//img.uscri.be/pth/59c7880293c37906c2feaf9b84d9a3e27d1e2790
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les péchés des autres

De
290 pages
En 1910, dans un village du territoire de Belfort, Yvette, une petit paysanne, entame sa vie sous des auspices favorables. Son père a réuni assez d'argent pour s'établir comme meunier, sa mère est issue d'une famille qui compte dans la commune. Luthérianisme et socialisme font baigner l'enfant, ses deux sœurs et son frère, dans une culture inattendue en ces lieux. Pourtant, en 1939, la famille d'Yvette est détruite. Quelle fatalité, quelles fatalités se sont abattues sur elle au cours de ces vingt-neuf années ?
Voir plus Voir moins
GeorgesMILLOT
Les péchés des autres Roman
Les péchés des autres
Les péchés des autres
Roman
Georges Millot
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03059-3 EAN : 9782343030593
À Ginou
Ma sœur Florence est venue me rendre visite à Rouffach. En sa présence, j’ai le droit de me promener dans la cour plantée du Centre sans être suivie par un garçon de salle. À chaque pensionnaire bizarre ou prostré que nous croisons, l’énervement de Flo perce davantage. « Tues guérie, vingt dieux! Comment peut-on te laisser croupir là-dedans ? - Les médecins discutent, discutent et ne se décident pas. - Tu leur expliques au moins que tu vas mieux ? Avec toi, je me méfie. - Tu parles, je le leur chante, oui ! Ça ne sert à rien, ils ne me croient pas. J’ai même l’impression qu’en insistant je renforce leurs soupçons. - Quelle tuile ! - Remarque, ils passent leur vie à écouter des simulateurs. Alors, on peut comprendre qu’ils ne s’emballent pas. » Ma sœur n’a jamais beaucoup aimé ceux qui lui donnent tort. Il me semble entendre la lutte qu’elle mène contre elle-même pour ne pas me plaquer après ma fine remarque. « C’est ça défends-les ! C’est le monde à l’envers ! » Prudemment, j’attends qu’elle domine son aversion momentanée envers sa petite sœur. « Le pire chez tes toubibs de Rouffach, c’est qu’ils pourraient enlever les serrures à vos portes, les murs et les barrières autour du bâtiment, vous n’en profiteriez même pas ! Ils vous transforment en légumes avec leurs bains ! - Merci pour le légume ! - Je m’en fiche si tu es vexée. Tu sais ce que je pense ? Peut-être qu’ils trouvent belle l’occasion de se débarrasser de vous, je veux dire des fous… - De nous, les fous ! - Voilà! Tu perds ton temps à t’insurger contre un mot mal placé et tu oublies la réalité. Crois-moi, il y a de moins en moins de quoi rire. Éric a été consigné comme réserviste. Mais le pire, c’est Henri! Il est parti avec son régiment et toute une armée en Belgique. - Pauvre Rishi ! Pourquoi là-bas ? - Ils sont censés bloquer une invasion par Hitler. Si ce sinistre personnage possède encore du bon sens, il n’ira pas se jeter contre nos bataillons. Dans le cas contraire, il prendra une trempe hors du territoire français. - Les Belges doivent être contents ! - Sans doute non, mais qu’y pouvons-nous? Ils n’ont jamais proclamé leur neutralité comme les Suisses, que je sache ! En tout cas pour Rishi, ça ne change rien. Plus près ou plus loin, il lui faudra monter au front. Finie la Madelon au mess !
9