7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou
PeterGERMANOS Les minarets du Levant Roman
Les minarets du Levant
Les mînarets du Levant
1
Peter Germanos
2
Les mînarets du Levant
Lesminarets du Levant
3
Peter Germanos
4
Les mînarets du Levant Peter Germanos
Lesminarets du Levant
5
Peter Germanos
Avertîssement
Ce roman est une œuvre de Ictîon. Bîen qu’î y soît aît paroîs réérence à des personnes ou des îeux rées, ceux-cî ne sont cîtés que pour conérer au récît un arrîère-pan réaîste. Tous es autres noms de personnes ou de îeux et tous es încîdents décrîts sont e produît de ’îmagînatîon de ’auteur. Toute ressembance avec des personnes, des événements ou des îeux exîstants ou ayant exîsté seraît purement ortuîte.
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.fr ISBN :978-2-343-06948-7 EAN :9782343069487
Jdeideh, Liban info@entire-east.com www.entire-east.com
Révision et mise en page: Johnny Karlitch
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés à l’auteur pour tous pays
6
Les mînarets du Levant
PROOGUE
Un sourîre. Un sîmpe petît sourîre. ï écarta égèrement une petîte mèce de ceveux tombée sur son ront et aîssa a tensîon se dîuer dans ’espace envîronnant. Pendant une mînute quî uî parut întermînabe, î ésîta, puîs consuta sa montre Roex pour ensuîte jeter un coup d’œî urtî sur e morceau de papîer cîfonné : «Je suîs désoée, mon amour. Vraîment. Je t’aîme beaucoup. Maîs î aut qu’on se pare. Jeudî, 17 h, chez Pau, Sai. Nadîa.» entement, très entement, sa maîn se reerma sur e bîet qu’î roîssa et jeta d’un geste brusque. ï se sentaît totaement încapabe de mettre un terme à ces dîx dernîères années de sa vîe. Maîs î aut, comme on dît, quîtter a tabe quand ’amour est desservî. Aznavour a raîson quand î cante qu’« î aut savoîr magré ce qu’î nous en coûte, s’en aer sans se retourner ». Et puîs, î aaît qu’ee sace. ï ne pouvaît pas mettre sa vîe et a sîenne en danger. Sans e savoîr, ee étaît devenue son taon d’Acîe. Marwan s’accorda un înstant pour observer ’égîse Saînt-Georges, tout en manîpuant dîstraîtement son îPone 6,
7
Peter Germanos
un cadeau de a CïA, un vraî bîjou îg-tec. ï étaît entouré de passants anonymes, et de Syrîens quî essayaîent tant bîen que ma de survîvre en demandant ’aumône. Que retournement de sîtuatîon ! Ces mêmes Syrîens goûtaîent maîntenant a potîon amère qu’îs avaîent sî bîen su dîstîer pendant des décennîes aux abîtants du pays du cèdre. Trente années de caucemar vécues sous a botte de 1 eur armée, es ameuses orces duRadeh. Trente ans d’occupatîon, d’umîîatîon, d’enèvements et de tortures… Des vîes assîégées, pîonnées, des quartîers entîers détruîts par ’artîerîe ourde, des îmmeubes éventrés… Un roueau compresseur de désespoîr et de mort. Maîs e îban se reevaît, et reevaît une oîs de pus e déI de sa reconstructîon. Afubé d’une paîre de Ray Ban dans e pus pur stye 2 Bacîr aînsî que d’une écarpe en soîe, Marwan avaît du ma à passer înaperçu dans e Lot de jeunes quî commençaîent à aluer vers a mosquée E-Amîne pour a prîère du vendredî. Par cance, aucun d’entre eux n’étaît assez proce nî assez perspîcace pour percevoîr ’angoîsse quî e tenaît à a gorge. RéLécîssant sur sa sîtuatîon, son vîsage se endît d’un sourîre amer. Pour un gamîn de dîx ans, ee auraît pu être acceptabe… Maîs pour un oicîer du Deuxîème bureau, cette sîtuatîon étaît tout sîmpement patétîque. Peu împortaît e motî de cette séparatîon, et ce n’étaît pas a rue majestueuse, aant du Séraî à SaI, quî e dîstraîraît de ses pensées. De son poste d’observatîon, î bénéIcîaît d’une vue pongeante sur e ameux caé auque Nadîa avaît aît
1. Forces de dîssuasîon. 2. Ex-ce des Forces îbanaîses et présîdent de a Répubîque, assassîné en 1982.
8
Les mînarets du Levant
ausîon. À mesure que e temps s’écouaît, î se crîspaît davantage. ï n’avaît reevé aucun mouvement suspect nî vraîment înquîétant, maîs son Laîr de vîeux oup uî rappeaît que rîen n’aaît pus. Aucun danger, même potentîe, ne ’empêceraît de se rendre à cette rencontre quî consacreraît a In oicîee de son coupe. Au sommet de a rue, une emme attîra son attentîon. ï pîssa es yeux. Cette ongue ceveure rousse et dense, cette démarce mascuîne : Yvana Abaycev, sans e moîndre doute. Membre actîve du SVR, e successeur oicîe du KGB, cette emme atae încarnaît e caucemar ambuant de tous es servîces secrets occîdentaux. Marwan avaît toujours trouvé qu’ee avaît beaucoup d’aure : grande, un mètre quatre-vîngt-cînq, mînce, et des prunees noîres quî s’accordaîent paraîtement avec son regard beu cîe. ï connaîssaît sî bîen es courbes armonîeuses de ses ances qu’î auraît pu es reconnatre es yeux ermés, rîen qu’en parcourant des paumes sa peau sî douce, sî ’occasîon se présentaît. Maîs de à à coucer avec Azraë, e dîabe en personne, c’étaît une autre paîre de mances. Aujourd’uî, î n’étaît pas questîon de ermer es yeux, ne seraît-ce qu’une ractîon de seconde. ’omme ort du Deuxîème bureau scruta à nouveau a rue avec attentîon, en quête de a moîndre anomaîe, puîs ocaîsa son attentîon sur Yvana Abaycev. Ee se dîrîgeaît d’un pas erme vers ’espanade de ’égîse Saînt-Georges. Après avoîr soîgneusement observé tous es passants, ee s’assît sur un banc, ’aîr d’attendre quequ’un. Et en efet, queques secondes pus tard, un omme à a cînquantaîne airmée, barbu, e teînt âé, vînt s’înstaer à côté d’ee. ïs écangèrent deux grandes enveoppes.
9