//img.uscri.be/pth/971d555555053101c41f246712301cb6b297f1a7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les entrailles de la terre

De
298 pages
Les danses masquées et non masquées, l'artisanat, les chants, les contes, les proverbes, les mythes constituent le patrimoine matériel et immatériel de la culture gouro. C'est à la rencontre de cette culture que l'auteur est allé par le biais d'une des expressions les plus importantes : le conte. Les conteurs font apparaître le lien entre l'imaginaire gouro et leur conception des grands principes de notre temps.
Voir plus Voir moins
Tououi Bi Irié Ernest
LES ENTRAILLES DE LA TERRE Contes gouro du centre-ouest de la Côte d’Ivoire
LESENTRAILLES DE LA TERRE
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03234-4 EAN : 9782343032344
TOUOUI BI Irié Ernest LESENTRAILLES DE LA TERREContes gouro du centre-ouest de la Côte d’Ivoire
L’image de couverture est une œuvre de l’artiste Leye Bi Guy Harding. Il s’agit d’une tortue méditant sur la perception de l’univers symbolisé par le soleil dont le rôle est d’éclairer et d’apporter la lumière nécessaire à l’émancipation intégrale de l’esprithumain. Cette méditation porte également sur la situation politique, économique et sociale de la Côte d’Ivoire qui peut s’améliorer à partir de la sagesse et des stratégies enseignées par les contes. Quant à la coccinelle , sa prudence symbolise la patience et la persévérance pour irradiertoutes les pratiques sociales. La marmite bouillante annonce la nécessité de l’alimentation et de la transformation de la matière à partir du feu. Enfin, le ver de terre enroulé exprime la nécessité du repli stratégique lorsque, devant une situation donnée, la solution idoine tarde à venir. Dans la pensée de la tortue, les problèmes vécus par chacun de ces éléments, quel que soit leur nombre et leur ampleur, trouvent leur solution dans les contes comme l’indique le signe de l’égalité. Animal à longévité avérée, à la démarche lente et rassurante, la tortue incarne chez les Gouro la sagesse et la prudence comme le montre son attitude ici en face du porc qui est perturbé( cela est marqué par les points d’interrogation et d’exclamation) parce que dans la pensée de ce peuple, ces qualités résultent nécessairement de l’agrégat des expériences consubstantielles à la vie. Dans la cosmogonie des Gouro et dans leur imaginaire, cet animal symbolise donc la sagesse. C’est pourquoi, il jouit d’une opinion absolument favorable dans les contes et y apparaît toujours comme porteur de valeurs positives.
A tous les conteurs d’Afrique qui diffusent la pensée et le savoir africains par leurs talents respectifs.
Et à tous les artistes qui célèbrent l’Afrique à travers leurs œuvres.
A tout le pays gouro.
A mon épouse YEHIRI DJEGBA Ange-Eulalie.
A la mémoire de LEYE BI Tizié Roger, conteur de talent exceptionnel du village de Tibéita(s/p de Bouaflé).
Au docteur KOUASSI Kouamé Brice, mon jumeau.
A mes enfants IRIE BI Yéhiri Joël-Emery, TOUOUI BI IRIE Christ Junior, IRIE LOU Fouati Grace Yvanne et TOUOUI BI Tozan Ange -Emmanuel.
A la mémoire du Professeur ZADI Zaourou Bernard pour tout le travail de sauvetage culturel qu’il a abattu afin de sortir les traditions orales de Côte d’Ivoire de l’ornière.
Et à celle de mon père SEKO BI TououiJeannot pour avoir consenti tant de sacrifices pourla réussite de safamille !
REMERCIEMENTS
La publication de cet ouvrage nous offre certainement l’occasion de rendre un hommage mérité à feu Leyé Bi Tizié Roger de Tibéita (Boualé), Seri Bi Zou Michel de Bouafla (Bouaflé), Doh Bi Doh Yanez de Tibéita (Bouaflé) et Boué Bi Tah de Gohitafla, tous conteurs du pays gouro auprès de qui nous avons collecté ces contes. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre infinie reconnaissance.
INTRODUCTION Selon Claude Meillassoux, c’est le long de la bordure forestière tropicale, à cheval sur la branche ouest du « V baoulé» que la carte des populations de 1 l'Afrique noiresitue le pays gouro sur des bases coutumières, des données linguistiques et les désignations administratives. En retenant les lieux dits de terminaison « fla»(lieu ou village) ou « zra»(notion de descendance, d'héritage), on peut définir précisément encore une aire de peuplement comme suit. A l'Ouest, la limite entre populations gouro et bété passe au milieu de la forêt selon une orientation Nord-Ouest, Sud-Est, indépendamment de tout accident géographique; cartes et photos aériennes ne révèlent qu'une continuité forestière dense et inoccupée. Au Nord-Ouest, la forêt inhabitée sépare les villages gouro des premiers établissements malinké au Sud de Séguéla. Ils se rejoignent plus à l'Est, là où la savane pénètre plus profondément vers le Sud. En allant d'Est en Ouest, la limite entre Malinké et Gouro s'incurve vers le Sud, traverse le fleuve Marahoué et remonte légèrement vers le Nord-Est, soulevée par une zone de peuplement gouro de forte densité. Le contact entre les deux populations est étroit et se prolonge à l'Est jusqu'au pays baoulé. La limite entre Gouro et Baoulé s'établit à l'Ouest du fleuve Bandama blanc, et non sur le fleuve lui-même, dont la rive droite est peuplée de populations marginales : Ayahou et Yahouré. La frontière descend ainsi selon une orientation presque Nord-Sud parallèlement au Bandama, jusqu'à ce qu'il rencontre, au Sud de Bouaflé, la Marahoué. Dès lors, c'est le fleuve qui matérialise cette limite. A ce niveau, les villes limitrophes du pays gouro sont, du Sud au Nord: Yamoussoukro, Tiébissou, Sakassou et Béoumi. « Au point de confluence avec le Bandama, elle (la frontière) pénètre à nouveau dans la forêt dense et c'est encore au milieu de celle-ci que l'on doit tracer la séparation entre Gouro et Gagou, à peu près le long du parallèle 6°30 de latitude Nord. La ligne Guibéroua - Oumé marque ces limites. Ces limites définissent ainsi une aire orientée Nord-Ouest, Sud-Est, de plus de 16 000 km2, comprise entre 6° 30 et 7° 50 de latitude Nord et 5° 25 et 7° de 2 longitude Ouest... » Le pays gouro se situe donc au Centre-Ouest de la Côte d'Ivoire.
1 Jean Claude FROELICH : Présidence du conseil, Direction de la documentation, carte N°71. 2 Claude MEILLASSOUX:Anthropologie économique des Gouro de Côte d’Ivoire. De l’économie de subsistance à l’agriculture commerciale, Paris-La Haye, Mouton, 1964, p.19.
9