Les Larmes du Dragon

De
Publié par

Une pierre pour Kookaï, une pierre pour Perladys, une pierre pour la Terre. Telle est la volonté du Dragon, grand esprit des temps anciens. Les pierres, les Larmes du Dragon, permettent de maintenir les trois planètes habitées de la Voie Lactée en équilibre dans l'univers. Cleena, Brinko et Damien ne se connaissent pas. Pourtant, ils sont liés depuis longtemps. Ils sont tous les trois les porteurs des Larmes du Dragon. Ils vont vivre ensemble une grande aventure. Car l'une des planètes est en danger. Et si l'une des planètes disparaît, les deux autres la suivront...
Publié le : dimanche 12 juin 2011
Lecture(s) : 274
EAN13 : 9782748198386
Nombre de pages : 217
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Les Larmes du Dragon
3
Céline Le Petitcorps
Les Larmes du Dragon
Roman fantastique
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9838-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748198386 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9839-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748198393 (livre numérique)
6
.
.
8
PROLOGUE
Quand les trois soleils de la planète Kookaï commencèrent à décliner, offrant une couleur d’un mauve argenté au ciel, la demeure de la reine Tritana s’illumina de mille feux, pour appeler le peuple et lui souhaiter la bienvenue. Tous les soirs, la même cérémonie avait lieu. Les Kookaïens se rendaient au Palais de leur reine pour entendre la musique des Rois. Chacun, homme et femme, remuait ses ailes avec excitation. Les Kookaïens ressemblaient aux êtres humains qui peuplaient la planète Terre et ils en avaient le corps. Par contre, ils possédaient de grandes ailes très fines, semblables aux ailes des papillons. Leur couleur était multiple et changeait selon les personnes. La peau des Kookaïens était d’un bronze doré et leurs yeux étaient toujours très clairs. Tritana finissait de se préparer dans ses appartements. Elle était vêtue d’une magnifique robe d’un blanc nacré et arborait de nombreux bijoux. À travers la fenêtre sans vitre, on pouvait apercevoir les trois astres dont la clarté
9
Les Larmes du Dragon
devenait de moins en moins évidente. Après avoir fini de se maquiller, la jeune reine aux cheveux noirs se para pour finir d’un médaillon représentant un cercle d’un bleu très pâle. Il s’agissait de l’Opale des Rois. Cette pierre offrait et réveillait toutes les musiques de Kookaï. Quand l’Opale des Rois jouait de la musique, chaque chose, chaque plante se réveillait et répondait à leur tour en notes musicales. Chaque soir, le peuple se rendait au Palais de leur reine pour entendre la voix de leur planète. Grâce à cela, en écoutant la musique de leur terre, les Kookaïens se régénéraient. Ils oubliaient tous les petits soucis de la journée passée et repartaient apaisés et heureux. L’Opale des Rois était unique et n’était portée que par un être royal. Tritana se regardait une dernière fois dans son miroir quand elle sentit une présence derrière elle. Elle se retourna lentement et se retrouva face à une petite fille d’environ cinq ans aux cheveux blonds. Ses petites ailes frémissaient doucement. La reine s’agenouilla devant elle et lui sourit. Cleena, ma chérie, tu voulais me parler ? L’enfant baissa la tête et se mordit la lèvre inférieure. Derrière elle, une jeune femme venait d’entrer. Il s’agissait de la nourrice. Cette dernière s’inclina devant Tritana puis, d’un geste de la main, elle indiqua son ventre. La reine
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.