Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 7,90 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

L'ombre du mystère

de harpercollins21750

Marée montante

de harmattan

Les Lumières de Jupiter
Antoine Meunier
Les Lumières de Jupiter
SCIENCEFICTION
© manuscrit.com, 2003 ISBN: 2-7481-2867-2 (pour le fichier numérique) ISBN: 2-7481-2866- (pour le livre imprimé)
Avertissement de léditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre.
manuscrit.com 5bis, rue de lAsile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
Ce roman est très respectueusement dédié à la mémoire des sept astronautes du vol STS-107, ultime mission de la navette spatiale américaine Columbia.
PROLOGUE
Lévolution avait suivi son processus naturel un peu partout dans le système solaire, mais comme dans toute discipline, il y avait beaucoup dappelés et peu délus. Si les hommes avaient su tirer parti, et profit, de leur domaine, ils ignoraient cependant que dautres créatures vivaient à seulement quelques centaines de millions de kilomètres de leur berceau natal. Lan-cés dans lespace depuis des décennies, ils avaient acquis la certitude que leur planète demeurait le seul monde habitable. En à peine un siècle dexploration, la recherche de la vie dans lespace sidéral navait absolument rien donné. Oh, il y avait bien sur des traces de bactéries fossiles dans le sous-sol de Mars, découvertes en 2012 grâce aux échantillons rappor-tés par les sondes robots. Il y avait aussi eu la dé-tection de bactéries dans les nappes dhydrocarbures de Titan, que Huyghens avait découvertes en 2005. Mais la sonde ayant cessé de fonctionner au mo-ment même de sa trouvaille, cela ne put jamais être confirmé à 100 %. Le principal satellite de Saturne demeura donc, en théorie, un monde mort. Pourtant, la vie extraterrestre était une réalité en-core ignorée des hommes car elle se cachait, bien à labri sous une banquise dune épaisseur de plu-sieurs kilomètres. Bien que son soleil ne se fut ja-mais formé, cette forme de vie sétait adaptée à son
9
Les Lumières de Jupiter
milieu et avait su perdurer pour devenir ainsi une vé-ritable civilisation. Pendant des centaines de milliers dannées, elle avait muté pour transformer sa propre planète. Cent mille siècles plus tard, la planète com-mençait son nouveau de cycle de régulation. Des profondeurs de son océan prisonnier des glaces, le processus de transformation démarrait progressive-ment. Mais la mutation démarrait dans la glace. A des kilomètres de profondeur, une immense bulle deau se formait, emprisonnée dans la banquise. Il ne sagissait pas dun phénomène naturel, car les Ha-bitants le contrôlaient parfaitement. Leurs différents métabolismes leur fournissaient les moyens dasser-vir leau. Dès que la bulle eût atteint un diamètre denviron trois cents mètres, ils passèrent à létape suivante : renvoyer leau à létat gazeux. Lentement, mais sûrement, les atomes dhydrogène et doxygène se fractionnaient. Après des millénaires et des millénaires de pa-tience, les Habitants commençaient à reconquérir leur planète. Ils étaient en train de faire naître une at-mosphère dans la glace. Et plusieurs kilomètres plus bas, le même processus se répétait, cette fois-ci dans leau liquide. Sous la banquise une seconde bulle dair, dont la taille était sans commune mesure avec la première, se formait sur plusieurs centaines de ki-lomètres carrés. Tirant parti de lénergie émise par limmense corps autour duquel leur monde orbitait, ils pour-raient ainsi maintenir à létat gazeux cet atmosphère encore au stade embryonnaire. Mais le plus impor-tant, cest quen changeant la glace comme ils le faisaient, était quils pouvaient désormais capturer la lumière émise par la grande planète. Après un milliard dannées dattente, les europiens commen-çaient enfin à sortir des ténèbres sous les Lumières de Jupiter
10