAN 9782747555852

Chapitre 1 Où l'on voit Alaron prendre une grave décision La nuit du 29 avril de l'an de grâce 1717 fut pour le jeune Alaran, alors âgé de dix-sept ans, la plus agitée qu'il ait jamais connue. En vain il avait cherché le sommeil. En vain il avait tenté de penser à autre chose qu'au choix qu'il devrait faire quand le jour viendrait. Son régime de détention allait être adouci, lui avait annoncé Gimenez, le gardien de la forteresse. La reine, dont il avait été le page et qui l'avait puni, avait en effet décidé d'améliorer un peu son sort de prisonnier. Il resterait enfermé, mais il aurait la compagnie d'une personne, d'un animal ou d'un instrument de musique, selon le choix qu'il ferait. Le compagnon humain, ce serait un vieux savant qui viendrait lui donner des leçons. L'animal, ce serait un jeune chien avec lequel il ferait amitié et jouerait. L'instrument, ce serait un luth, dont il pourrait se servir autant qu'il voudrait, même la nuit Au long des heures, le jeune page avait essayé d'imaginer ce que deviendrait sa vie dans sa petite cellule, suivant qu'il ferait tel choix plutôt que tel autre. Et voici que le jour aITive enfin. Alaron quitte son lit et, comme tous les matins, il se dirige vers la petite fenêtre de sa chambre cachot pour laisser sOn regard s'envoler vers la liberté. Le tumulte qui a habité sa tête toute la nuit n'a rien changé au paysage. Comme hier, comme avant-hier et bien avant, la campagne s'étend au pied de la Torre de los Siete Suelos, la "Tour aux Sept Etages", là où se trouve la cellule du jeune prisonnier. Alaran boit le paysage des yeux. Il voudrait atteindre la ville ellemême, la flamboyante Grenade, mais il ne le peut, car elle se déploie hors de sa vue, de l'autre côté de la forteresse. Les yeux du jeune page s'attardent sur le profond vallon, encombré d'aloès et de cactus, dont la coulée sombre cerne la tour. Plus loin, s'étagent les hauteurs arides de la Cuesta de las Lagrimas, "la Colline des Larmes", comme on

l'appelle, il ne sait pourquoi. Plus loin encore, il devine les monts de l'Alpujarra, dont le soleil naissant fait rougir les sommets. Avec le jour, la vie s'éveille. Les hirondelles commencent leur ronde fébrile. Une sourde rumeur monte de la ville invisible. Mais voici que la lourde clé grince dans la serrure de la porte. Gimenez apparaît, apportant au prisonnier sa bouillie quotidienne, quelques galettes de seigle, un pot d'eau fraiche. Et, sans préambules, il pose la question:

- Alors, tu as bien réfléchi?
...

Qu'as-tu choisi? J'ai choisi de prendre des leçons, répond le garçon, un pâle

sourire éclairant son visage

- Tu as bien fait Tu velTas, tu ne regretteras pas ta décision. El senor Sabates te traitera comme un fils... Avec lui, tu deviendras savant, comme lui. Grâce à lui, peut-être, deviendras-tu, un jour, ministre. - Puisse Dieu vous entendre! Pas pour que je devienne un jour ministre, non! Mais pour trouver en lui le pèrequeje n'ai paseu.

8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.