Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Zouave

De
98 pages
Un conflit d'un autre âge a incendié le Rif entre les deux guerres mondiales. L'Espagne et la France y ont mis fin au terme d'un massacre sans nom. Ce soulèvement tribal consacra la personnalité d'un chef charismatique et offrit au monde occidental sa première guerre de libération. S'y illustrèrent Franco, Pétain mais aussi un paysan picard qui découvrit l'absurdité de la guerre en même temps que la beauté des montagnes berbères. Ce roman est l'occasion de saluer le sacrifice d'une génération d'hommes et, pour l'auteur, de rendre hommage à son père.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Jean-Marie Wallet
Le Zouave Roman
/ Littérature
Rue des Écoles
LE ZOUAVE
Rue des Écoles Le secteur « Rue des Écoles » est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus
Cambrelin (Jean-Jacques),Les truculentes et merveilleuses aventuresde notre Papy, récit, 2017. Kalifa (André),Le turbot de Domitien, roman, 2017. Marin (Agnès),Sous l’amandier enfleur, roman, 2017. Allein (Aurélie),Maman de triplés : trois pas vers la folie, récit, 2017. Guichard Morin (Isabelle),Voyage initiatique sous le Tropique du Cancer, roman, 2017. Dubau (Christian),L’adoption de Sylvie au Burkina Faso, récit, 2017. Vennat (Francis),Moi, Lucie, 17 ans en 1939, récit, 2017. Delatour (Jacques),Mon village à l’heure allemande revisité, récit, 2017. Richa (Sami),Trois dont un de plus, roman, 2017. Pardini (Jean-Jacques),Que vive l’espoir !, essai, 2017. Campini (Rachel),Paule, roman, 2017. Palumbo (Giacomo), Quelques mots d’amour, correspondance amoureuse, 2017. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Jean-Marie Wallet Le Zouave Roman
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12350-9 EAN : 9782343123509
5
A mon père,
Du même auteur
Aux Éditions du Petit Véhicule(2012)
SOUS LE VENT
Aux éditions Complice Éditions(2013)
LES CHIMÈRES DU PASSÉ
Aux éditions L’Harmattan(2016)
CARNET DE VOYAGE
Aux éditions L’Harmattan(2017)
UNE JEUNESSE PICARDE
Une jeunesse picarde
Il s'appelle Raymond, est né le dix-huit décembre mille neuf cent quatre à Pisseleu-aux-Bois, canton de Marseille-en-Beauvaisis dans l'Oise, le second d'une famille de six enfants, dont deux filles. Ce petit bourg picard compte alors moins de cinq cents âmes. Tout comme son aîné René, il n'apprécie guère le caractère ombrageux du père dont le penchant pour l'alcool en fait un être tyrannique et soupe au lait.
Bon élève, dans le cours des grands à l'école communale, il réussit son certificat d'études primaires parmi les premiers du canton, ce qui lui vaut l'accolade du conseiller général et un Petit Larousse Illustré. Mais il ne fera pas d'études. La ferme permet juste de vivoter, une vingtaine d'hectares de terre franche où la charrue peine à s'arracher à la glaise rouge que l'hiver fige en mottes compactes. Quand il n'a pas trop peiné sur les mamelons crayeux, il scelle le vieux percheron et suit les méandres de l'Avelon où glissent des écrevisses dans l'eau froide qui transit les pierres immergées. Il s'engage sous l'auvent des lambeaux de hêtraie où la fraîcheur le saisit, longe des haies d'épine blanche ponctuée ça et là de sureaux à grappes et de repousses de frêne où parfois il déniche des morilles blondes. Il dégomme au passage des passereaux à coup de « pigot » et les fait griller sur la
7
braise, fourrés dans de grosses « binches », débouchant une des bouteilles de frênette qui attendent serrées sous un voile de buée dans la cave.
Pas très grand, un mètre soixante-dix au garrot, le cou puissant, les épaules solides, il fait face aux travaux de la ferme, remplaçant souvent le père pour passer le licol et les œillères à Juju. Celui-ci le dépasse d’une tête et paraît lourdaud avec ses attaches puissantes. Mais il a fière allure dans sa robe gris pommelé, sa crinière où s’engouffre le soleil orangé rasant, et son port altier dû au sang arabe qui coule dans ses veines. Il est un peu d’ailleurs le Juju, de cet ailleurs qui le hante lui aussi quand il arpente les lourds sillons de la terre éventrée avec ses nodules violacés et les affleurements blancs du calcaire qui se délite. Il marche à la voix Juju, un ordre tribord, le brabant versant à gauche, un ordre bâbord brabant inversé. Juste un mot, jamais d’hésitation, jamais d’erreur. L’hiver sa robe fume dans l’air glacé levant une fine vapeur et son odeur lourde. Il le suit infatigable. Le cheval et l’homme perdus dans l’océan ocre ondulant comme la houle. Il avance pas à pas guidant la charrue pour qu’elle fouille les entrailles de la terre livrées aux colonies de vanneaux huppés et de mouettes qui font de petites taches blanches dans ce décor à la Le Nain. Il rallume le papier job non gommé qui s’éteint dès qu’il cesse de tirer dessus, à l’aide d’un briquet à essence dont il aime le bruit de la mollette et le cuivre patiné sous les doigts. Un petit nuage s’élève et monte avec le parfum rêche du tabac gris qu’il prélève entre deux doigts dans le ballot carré, ration du soldat à venir. Pense-t-il déjà à cela. Il ne sait.
8
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin