Ma vie autour d'une tasse John Deere

De
Publié par

La « vieille fifure » de son ami Renaud, l’inséparable de sa princesse Flavie, la victime à sauver du directeur Guilbert, le chouchou de sa mémé Poulette, le chevalier servant des filles de l’école, le confident de monsieur Ju… S’il avait à le faire, Étienne se décrirait plutôt comme un adolescent chanceux. Chanceux d’être si bien entouré, chanceux de pouvoir faire ses propres choix malgré les difficultés, chanceux de vivre à une époque et dans un milieu où son homosexualité n’est pas une tare, chanceux d’entrer doucement dans le monde adulte, même si, parfois, ça fait peur...
Un roman où règnent l’amitié, l’humour, la sincérité et la vie.
Publié le : jeudi 5 mars 2015
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895799641
Nombre de pages : 181
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ÉMILIE RIVARD
Ma vie
JOHNDEERE
Ma vie AUTOURD’UNE  TASSE JOHNDEERE
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Rivard, Émilie, 1982  Ma vie autour d’une tasse John Deere  Pour les jeunes de 14 ans et plus.  ISBN 9782895796718  I. Titre. PS8635.I83M3 2015 jC843’.6 C20149425090 PS9635.I83M3 2015 Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015 Bibliothèque et Archives Canada, 2015
Direction éditoriale : Nicholas Aumais, Gilda Routy Révision : Josée Latulippe Mise en pages et couverture : Mardigrafe inc. Photos de la couverture : © Thinkstock © Bayard Canada Livres inc. 2015
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions globales aux éditeurs. Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) Canada H2H 2S2 Téléphone : 514 8442111 ou 1 866 8442111 edition@bayardcanada.com bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
978-2-89579-964-1
ÉMILIE RIVARD
Maviie AUTOURD’UNE  TASSE JOHNDEERE
1
Étîenne aporte est demandé au bureau du dîrec-teur. Étîenne aporte, au bureau du dîrecteur. Mercî ! crachote ’înterphone.
Dans ’agora autour de moî, es conversatîons se sont à peîne înterrompues. Favîe et Renaud me ont des têtes de « qu’est-ce t’as aît ? », je eur réponds par une grîmace de « je e saîs bîen pas ». C’est une de ces journées où on est bavards de a ace, mes meîeurs amîs et moî. es grands yeux trop verts de Favîe me Ixent avec întensîté. ïs sembent hurer « bîen vas-y ! » à a pace de sa bouche de geîsha. Ee déteste que je uî dîse qu’ee a une bouche de geîsha. D’aîeurs, pour e reste, a comparaîson ne pourraît pas être pîre. Sî mon amîe se casse acîement parmî es dîx pus bees Ies de ’écoe, ce n’est pas grâce à ses eforts surhumaîns d’archîtecture capîaîre et de maquîage éaboré. Maîs que vouez-vous, ses quatre pîeds huît pouces, ses jeans putôt mascuîns, ses t-shîrts assez ampes et sa queue de cheva courte parvîennent à a rendre pus émînîne
-5-
que a pupart des « pîtounes » au mascara épaîs et aux èvres écarates.
« Bouge ! » s’excame a caque que Renaud m’assène derrîère ’épaue. ï a vouaît peut-être déîcate, maîs a déîcatesse et e trop grand et bâtî Renaud, ça aît deux.
Je sors Inaement de mon îmmobîîsme pour me dîrîger vers e bureau de monsîeur Guîbert, e nouveau dîrecteur depuîs e retour des vacances des Fêtes, î y a deux semaînes. a mîcrosocîété de ’écoe des Hêtres vît toujours dans ’înconnu : gérera-t-î son royaume en tyran ou en nounours ? En près de cînq ans, on a connu de tout, îcî. e dernîer, monsîeur Tardî, étaît surnommé « Dîctatardî ». Maîntenant qu’î est mort d’une crîse cardîaque, a pupart d’entre nous se gardent une petîte gêne.
C’est donc avec un soupçon d’înquîétude dans a démarche que je traverse ’aée centrae, en dîrectîon du secrétarîat généra. Je contourne es groupes d’éèves, en saue queques-uns au passage.
e dîrecteur ne veut quand même pas me rencon-trer parce que j’aî coué mon examen de maths ! ’ajout subtî au graitî dans es toîettes des gars près de ’aîe B ne vaut pas non pus ce dépacement. Quand on dessîne madame Bertrand, pro de maths de deuxîème secon-daîre, c’est un crîme d’oubîer a moustache…
-6-
J’entre dans e secrétarîat, Inaement pus curîeux que nerveux. Je repace ma tuque de aîne sur mes bouces noîres, puîs je me ravîse, a retîre et me poste devant a secrétaîre. Madame Denîse erme en vîtesse son jeu de patîence, dévoîant aînsî sa page Facebook. J’aî juste e temps de remarquer a présence excessîve de photosde chats, avant qu’ee grogne un…
?C’est pour…
Monsîeur Guîbert veut me rencontrer.
?Étîenne aporte
C’est ça.
Tu peux entrer, jeune homme.
e dîrecteur se ève en voyant a porte s’ouvrîr. ï dévoîe aînsî toute sa grandeur, sa mînceur et son aîr jovîa. a décoratîon du bureau est moîns austère qu’avant. Maîs quî saît ce quî se cache derrîère ce vîsage de quînquagénaîre sympathîque…
Bonjour, Étîenne. Tu doîs te demander pourquoî je t’aî aît venîr, non ?
Un peu…
Je m’assoîs sur a chaîse, que j’auraîs souhaîtée pus conortabe. Tant qu’à se sentîr en mauvaîse posture,
-7-
aussî bîen avoîr e postérîeur chouchouté. Ne seraît-ce que pour ’îronîe de a chose.
Mon premîer objectî, Stéphane…
Étîenne…
Étîenne, mon premîer objectî dans cette écoe n’est pas de mettre In au décrochage scoaîre ou d’amé-îorer a moyenne générae. Avant toutes ces choses somme toute împortantes, je veux voîr dîsparatre ’întîmîdatîon et a cyberîntîmîdatîon.
Je repace ma esse pas assez jouLue sur a chaîse pas assez dodue. Monsîeur Guîbert parvîent probabement à îre « qu’est-ce que je vîens aîre à-dedans ? » sur mon vîsage bavard.
Sî je te pare de ça aujourd’huî, Stéphane…
Étî…
Étîenne, c’est parce que ton enseîgnante de rançaîs, madame Côté, m’a rapporté une scène à aquee ee a assîsté dans sa casse, à a In d’un cours a semaîne dernîère.
Mon cerveau pédae comme un cycîste « stérodé » au maxîmum. Semaîne dernîère. Cours de rançaîs. Scène d’întîmîdatîon. Non, vraîment, je ne voîs pas comment je peux être assocîé à un crîme queconque.
-8-
Je ne veux pas te mettre ma à ’aîse, maîs madame Côté m’a conIé qu’ee croyaît avoîr saîsî que tu étaîs… probabement…
Dans son gros auteuî rembourré, c’est uî, maînte-nant, ’embarrassé. Je e aîsse patîner encore ongtemps ou je uî donne un petît coup de pouce ? e pauvre cherche ses mots et baouîe en se rottant es maîns. Je suîs un trop gentî garçon, je saîs…
Ouî, monsîeur Guîbert, je suîs gaî.
C’est bîen que tu e dîses aussî ouvertement. C’est tout à ton honneur de t’accepter te que tu es.
Est-ce que je recevraî une médaîe ors d’une céré-monîe protocoaîre ? Ce seraît merveîeux ! Sortez es trompettes : pa pa pa paaaaa ! « Par a présente, Stéphane… euh, Étîenne aporte, je vous nomme FïFON D’OR ! » Je ravae un ou rîre, aîssant e dîrec-teur poursuîvre son dîscours.
Madame Côté auraît entendu un de tes camarades de casse te traîter de…
ï jette un coup d’œî à ses notes. Je ne croîs pas qu’î vérîIe e terme exact, en aît. ï sembe putôt chercher e courage de prononcer es mots suîvants :
… de « vîeîe Iure ».
-9-
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi