//img.uscri.be/pth/c2730a27e227a64631b698064d428c51ee534a2c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les exodes

De
180 pages
C'est histoire d'une rencontre. Un ainé en séniorie, une infirmière de nuit. Une rencontre qui n'est pas de l'ordre de l'accident ni d'une pure nécessité. Elle ne peut se comprendre sans l'intervention du désir, de la liberté. Une rencontre entre deux époques, deux générations. Entre deux désirs de vivre. Vivre au plus proche de ce que l'on est. Et transmettre la vie. Chacun à sa façon. Une rencontre qui chemine. Sur le mode de l'exode. Exodes de guerres et exodes intimes.
Voir plus Voir moins
9HSMIKG*bacjhd+
Luc Bawin
Les Exodes Roman
Les Exodes
D/2016/4910/39
© Academîa – ’Harmattan s.a. Grand’Pace 29 B-1348 ouvaîn-a-Neuve
ïSBN : 978-2-8061-0297-3
Tous droîts de reproductîon, d’adaptatîon ou de traductîon, par queque procédé que ce soît, réservés pour tous pays sans ’autorîsatîon de ’au-teur ou de ses ayants droît.
www.edîtîons-academîa.be
Luc Bawin
Les Exodes
À Chevreuil Conciliant
À Marguerite
« Sur son chemin, il boira à la source. C’est pourquoi il redressera la tête. » (Psaume 109)
« Ce que tu as hérité de tes pères,acquiers-le aIn de le posséder ! »Goethe
Les Exodes
U n nouveau jour commence. es pas eutrés de înIrmîère dans e couoîr, e rouement du carîot à médîcaments quee pousse de porte en porte... Cest mon réveîe-matîn. Cest eure où je me pose a questîon : aî-je encore du désîr aujourdMon envîe de vîvre est-ee encore au rendez-vousuî ? de cette nouvee journée ? O e désîr nest pus ceuî de ma jeunesse !
ï ny a pus ces grands éans tempétueux, ce souLe décoîfant. Nî ces vagues déerantes quî agîtaîent en tous sens. On pourraît croîre que cest une mer dencre. Un désîr sî came quî est înutîe de îsser a voîe du moîndre projet. Pas de vent pour e pousser au arge. Ouî, cest vraî... Pourtant, î est bîen à ce désîr. Fîdèe au rendez-vous. Même sî ne sembarque pus dans a grîsante încertîtude des aventures océanes. Cest un împerceptîbe mouvement de ond. Maîs puîssant. Une orce quî génère es marées. Une poussée împerturbabe, prévîsîbe, mînutée. Une routîne en apparence, maîs que jat-tends, que jespère. Comme on se réjouît de voîr a mer mon-tante. Et une oîs quee est aute, de a voîr redescendre. Parce que es petîts paîsîrs quee nous donne sont toujours renouveés. Dabord écume des vagueettes quî sengoufre dans es trancées autour du câteau de sabe. Et puîs, assaut grondant des roueaux quî engoutîssent înévîtabement. es pîants quî aut sauver à a âte.
9