Les grands hommes

De
Publié par

Cendrine Subhi-Pedreira a vécu dix-huit ans en Afrique. Son univers ? Le Mangali, un pays fictif, inspiré de Madagascar, du Mali et de la Guinée où elle a séjourné tour à tour. Elle y dépeint, d'un regard lucide et amusé, le microcosme dans lequel évoluent les Blancs d'Afrique, avec pour toile de fond les soubresauts chaotiques des démocraties africaines.
Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 182
EAN13 : 9782296716889
Nombre de pages : 102
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Les grands hommes meurent toujours un lundi
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-13932-9 EAN : 9782296139329
Cendrine Subhi-Pedreira
Les grands hommes meurent toujours un lundi
- Roman -
L’Harmattan
Aux Éditions L’Harmattan
DU MÊME AUTEUR
L’ÎLE OÙ VIENNENT RONFLER LES BALEINES,roman, 2006.
Pour Jean-Jo,
Peu importe la naissance des personnages, d’ailleurs, c’est leur aptitude à l’existence immédiate qui compte. […] Pas de naissance, pas de croissance, pas d’apprentissage, une seule mission : être là d’entrée de jeu. […] Or, un personnage n’est vraiment là que s’il échappe à la péripétie qui a rendu son apparition nécessaire, à la fonction qui prétend le définir, en un mot, aux ficelles que l’auteur croit tirer. Daniel Pennac, Le dictateur et le hamac.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.