Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les terres de Vouka

De
102 pages
Cet ouvrage soulève le problème du dualisme entre modernité et traditions. Il met en opposition deux approches incarnées par les deux principaux personnages : Pamphile "Mille Fautes", le père, et Théo "L'intellectuel", son fils. Ils essaient de se convaincre l'un l'autre et de trouver un modus vivendi faisant la synthèse de leurs convictions. L'affrontement entre le traditionnel et le moderne amène l'auteur à soutenir l'hypothèse d'un modèle socio économique intégrant ces deux dimensions.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Donatien Moukassa
Les terres de Vouka
Les terres de VoukaLa difficile marche vers la modernité
Donatien Moukassa
Les terres de Vouka
La difficile marche vers la modernité
Roman- Congo
Du même auteur L’enfant de Makabana, L’Harmattan Congo, 2013.
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02014-3 EAN : 9782343020143
Sommaire I. Pamphile « Mille Fautes », l’homme de Vouka............. 9 II. Vouka, le carrefour de trois ethnies ............................11 III. L’invisibilité du village Vouka et la guerre des « trois francs ».............................................................................17 IV. L’assassinat raté de Kibénégné..................................21 V. Les innombrables cours d’eau de la contrée............... 25 VI. La vie quotidienne à Vouka, ancien village...............29 VII. Les histoires insolites de la contrée.......................... 37 VIII. La disparition du collier de monsieur Le Blanc...... 43 IX. Pamphile « Mille Fautes » et la chasse aux buffles... 53 X. La traversée de la rivière Mandoro .............................63 XI. La naissance de la gare de Vouka..............................67 XII. La mort du chien de Pamphile « Mille Fautes ».......79 XIII. La disparition du masque kidoumou....................... 83 XIV. Le vélomoteur « Jakarta »......................................87 XV. L’exode rural............................................................ 89 XVI. L’avenir de la contrée .............................................91
7
I. Pamphile « Mille Fautes », l’homme de Vouka Pamphile «Mille Fautes» était un personnage hors du commun ;il avait beaucoup voyagé et rencontré de nom-breuses tribus éloignées de la sienne. Ces multiples voyages avaient forgé son expérience et aiguisé son esprit e critique. Il était né vers le début du XXsiècle, et avait connu les deux grandes guerres mondiales qui ont secoué ce siècle. Lors de la première guerre mondiale de 1914, il venait à peine de naître, tandis que lors de la deuxième guerre de 1939, il était adolescent et avait côtoyé les ad-ministrateurs coloniaux, de nationalité française, grâce auxquels il avait développé un certain savoir-être et béné-ficié d’une formation d’interprétariat. C’est au terme de cette formation qu’il comprit beaucoup de choses sur le monde dans lequel il vivait, à savoir : la relation entre co-lonisateurs et colonisés, la richesse des traditions de sa tributéké, les raisons de l’introduction des campagnes de « civilisation »et d’évangélisation des peuples autoch-tones par les missionnaires catholiques, les motifs migra-toires des populations, l’implantation des frontières imagi-naires et fictives des contrées par l’administration colo-niale, les campagnes de lutte contre les endémies qui dé-vastaient les indigènes, la lutte des peuples opprimés et les raisons de leur soif d’autonomie et d’autodétermination… Bref, il semblait avoir bien compris les choses à sa ma-nière, et cela lui avait valu une réputation irréfutable d’homme civilisé et moderne qui avait maîtrisé la langue des «étrangers »,c’est-à-dire les colons, et leur façon de penser.
9