7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou

Publications similaires

GESTION DU POUVOIR

de harmattan

Addiction

de erato-editions

Mystica 3

de editions-sharon-kena

Silvano Paulo Silveira
Les aventures exotiques et érotiques de Cindy et Zadig au pays des Khmers
LES AVENTURES EXOTIQUES ET ÉROTIQUESDECINDY ETZADIGAU PAYS DESKHMERS
SILVANOPAULOSILVEIRALes aventures exotiques et érotiques de Cindy et Zadig au pays des Khmers
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01600-9 EAN : 9782343016009
ACHOUCHOU
1.Oi=Cindy Oi se réveilla ce jour-là à 11h47, peu avant midi comme d’habitude. Au même moment exactement, le train d’atterrissage du Boeing 777-200 d’Air France vol 274 toucha le sol sur une Terre d’Or qui n’a rien de mythique, entre les travaux de terrassement et la construction de la nouvelle gare du skytrain dont la ligne avait été étendue jusqu’à Suvarnabhumi. Oi ne soupçonnait nullement qu’un événement aussi quotidien que cet atterrissage se déroulant à plusieurs kilomètres de chez elle allait, ce soir même, changer sa vie à tout jamais.
Elle ouvrit donc tout simplement les yeux, et comme chaque matin son regard fit le tour, avec satisfaction et fierté, de sa chambre. Son immense télé LED de marque LG et son portable Toshiba tout d’abord. Puis, tout le reste : le petit autel dédié à Bouddha, accroché tout près du plafond, devant lequel traînaient depuis la veille quelques cocas et un verre de whisky ; la penderie avec ses robes et ses tops, presque tous entièrement ou partiellement transparents ; les photos de ses parents à Isan, celles de ses trois sœurs et de ses deux frères ; la stéréo (mais elle n’écoutait jamais de la musique chez elle, les sept heures quotidiennes passées au bar suffisant largement à la saturation) ; la table basse avec la bouilloire et les tasses à thé et la bouteille de Jack Daniels vide aux deux tiers.
La nuit avait été épuisante. Elle avait eu deux clients, l’un aussitôt après l’autre. Deux fois une heure, dans la chambre de l’hôtel de passe juste à côté duCascade Bar, à l’étage même. Ensuite son ex-copain François le Français avait insisté pour la voir, elle l’avait même reçu chez elle, ce qu’elle n’autorisait que très rarement aux hommes; de là la bouteille de whisky bien entamée. Heureusement, François avait eu la délicatesse de partir à quatre heures du matin, elle avait donc encore passé une bonne nuit.
Son regard effleura maintenant le grand frigo bleu pâle, puis s’arrêta un peu plus longtemps sur la porte ouverte donnant sur la petite cour et sur
9