Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les jardins d'Essais

De
248 pages
Z. May a rencontré Chantal Danjou dans une résidence d'écrivains. Elle a lu son autoposgraphie, ainsi nommée de préférence à autobiographie, a marché dans le jardin d'Essai qui surplombe la ville blanche. Au-delà des frontières de tout jardin, une luxuriance gagne et renverse les clôtures, celles du territoire et du genre littéraire. Quel étrange mal du pays habite chaque héros pour que ses souvenirs soient ainsi bouleversés ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chantal Danjou
Les Jardins d’Essais
Liඍඍéඋaඍඎඋeඌ
Poète et romancière, critique littéraire, ChantalDANJOUe par ailleurs membre du conseil de rédaction des Éditions Encres Vives et présidente de La Roue Traversière, association qu’elle a cofon-dée et qui vise à promouvoir la poésie contemporaine dans un souci d’interdis-ciplinarité artiique. Intervenant dans des inituts universitaires de formation d’en-seignants, elle vit et travaille aujourd’hui dans le Var après un long séjour parisien.
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.fr Littératures, collection dirigée par Daniel Cohen
Littératuresest une collection ouverte àl’écrire, quelle qu’en soit la forme : roman, récit, nouvelles, autofiction, journal ; démarche éditoriale aussi vieille que l’édition elle-même. S’il est difficile de blâmer les ténors de celle-ci d’avoir eu le goût des genres qui lui ont rallié un large public, il reste que, prescripteurs ici, concepteurs de la forme romanesque là, comptables de ces prescriptions et de ces conceptions ailleurs, ont, jusqu’à un degré critique, asséché le vivier des talents. L’approche deLittératures, chez Orizons, est simple — il eût été vain de l’indiquer en d’autres temps : publier des auteurs qui, par leur force personnelle, leur attachement aux formes multiples du littéraire, ont eu le désir de faire partager leur expérience intérieure. Du texte dépouillé à l’écrit porté par le souffle de l’aventure mentale et physique, nous vénérons, entre tous les critères supposant déterminer l’œuvre littéraire, le style. Flaubert écrivant : « J’estime par-dessus tout d’abord le style, et ensuite le vrai » ; plus tard, le philosophe Alain professant : « c’est toujours le goût qui éclaire le jugement », ils savaient avoir raison contre nos dépérissements. Nous en faisons notre credo. D.C.
ISBN : 979-10-309-0108-5 © Orizons, Paris,2017
LesJardins d’Essais
Du même auteur
Les cueilleurs de pommes, coll. « Littératures », Orizons,2015
Chantal Danjou
LesJardins d’Essais
2017
Dans la même collection, depuis2012
Patrick Denys,Épidaure,2012 Pierre Fréha,Nous irons voir la Tour Eiffel,2012 Jean Gillibert,De la chair et des cendres,2012 Jean Gillibert,À coups de théâtre,2012 Nicole Hatem,Surabondance,2012 Didier Mansuy ,Facettes,2012 Didier Mansuy ,Les Porteurs de feu,2012 Lucette Mouline,L’Horreur parturiente,2012 Lucette Mouline,Museum verbum,2012 Bahjat Rizk,Monologues intérieurs,2012 Dominique Rouche,Œdipe le chien,2012 Antoine de Vial,ObéiràGavrinis,2012
Éric Colombo,Par où passe la lumière...,2013 Raymond Espinose,Lisières,Carnets2009-2012,2013 Henri Heinemann,Chants d’Opale,2013 Lucette Mouline,Zapping à New York,2013 Antoine de Vial,Americadire,2013 Guy R. Vincent,Séceph l’Hispéen,2013
Jean-Louis Delvolvé,Le gerfaut,2014 Toufic El-Khoury ,Léthéapolis,2014 Gérard Laplace,La façon des Insulaires,2014 Andrée Montero,Le frère,2014 Laurent Peireire,Ostentation,2014 Michèle Ramond,Les saisons du jardin,2014 Michèle Ramond,Les rêveries de Madame Halley,2014
Michel Arouimi,Quatre adieux,2015 Jean-Pierre Barbier-Jardet,Procès à la mémoire de mon ombre,2015 Dominique Capela,La Gravité,2015 Patrick Corneau,Vies épinglées,2015 Chantal Danjou,Les cueilleurs de pommes,2015 Raymond Espinose,Villa Dampierre,2015 Henri Heinemann,L’Éternitépliée, Journal,Le Voyageur éparpillé, tomeV,2015 Henri Heinemann,Et puis...,2015 Fanny Lévy,Une existence au fil de son passage en ce monde,2015
A. Lichtenbaum,Éphraïm égaré ou la justice des nations,2015 Lucette Mouline,Épidémie,2015 Lucette Mouline,Le sexe est bohème,2015 Max Memmi,Les femmes de Jean,2015
Robert Havas,Parlons rat,2016 Fanny Lévy,Dieu compte les larmes des femmes,2016 Maurice Couturier,Vers là d’où je viens,2016 Lucette Mouline,Eva et Maad,2016 Robert Poudérou,Quelqu’un,2016 Jean-Louis Delvolvé,Octogénèse ou le sourire de Tagès,2016
Pierre-Jean Memmi,La promesse,2016 Jean-Pierre Barbier-Jardet,Ur ou les miroirs ardents,2016 Maurice Couturier,Vers là d’où je viens,2016 Pierre Nougaret,L’inconnu du marque-page,2016
Max Memmi,La belle Peul et le comptable,2017
Pour la collection complète des publications « Littératures », voyez en ligne : www.editionsorizons.fr
vecLes Jardins d’Essais, puis-je parler d’une autobiogra-A phie ? Je préférerais autoposgraphie. De toute façon, je n’aime pas les avis tranchés. Ni les classements de genre définitifs. Le Jardin d’Essaiest le jardin d’Alger où j’ai fait mes pre-miers pas. Il m’a semblé amusant et intéressant que ce lieu évoque à la fois la tentative de se tenir debout — gageure de tout être humain — et un genre littéraire qui soit une recherche personnelle engageant l’esprit de son auteur. C’est donc tout naturellement que le livre porte le nom de ces jardins comme titre général. Il se constitue d’une série de réflexions conjointes sur la vie et l’écriture, chaque texte partant d’une observa-tion, plus précisément d’un poste d’observation, camouflé, indécelable, parce que fondu dans le paysage. Le plus étrange est que la narratrice — entre première et troisième personne, selon — ne sait pas à l’avance où elle trouvera refuge, pas da-vantage ce qui va la surprendre au détour du chemin ni même si elle trouvera matière à… Feuille, animal ou lieu… peuvent fournir un point de départ que je travaille ensuite concentriquement et de façon allégorique. Ainsi, les escargots à jolie spirale étant revenus de façon récurrente dans mon champ de vision, ont-ils inspiré ma façon de travailler : ouvrir et s’éloigner de plus en plus de son an/encrage.