//img.uscri.be/pth/85c2e70ba21e7056dbff2dbabee0502b44da5553
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les Safous

De
140 pages
Les safous, fruits charnus d'Afrique, symbolisent l'invitation à l'élite africaine à se retourner vers les sources profondes de l'être pour éprouver les racines de sa civilisation afin d'en dégager les valeurs permanentes. A travers l'entrelacement de cinq volets, Les Safous posent le problème de l'homme face à la timidité, à la souffrance et à la trahison, analyse les rapports entre christianisme, judaïsme, islamisme et animisme et manifeste la fidélité à une tradition qui continue d'inspirer le comportement des hommes et des femmes d'Afrique dans toutes les circonstances importantes de la vie.
Voir plus Voir moins
                           
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les
 
 
 
 
 Safous
 
 
 
  
 
                 
          
  © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-96984-1 EAN : 9782296969841
 
E LIE M AVOUNGOU      Les Safous             Préface de Christian Velasquez         
Encres Noires Collection dirigée par Maguy Albet et Emmanuelle Moysan
Dernières parutions
 La littérature africaine est fortement vivante. Cette collection se veut le reflet de cette créativité des Africains et diasporas.   N°359, Cosmos EGLO, Du sang sur le miroir , 2012. N°358, AYAYI GBLONVADJI Ayi Hillah, Mirage, Quand les lueurs s’estompent , 2012. N°357, Léonard Wantchékon, Rêver à contre-courant, 2012. N°356, Lottin Wekape, J’appartiens au monde , 2012. N°355, Kolyang Dina Taïwé, La rupture ou les déboires d’une conversion, 2011. N°354, Blaise APLOGAN, Gbêkon, je journal du prince Ouanilo , 2011. N°353, Sa’ah François GUIMATSIA, Des graines et des chaînes , 2011. N°352, Sémou MaMa DIOP, En attendant le jugement dernier , 2011. N°351, Lottin WEKAPE, Montréal, mon amour , 2011. N°350, Boureima GAZIBO, Les génies sont fous, 2011. N°349, Aurore COSTA, Les larmes de cristal. Nika l’Africaine III , 2011. N°348, Hélène KAZIENDE, Les fers de l’absence , 2011. N°347, Daniel MATOKOT, La curée des Mindjula. Les enfants de Papa , 2011. N° 346, Komlan MORGAH, Étranger chez soi , 2011. N°345, Matondo KUBU TURE, Des trous dans le ciel , 2011. N°344, Adolphe PAKOUA, La République suppliciée , 2011. N°343, Jean René OVONO MENDAME,  Les zombis de la capitale , 2011. N°342, Jean René OVONO MENDAME, La légende d’Ebamba , 2011. N°341, N’do CISSÉ, Les cure-dents de Tombouctou , 2011. N°340, Fantah Touré, Des nouvelles du sud , 2011. N°339, Harouna-Rachid LY, Les Contes de Demmbayal-L’Hyène et Bodiel-Le-Lièvre , 2010. N°338, Honorine NGOU, Afép, l’étrangleur-séducteur , 2010. N°337, Katia MOUNTHAULT, Le cri du fleuve , 2010. N°336, Hilaire SIKOUNMO, Au poteau , 2010.
 
 
     
      
À la mémoire de ma fille Tiessesse   « Quand un homme perd son père ou sa mère, il devient orphelin. Quand un homme perd sa femme, il devient veuf. Mais quand un homme perd son enfant, on ne sait pas ce quil devient »  (Proverbe Mina)
 
     
        
À la mémoire de ma mère À la mémoire de mon père  « Si le sourd na pas entendu le tonnerre, il verra bien la pluie »  (Proverbe Malinké)