//img.uscri.be/pth/ffb1261328dd27e036855495c4dee6816681a0dd
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les tribulations d'un jeune séminariste

De
230 pages
Voici le récit d'un jeune africain qui voulait devenir prêtre : à 11 ans, il dut tout quitter pour répondre à l'appel du Christ. Véritable parcours initiatique qui prit fin après 16 années de formation où l'auteur se retrouva à la rue, sans aide ni assistance. Vers qui se tourner lorsque l'Eglise vous a tourné le dos ?
Voir plus Voir moins
8
Remerciements
Chaque pas que nous faisons, chaque parol e que nous prononçons ou chaque acte que nous posons dans notre vie est l’expression que nous vivons de et par l’amour des autres. Que surtout, nous vivons de leur sac rifice, un sacrifice de soi qui est germe de vie pour les générations présentes, passées et futures. Une tradition de l’humanité qui toujours devrait nous rappeler que mon frère, ma sœur, ce n’est pas seulement toi, mon familier, mon semblable, mais aussi, lui, l’inconnu ou l’étranger, eux, les non-encore nés, vous, les laissés pour compte, les haïs de la société, et finalement, nous, tous les humains, appelés à vivre sous le même toit du monde.
Comment donc oublier le sang versé de tous ces artisans de paix qui ont donné leur vie pour que la nôtr e soit possible aujourd’hui ?
Comment détourner le regard du martyre de tous ces hommes et ces femmes inconnus ou étrang ers, sans-noms, sans-visages, sans-papiers, sans avenir , mais dont l’extrême sacrifice nous porte chaque jour le pain sur la tabl e ?
Comment rester indifférent au sourire innocent d’un gamin, au verre d’eau porté par une main étrangère, à cet accueil chaleureux d’une famille inconnue, au bon conseil d’un vieillard rencontré au hasard dans un bus ou un tax i, à cette accolade chaleureuse d’une vieille connaissanc e, à tous ces petits gestes anonymes qui pourtant construisent sans cesse notre humanité.
Serait-il donc possible en toute logique de pouvoir remercie r chaque maillon de cette chaîne d’humanité dans laquelle nous avons toujours baigné et agi, inconsciemment ou non ?
A qui, des vivants, des morts ou des non-encore nés faut-il célébrer la mémoire, exprimer tout simplement sa gratitude ?
9
A tous ceux des miens qui ont quitté ce monde : Mon père, Mbida Pierre Joachim, Mon grand frère Mbida Ebolo Zacharie, Ma grande sœur, Ntsama Mbida Pancrace, Mes grands-parents bien-aimés, Qu’ils reposent en paix dans la félicité éternelle.
Ma gratitude profonde envers tous ceux des miens qui luttent toujours à mes côtés : Ma tendre et chère maman, Nnang Suzanne, Mon cher oncle et père, Mgr Jérôme Owono Mimboé, Mes frères, Georges, Pierre, Didier, Eric, Mes sœurs, Claire, Renée, Chantal, Gisèle, Catherine, Ma chère sœur adorable, Léodice Karine Pasquier, Qu’ils soient assurés de mon indéfectible attachement.
Mes amis et frères de combat et de longue date, Abbé Serge Omgba, Abbé Ebodé Ndongo Aurélien, Abbé Kisito Eloundou, Songsaré Monique, Sylvain Akono, Ngbwa Fabienne, Estelle et Sandrine Zibi, Rodrigue Nzameyo, Pauline Tsanga,
Mes neveux et nièces bien-aimés : Willy, Ronny, Verena, Rifi. Je me battrai toujours à vos côtés, quoi qu’il advienne !
Mes Maîtres à penser et désormais bienfaiteurs : Mgr Damase Zinga, Pr.Dr. Kuegler Joachim, Pr. Dr. Bujo Bénezet.
Ma chère samaritaine de toujours: Hamadjoda Djoumai, Ma reconnaissance et gratitude éternelle. 10