Les mutants

De
Publié par

Amours toxiques, perversion narcissique, manipulation : autant de situations où le bourreau diabolise la victime à son insu. Personne ne veut croire, ni même écouter cette dernière, qui finit par douter d'elle-même... Quand elle réalise sa descente aux enfers, les professionnels lui conseillent de fuir, mais en est-elle capable? Cet ouvrage est destiné aux victimes potentielles et à ceux qui comprennent : entourage de la victime et du bourreau ; psychologues ; enquêteurs ; magistrats ; avocats...
Publié le : mardi 2 février 2016
Lecture(s) : 16
Tags :
EAN13 : 9782140000645
Nombre de pages : 254
Prix de location à la page : 0,0142€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
s
MustaphaBEZZARI
Les mutants
Roman
Les mutants
Mustapha BEZZARI
Les mutants
Roman
ère 1 édition : Edilivre, 2014. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07782-6 EAN : 9782343077826
A toi, Samy, Avec tout mon Amour
AVANT-PROPOS
Selon la définition donnée par Wikipédia : « Un mutant est un organisme ou une cellule présentant un caractère nouveau dû à une mutation. » Comme nous démarrons sur les chapeaux de roues, en men-tionnant le terme « Wiki » qui veut dire « vite » en hawaïen, nous allons faire les présentations assez rapidement, pour entrer dans le vif du sujet. Je tiens à vous rassurer que je ne suis ni biologiste, ni généticien. Par conséquent, les pages qui suivent seront, je l’espère, beaucoup plus agréables qu’un exposé scientifique sur la vie intime des chromosomes. Sans gêne, Je vais vous entretenir d’un autre genre de mutation : celle d’un fonctionnaire dans tous ses états, quel que soit l’organisme où il se meut ! Si j’ai choisi le roman pour un sujet aussi sérieux, c’est pour la liberté qu’offre cette forme littéraire qui permet de partager toutes sortes de choses avec ses lecteurs et de satisfaire leur curiosité plurielle. La liberté de style y est également pour quelque chose, car chaque romancier a normalement un style qui lui est propre. Au début, j’avais projeté de faire profiter mes étudiants de mes écrits, en publiant des manuels. Samuel Becket, auteur de la célébrissime pièce de théâtre « En Atten-dant Godot », commençait un autre de ses romans, dont j’ai oublié le titre, par : « Il est minuit, il pleut. Il n’est pas minuit, il ne pleut pas ». Allez commencer un manuel de cours ainsi ! Je ne voulais pas prendre un accent grave, pour parler de souffrances aussi aiguës. D’emblée et pour un maximum de plaisir, le vôtre et le mien, je souhaiterais vous avertir que vu la gravité du sujet qui nous concerne, j’ai adopté un style assez
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.