Les vies extraordinaires de Victor et Marjorie

De
Publié par

Pour Marjorie, son grand-père Victor est un héros. Sa vie est remplie d’exploits incroyables. Rien à voir avec son quotidien banal. Pour Victor, sa petite-fille Marjorie mène une vie cent fois plus excitante que la sienne. Si différents et pourtant si semblables. Jusqu’où iront-ils pour s’en mettre plein la vue ?
Publié le : mardi 28 octobre 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895799382
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Désy-Lalonde, Karine, 1978-Les vies extraordinaires de Victor et Marjorie pour enfants de 8 ans et plus. ISBN 978-2-89579-642-8 I. Titre. PS8607.E89V53 2014 jC843’.6 PS9607.E89V53 2014
C2014-940908-7
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014 Bibliothèque et Archives Canada, 2014
Direction éditoriale : Nicholas Aumais, Gilda Routy Illustrations : Danicka Raymond Révision : Sophie Sainte-Marie Mise en pages : Interscript
© Bayard Canada Livres inc. 2014
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions globales aux éditeurs.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 Téléphone : 514 844-2111 ou 1 866 844-2111 edition@bayardcanada.com bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
9782895799382 bayardlivres.ca
Pour toi, où que tu sois.
1 L’attente
13 h 40, 10 août 2013
Victor sort des biscuits fumants du four. Il les avait presque oubliés. Ils sont un peu plus dorés que d’habitude, mais le centre doit certainement être resté moelleux. Et puis ils sont remplis de ces grosses pépites de chocolat dont Marjorie raffole. Un vrai festin pour sa petite-fille.
5
Il les place délicatement sur une assiette qu’il dépose sur la table de la cuisine. L’odeur sucrée se répand dans toute la pièce. Ça donne faim ! Il croque un biscuit et se brûle aussitôt la langue avec le chocolat fondant.
— Aïe !
Heureusement, les biscuits auront le temps de refroidir un peu avant l’arrivée de Marjorie.
Les doigts de Victor effleurent un gros livre qui trône, lui aussi bien en évidence, sur la table. Son album de photos. Du revers de la main, il en chasse quelques grains de poussière imaginaires. Pour la centième fois.
C’est que Victor est un peu inquiet et, quand il est dans cet état, il répète
6
souvent les mêmes gestes pour se rassurer : se tordre les mains, se mordiller les lèvres, siffloter... et chasser des grains de poussière imaginaires.
Il faut dire que l’album et les photos, c’était d’abord et avant tout l’idée de Marjorie. Partager leurs souvenirs.
Pour de vrai.
Victor avait accepté, un peu à reculons, pour faire plaisir à sa petite-fille. Il avait eu beau tout lui raconter en long et en large, ça ne l’enchantait pas de devoir, en plus, tout lui montrer.
Mais en réalité, il n’avait plus le choix.
Leur dernière rencontre avait été très émotive. Ça ne s’était pas passé comme prévu. Il avait bafouillé, bredouillé. Marjorie
7
aussi. Le cœur de Victor s’était serré, sa mémoire s’était embrouillée. Bref, un vrai cauchemar qui avait forcé des confessions et des révélations étonnantes.
Aujourd’hui, Victor sait qu’il faut à tout prix réparer leurs bêtises. Alors il a sorti son album photo, cuisiné les biscuits préférés de Marjorie et il siffle nerveusement en se préparant un thé.
Il s’installe sur sa chaise berçante, devant la fenêtre de son petit salon. De là, il peut observer le parc que Marjorie traverse avant d’arriver chez lui. Et il sait que, depuis le parc, Marjorie aussi peut le voir, assis à sa fenêtre, en train de l’attendre avec impatience comme à chacune de ses visites. Il tient toujours autant à elle.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Une famille de coeur

de bayard-canada

Nocturne - Tome 1

de editions-ada

Eaux perdues

de onlit-editions