Les chemins d'Oniris

De
Publié par

Quelque part dans le temps et dans l'espace, une planète, Torin. Un univers lisse, en équilibre entre tradition et modernité. Deux hommes que tout oppose, Yl Matnakef, chercheur inlassable, et Zagar, détenteur d'un savoir séculaire, œuvrent dans le même sens : rendre les rêves au réel. Lô, élu dissident, dépassera leurs espérances avec l'aide d'Annah, droguée à perte d'âme, Ellina, épouse sensuelle, et Amos, créature aux étranges pouvoirs, sous le regard caustique et amusé d'Archibald Turner, inventeur subversif. Ce roman épique et jubilatoire se situe du côté de la science-fiction tout en puisant sa matière dans l'anticipation, la philosophie, la psychanalyse, le suspense, l'action, le polar, sans oublier l'amour et l'érotisme.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 177
EAN13 : 9782748195729
Nombre de pages : 299
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Les chemins d'Oniris
3
Emmanuel Bing et Marie-Josée Keller
Les chemins d'Oniris La seconde réalité
Science-fiction
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9572-8 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748195729 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9573-6 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748195736 (livre numérique)
6
.
.
8
L’ECRITURE
Vecteur de surface.rudimentaire de Technologie transport terrestre destinée à augmenter la vitesse de transmission moléculaire par induction magnétique. Cette technique équipe encore de nos jours le réseau planétaire de certains systèmes mineurs ou éloignés qui n’ont pu accéder aux méthodes de téléportation intelligente nées au cours du siècle dernier. Dictionnaire Élémentaire. Diffusion 8786. Connexion publique non-restrictive. Université Centrale de Hogar. Code CX : normal.
I – La tablette torinienne
Yl Matnakef tourna la tête vers la figure blême qui le regardait. Le visage de la femme apparaissait comme une vision de cauchemar. Ses yeux étaient deux trous noirs, ses pommettes saillantes dessinaient de longues rides, son nez fin et osseux était désagréablement proéminent. Elle cachait de longs cheveux noirs sous un voile de soie bleu
9
Les Chemins d’Oniris
sombre, dont échappaient quelques mèches. Elle respirait fort, sous l’emprise de la drogue. Son corps tanguait dans l’air, d’un imperceptible mouvement de balancier, à la fois pendule et spectre perdu dans l’éther. – Redescendez un peu sur terre, Ponine, jeta Matnakef d’une voix glacée. Elle eut un fantôme de sourire, et son œil droit lança un feu doré. – C’est de votre faute si j’en suis là, dit-elle. Sa voix était un souffle blanc et rauque. Elle semblait parvenir de très loin, comme si l’effort qu’elle faisait pour parler la dépassait, débordait de ses forces. Du regard elle cherchait l’assen-timent de son interlocuteur. – Non. Vous vous êtes vous-même enfermée à l’intérieur du Rectangle, malgré mes conseils. Vous n’aviez pas la force de résister, et je vous l’avais dit. Ce n’est pas moi non plus qui vous ai renvoyée vers votre recherche. C’est vous qui êtes venue me trouver. Et j’ai refusé de vous conduire là où vous vouliez aller. – Vous auriez dû. Avec votre aide je ne me serais pas laissée entraîner. Mais peu importe, maintenant. Je suis à bout. J’ai besoin de vous. Je n’en peux plus. Vous devez m’aider. Yl Matnakef se redressa sur son siège, prit un objet sur la table devant lui.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.