Lily Bard (Tome 4) - Libertinage fatal

De
Publié par

« Sur la route ce matin, j'ai bien vu que le paysage était différent. Si je ne m'étais pas arrêtée pour en avoir le coeur net, eh bien, je n'aurais pas découvert ma cliente Deedra Dean assassinée dans sa voiture. À Shakespeare, la même question flotte sur toutes les lèvres : qui a bien pu faire ça ? Compte tenu des mœurs légères de Deedra, j'aime autant vous dire que la liste des suspects est longue comme le bras ! Mais une femme de ménage n'est-elle pas la personne idéale pour remettre un peu d'ordre dans les affaires des gens... même après leur mort ? »
Publié le : mercredi 28 mai 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290090411
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LILYBARD– 4
Libertinage fatal
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
Si douce sera la mort
LA COMMUNAUTÉ DU SUD
1. Quand le danger rôde 2. Disparition à Dallas 3. Mortel corps à corps 4. Les sorcières de Shreveport 5. La morsure de la panthère 6. La reine des vampires 7. La conspiration 8. Pire que la mort 9. Bel et bien mort 10. Une mort certaine 11. Mort de peur 12. Mort sans retour
SOOKIE STACKHOUSE PRÉSENTE : INTERLUDE MORTEL SOOKIE STACKHOUSE PRÉSENTE : MARIAGE MORTEL
LES MYSTÈRES DE HARPER CONNELLY
1. Murmures d’outre-tombe 2. Pièges d’outre-tombe 3. Frissons d’outre-tombe 4. Secrets d’outre-tombe
LILY BARD
1. Meurtre à Shakespeare 2. Fin d’un champion 3. Sombre célébration
Charlaine Harris
LILYBARD– 4
Libertinage fatal
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Tiphaine Scheuer
Titre original : SHAKESPEARE’S TROLLOP
Éditeur original : St. Martin’s Press
Charlaine Harris, 2000
Pour la traduction française : Éditions J’ai lu, 2013
Ce livre est dédié à ma seconde famille, les fidèles de l’église épiscopale St. James. Libre à eux d’être horrifiés par son contenu.
Remerciements
Je tiens à remercier mes suspects habituels : les Drs Aung et Tammy Than et le chef de police retraité Phil Gates. Un merci particulier à une icône de l’Améri-que, John Walsh.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi