//img.uscri.be/pth/5eb621fcc32673ea2d2d5201c9cb576bd23f1a8e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le Projet Terra

De
273 pages
Elora a grandi. Et comme ses parents, elle cherche ses racines. Le projet Terra est bel et bien enterré à tout jamais, seul reste une inconnue: Terris, la planète mère. Les capacités aquakinétiques de la jeune femme ne sont pas le seul problème: elle entretient une relation avec les planètes, une relation qui la lance sur les traces de la planète mère, afin de comprendre comment un tel gachis a pu avoir lieu, comprendre comment sauver trois planète d'une destruction totale, et toucher au fondement même de la création, la Grande Conscience...
Voir plus Voir moins

2 Titre
Le Projet Terra

3Titre
Daniel Macaud
Le Projet Terra
Tome 3: Terris
Science-fiction
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978– 2– 304– 00700– 8 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304007008 (livre imprimé)
ISBN : 978– 2– 304– 00701– 5 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304007015 (livre numérique)

6 . .
8
PARTIE 1 : LES ENFANTS DE TERRIS
9

La lumière des panneaux solaires passait à
travers les stores baissés du salon. La petite fille
jouait paisiblement à côté de sa mère qui
travaillait silencieusement. Daneel sortit de son
bureau, fatigué. Voir sa femme et sa file, si
sereines toutes deux, lui fit chaud au cœur. Il
savait pourquoi il travaillait si dur. Gaëlle leva la
tête un instant et sourit. Elle se leva et quitta la
table basse où elle était assise en tailleur et alla
se blottir dans les bras de son mari. Elora ne fut
pas longue à vouloir venir se fourrer dans les
jambes de ses parents. Avec un petit cri de joie,
elle se leva avec un peu de difficulté sur ses
deux jambes fragiles encore et fit quelques pas
dans leur direction, sous le regard médusé de
ses parents qui se précipitèrent aussitôt vers
elle. Elora retomba sur les fesses, son regard
étonné les fit rire. C’était la première fois qu’elle
marchait.
– Bon sang, s’écria Daneel, j’aurais dû mettre
ça sur vidéo ! Tu te rends compte ? Ses
premiers pas !
11 Le Projet Terra
– Hé bien, qu’est-ce qui t’empêche d’aller
chercher l’enregistreur ?
– Ah oui, je reviens.

La petite fille accepta volontiers, avec un
grand éclat de rire, de refaire quelques pas en
direction de son papa et de la drôle de machine
qu’il tenait dans sa main. Puis, elle s’arrêta net,
fixa du doigt la direction de sa mère.
– Papa.
– C’est génial, fit Daneel qui bondissait avec
l’appareil, elle parle maintenant !
– Oui, ben j’aurais préféré qu’elle dise
maman !
– Papa, fit encore Elora.
– Elle montre quoi ?
– Ben toi !
– Non, c’est ma tasse de thé !
– En même temps, elle n’a que douze mois
hein !
– Oui, mais quand même, te comparer à une
tasse, même si tu es un peu soupe au lait ces
derniers temps…
– Moi ?
– Oui, toi !
– attends un peu, je coupe ce truc…

Les éclats de rire des parents se mêlèrent à
ceux de leur fille. La journée passait
12 Les enfants de Terris
tranquillement dans le salon chaleureux de leur
appartement. Le thé de Gaëlle fut vite froid.

***

– Monsieur, je crois que vous devriez venir
voir ça.
– Qu’est-ce qui se passe ?
– Je ne sais pas vraiment comment vous
expliquer ça.
– Hé bien dites-le Fergusson !
– La piscine publique est congelée.
– Pardon ?

Daneel quitta son bureau et suivit le
conseiller à l’extérieur du palais. Devant eux se
dressait le dôme de la nouvelle piscine publique.
Ils traversèrent l’avenue et se retrouvèrent sous
le dôme où il régnait effectivement un froid
polaire. Il n’y avait personne aux abords des
bassins, tous s’étaient tassés sur le solarium,
paniqués. Il s’approcha du bassin principal,
celui était glacé, mais la surprise vint du petit
bassin : l’eau était congelée. Devant cet étrange
phénomène, sa femme et sa fille. Il les rejoignit
en traversant le bassin, la couche de glace était
vraiment épaisse. Elora n’avait pas l’air d’être
inquiète, mieux, elle souriait, son psychisme
s’ouvrait et Gaëlle de son côté, paraissait
ennuyée.
13 Le Projet Terra
– Qu’est-ce qui se passe ?
– Ben…
– Tu ne vas pas me dire que…
– Si.
– Ah bravo !
– J’ai été aussi surprise que toi !
– Bon, ben, on va la dégeler, mais fini la
piscine !

Autour d’eux, la foule des gens en maillots de
bain revenaient, un peu inquiets. La curiosité
s’emparait d’eux, prenant le pas sur la peur,
voyant que tout danger était écarté. Fergusson
s’approcha de la famille impériale.
– Monsieur ?
– C’est ma fille.
– Comment ?
– J’avoue que ça me surprend autant que
vous, mais il semblerait que ses capacités méta-
mentaliques soient en train de se développer de
façon assez étonnante.
– Mais papa…
– Monsieur, elle n’a que quatre ans, c’est
impossible…
– J’ai pas fait exprès papa.
– Alors c’est vous, jeune demoiselle ?
– Je suis désolée monsieur Fergusson, je sais
pas comment j’ai fait.
– Bon, l’incident est clos. Fergusson, faites le
nécessaire.
14 Les enfants de Terris
– Oui Monsieur.

***

– Monsieur ?
– Oui ?
– Navré de vous déranger mais…
– Non ?
– Si, hélas !
– ELORA !

Le hurlement de Daneel retentit à travers le
palais impérial. Gaëlle entra en coup de vent
dans le bureau, inquiète, elle fixa son mari une
seconde et explosa de rire.
– Et tu trouves ça drôle ? Ma propre fille
n’est pas capable d’obéir à un ordre et tu
trouves ça drôle ?
– Avoue que ça finit par être marrant non ?
Elle est aussi têtue que son père !
– Oh ça va ! Bon, c’est où cette fois ?
– La piscine monsieur.
– J’aurais dû le parier !
– Remarquez que cette fois, elle a réalisé une
sacrée œuvre d’art !
– Mais je m’en moque ! On ne congèle pas
une piscine publique enfin !
– Allons voir au moins.
– Ah non Gaëlle, tu ne vas pas t’y mettre ?
– Allez, viens voir !
15 Le Projet Terra

En soupirant, il se leva. Une nouvelle fois, la
piscine était glacée, le bassin principal était
congelé et les quelques personnes présentes
étaient furieuses. Un homme accosta Daneel.
– Monsieur, sauf votre respect, il faut que
cela cesse, comment voulez-vous que je régisse
cette piscine si…
– Oui, je sais !
– Non vous ne savez pas, regardez ce qu’elle
a fait cette fois !
– Comme d’habitude, elle a congelé l’eau et
après ?
– Et le solarium, vous l’avez vu ?

Daneel leva les yeux vers la fontaine du
solarium, celle-ci étai transformée en statue de
glace, représentant Elora, son père et sa mère,
tous trois souriants. Quelques personnes autour
observaient, d’un air ravi, cette sculpture de
glace.
– Elora !

La petite fille apparut, inquiète, derrière la
fontaine. Elle fixait son père et cherchait un
regard de soutien de sa mère, en vain.
– Mais papa… commença la petite fille.
– Il n’y a pas de mais, coupa Daneel, je t’ai
interdit d’utiliser tes capacités en dehors du
16 Les enfants de Terris
gymnase d’entraînement, et toi, tu désobéis
encore une fois, jeune fille !
– Mais papa…
– Elora Ellinggton ! Ça suffit, rentre à la
maison immédiatement.
– Oui maman.

Elora s’exécuta, la tête baissée. Elle passa
devant son père et sa mère sans dire un mot,
sous le regard fermé de ceux– ci. Un peu en
retrait, Fergusson ne disait rien, mais souriait.
– Fergusson, ce n’est pas le moment de rire !
– Je sais monsieur, mais avouez que cette
fois, elle a vraiment démontré des capacités
assez extraordinaires, imaginez ce qu’elle
pourrait accomplir si elle les maîtrisait vraiment
bien.
– Si je peux me permettre, Mwonsieur, une
piscine publique n’est pas propice à un
entraînement, surtout pas ma piscine !
– C’est vrai mon chéri, peut-être qu’on
devrait…
– Bon ça va, t’as gagné, je lui fais construire
une piscine, lâcha Daneel en s’approchant de la
statue de glace. C’est vrai que c’est assez
extraordinaire pour son âge.
– C’est fou oui, tu as vu, elle n’a pas oublié le
moindre détail, c’est impressionnant.
17 Le Projet Terra
– Ce qui m’inquiète, c’est justement ce qu’elle
pourrait accomplir quand elle sera adulte. Elle
n’a que huit ans, et déjà…
– C’est pour ça qu’il faut l’épauler non ? Elle
va avoir besoin de soutien plus que de
répression.
– Dis-moi, j’ai un si gros nez ?
– Ah non, je crois que ça, c’est une
vengeance !
– Bah ! Au fait, elle aurait pu défaire ce
qu’elle a fait avant de rentrer !
– Tu ne lui as pas demandé.
– Bon, ben euh…
– Je m’en occupe, fit Fergusson en souriant.

Les panneaux solaires venaient de s’éteindre.
Daneel et Gaëlle étaient attablés, avec Elora
devant eux, silencieuse. Elle tentait de lire dans
les esprits de ses parents, histoire de savoir à
quelle sauce elle allait être mangée, mais c’était
peine perdue. De leur côté, Daneel et Gaëlle ne
pouvaient s’empêcher de s’apitoyer sur leur fille,
elle était vraiment inquiète et avait peur de la
punition parentale qui de toute façon, devait
tomber.
– Elora, commença Daneel, tu sais que je ne
peux pas laisser passer ce que tu as fait. Non
seulement tu as désobéi à un ordre de ma part,
mais en plus, en tant que fille de l’empereur, tu
te devais de montrer l’exemple et tu n’as pas
18 Les enfants de Terris
respecté ton rang. En manquant de respect aux
citoyens de la ville, tu m’obliges à te
sanctionner.
– Mais papa, c’est toi le chef non ? Alors…
– Un chef, jeune fille, est une personne qui se
doit de respecter ses engagements. S’il est vrai
qu’il peut donner des ordres, s’il est vrai qu’il a
beaucoup de pouvoirs, il a aussi énormément
de responsabilités. Tu sais ce que signifie être
empereur ?
– C’est toi qui commande ?
– En effet. Cela veut dire aussi que si je me
trompe en prenant une décision, ou en donnant
un ordre, c’est toute la planète qui en pâtit.
C’est-à-dire que je peux, si je ne fais pas
attention, faire souffrir des milliers de
personnes, tu crois que je serais un bon chef, si
je ne faisais que ce qui me plaît ?
– Ben… Je sais pas.
– Je t’ai déjà parlé de l’histoire de Solaria, de
Franck et Frédérick ?
– Oui.
– Bon, je n’ai pas envie que, à cause de ma
fille, on dise de moi que je suis une sorte de
Frédérick. Je me suis battu, avec ta mère, pour
imposer la paix et le respect sur cette planète.
Ta grand– mère et ton grand– père ont payé de
leur vie pour cette liberté. Tu crois que je peux
bafouer leur mémoire ?
– Mais papa, c’est qu’une sculpture de glace !
19 Le Projet Terra
– Et après, ce sera quoi ? Juste une ville
congelée ?
– Mais, je veux pas congeler la ville !
– Je sais bien, mais imagine que pour une
raison où pour une autre, le contrôle de ton
don kinétique sur l’eau t’échappe ?
– Mais puisque je le contrôle !
– Tu en es sûre ?
– Mais oui !
– On verra ça, reprit Gaëlle, avec ton père, tu
le sais, on ne peut pas laisser passer ce que tu as
fait, aussi, nous avons décidé de faire bâtir une
piscine dans le gymnase…
– C’est vrai ?!
– Et à partir de demain, et chaque soir, après
tes cours, tu suivras, avec nous, une séance
d’entraînement de deux heures.
– Deux heures ?
– Oui, deux heures. Nous serons tes
entraîneurs, nous travaillerons tes capacités
mentales, et bien sûr, ta maîtrise de l’eau.
– Deux heures ? Avec vous ? Tu parles d’un
cadeau !
– C’est ainsi jeune fille, conclut Daneel. Tu
vas apprendre à te connaître. Et aussi à
connaître le sens des responsabilités.
– C’est pas drôle !
– Allez, va, tu verras, ce ne sera pas aussi
terrible, et puis, tu as une piscine maintenant !
– Ouais, mais moi, je voulais jouer !
20 Les enfants de Terris
– Et oui, la vie est dure ! Allez, au lit, c’est
l’heure.

La petite fille sortit de table en bougonnant,
sous le regard rieur de ses parents.

***

– Papa ?
– Oui.
– Dis-moi, depuis un moment, je me pose
pas mal de questions, et je trouve pas les
réponses.
– Sur quoi ?
– Sur moi.
– Tout le monde veut savoir qui on est soi-
même, souviens-toi, quand je t’ai fait construire
la piscine, ce que j’ai dit alors.
– Sauf que c’est maintenant que je me pose
ces questions, et c’est maintenant que je veux
les réponses !
– Jeune fille, les réponses viennent quand
elles veulent.
– Y’en a marre de tes réponses chiantes !
– Hey ?!
– Pardon. C’est juste que… T’es tellement
distant, tout le temps, tout le temps avec des
grandes phrases…
– C’est ça aussi parfois être responsable…
– C’est chiant !
21 Le Projet Terra
– C’est ainsi.
– Mais toi aussi t’as eu…
– Moi aussi j’ai été jeune, en effet, mais à
présent, je suis vieux, n’est-ce pas ?
– Bah…
– Merci quand même, on reprend ?
– J’en ai marre, je veux arrêter.
– Il nous reste une demi-heure de travail, je
voudrais qu’on reprenne les exercices de tir.
– Et m…

***

– Tu crois qu’elle se souvient de la Terre ?
– Je ne sais pas, c’est assez confus, elle
repense souvent à ce qu’on lui a montré et
raconté de la Terre, mais c’est autre chose. C’est
comme s’il y avait une image parasite.
– Je ressens quelque chose d’assez confus
aussi, comme si c’était la Terre, mais…
différent…
– … Oh non !
– … Il ne faut pas qu’elle y aille !
– Tu sais bien que c’est peine perdue !
– Gaëlle, elle ne doit pas partir !
– Elle pourrait obtenir les réponses que l’on
cherche !
– Elle est trop jeune enfin.
– Elle a bientôt vingt ans.
– Nous irons nous.
22 Les enfants de Terris
– Daneel, tu sais comme moi, que c’est à elle
d’y aller. Si c’est elle qui a cette image, ce n’est
pas anodin.
– … Je…
– Elle a reçu un don, ce n’est pas pour rien,
tu le sais, nous le savons mieux que personne.
Aujourd’hui, elle a un rôle à jouer, elle doit le
jouer.
– … Mais enfin, on parle de notre fille !
– Moi aussi, cela me fait peur, mais c’est
l’occasion de voir si nous avions raison.
– En mettant sa vie en danger ?
– Si elle était vraiment en danger, nous ne
serions pas ici, tu le sais, toutes nos recherches,
depuis la découverte de ces silos de lancements,
nous ont conduits à ça ! Et puis, nous avons
passé tant de temps à la préparer à ce départ.
– Mais maintenant que j’ai la preuve devant
moi… Ce qui n’était qu’une théorie, une
éventualité…
– C’est aussi pour ça qu’elle ne court aucun
danger de mort.
– J’ai peur pour elle.
– Moi aussi tu sais, mais maintenant, nous
savons qu’elle est capable de beaucoup de
chose, et puis, tu ne la laisseras pas partir seule
n’est-ce pas ?
– Sûrement pas !

23 Le Projet Terra
Daneel et Gaëlle étaient dans le salon, assis
sur le canapé, ils réfléchissaient sur ce qu’ils
venaient de constater plus tôt dans la matinée,
dans l’esprit de leur fille, alors qu’elle dormait.
Un rêve comme tous les autres, seulement
troublé par une image qui revenait souvent.
Cela les perturbait beaucoup dans la mesure où
cette image ressemblait à une photo de la Terre
sans vraiment en être une. Depuis quelques
semaines, Elora était hantée par cette image, et
bien qu’elle eût tenté de le cacher à ses parents,
ceux– ci l’avaient ressenti, et avaient rapidement
fait le lien avec leurs propres recherches, qu’ils
menaient maintenant depuis près de vingt ans.

Si Daneel refusait obstinément de la laisser
partir, Gaëlle, elle, malgré sa peur, se résignait.
Elora devait partir à la recherche de la
signification de cette image, tous les deux le
savaient. Daneel soupira.
– C’est quand même assez dingue, parce que
ça voudrait dire que…
– Que nos hypothèses sont justes.
– Mais c’est totalement fou ! Enfin Gaëlle,
c’est une boucle !
– Et pourquoi pas ?
– Et si elle ne revient pas ?
– Tu sais très bien qu’elle ne reviendra pas,
de toute façon.

24 Les enfants de Terris
***

Elora se réveilla mal– à-l’aise. Trois semaines
que ce truc la dérangeait, trois semaines qu’elle
cherchait à en savoir plus, trois semaines qu’elle
faisait des recherches dans la bibliothèque des
Scythas, et rien ! Elle s’étira nonchalamment et
sortit de son lit. Dehors, le jardinier était déjà à
l’ouvrage, binant, arrachant les mauvaises
herbes, sarclant. Il ne s’arrêtait donc jamais ce
pauvre homme ? Elle le regardait travailler avec
attention, plongée dans ses pensées.

Ses parents. Ils étaient dans le salon, en train
de discuter, et visiblement, son père était très
agité. Sans qu’elle sache pourquoi. Ils se
cachaient beaucoup plus ces derniers temps,
cela l’énervait, ils lui cachaient quelque chose.

Elle avait besoin de se défouler. Elle enfila
des vêtements et se rendit au gymnase. Là, elle
se livra à quelques exercices de concentration et
de manipulation. L’eau de la piscine répondait à
ses ordres, se soulevant, retombant
gracieusement, se sculptant au gré de ses envies.
Tantôt un animal, tantôt une statue, l’eau
évoluait autour d’elle sans la toucher. Ele se
laissait encercler, soulever, et retomber
doucement. Un moment plus tard, son père
arriva. Son allure fière et sombre
25 Le Projet Terra
l’impressionnait toujours autant. Son psychisme
avait quelque chose de si spécial, si intriguant.
Des cheveux grisonnant sur le côté, quelques
rides creusées par le temps et les turpitudes du
pouvoir. Il souriait.
– Alors ma fille, on s’entraîne ?
– Je me défoule.
– Ah.
– Vous me cachez quelque chose avec
maman, et je n’aime pas ça.
– Nous avons nos soucis.
– Non, c’est quelque chose qui me concerne,
et je le sais.
– Comment peux– tu en être aussi sûre ?
– Je le sais, c’est tout.
– Bien, alors je n’ai pas trop le choix.
– Quoi ?
– Je te dirai ce que tu veux savoir, si tu
arrives à me battre.
– Alors là, prépare-toi à déballer ton sac !

Daneel sortit son sabre, prêt au combat.
Elora s’entoura immédiatement d’une bulle
d’eau et attaqua. Le puissant jet aquatique fut
stoppé par le bouclier de son père, qui ne
broncha pas.
– C’est tout ce que tu sais faire ?
– Attends, regarde ça !

26 Les enfants de Terris
La bulle qui entourait Elora se figea, se
déforma, et Elora s’envola dans les airs,
prisonnière de sa coque de glace qui continuait
à changer de forme. Des bras, des jambes de
glace, elle se trouvait à présent dans le ventre
d’un golem de glace dont elle était le cœur. Une
énorme armure blanche faisait maintenant face
à Daneel qui siffla de surprise.
– Pas mal !
– Et encore, fit la voix d’Elora rendue
cristalline par son armure, tu n’as pas tout vu !

Les bras du golem se firent épieux, et
volèrent droit sur lui, il para l’attaque sans
problèmes, Elora attaqua une seconde fois, en
lançant cette fois des dizaines d’épieux de glace,
qu’il eut du mal à éviter, son bouclier en arrêta
cinq.
– Raté ! Fit Daneel railleur.
– Tu en es sûr ?

Il fut frappé dans le dos par un épieu qui
avait fait demi-tour. Daneel roula au sol sans
lâcher son arme, par instinct de survie, il se
releva immédiatement et trancha les jambes du
golem. Elora, surprise, perdit l’équilibre, ne
parvenant pas à rétablir l’intégrité de son
armure à temps, elle tomba au sol, trempée par
les restes du golem qui fondit instantanément,
amortissant sa chute. Elle se releva furieuse.
27