Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ma vie est une blessure

De
194 pages
Luc Noah est un jeune et riche fonctionnaire, très tôt blessé par la vie. Il entreprend sa vengeance et retrouve la "famille unie" de ses rêves. Hélas, pour combien de temps ? Sa vengeance s'est soldée par l'assassinat sauvage de sa mère et du coup sa vie bascule dans une tourmente irréversible. Que faire ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Ma vie est une blessure
Jean André Manga Ma vie est une blessure
Roman
Préface de Timothée Mvondo
Du même auteur
Paradoxes,Rouen, Éditions Horizon, 2004 © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56535-7 EAN : 9782296565357
À mon épouse Appolonie et à mes quatre enfants :
Justin Armand, Jean Bernie, Joséphine Lesly, et Marguerite Nadia. Rien que pour vous …
Une pensée spéciale à mon grand ami Fouda Alain, disparu le ͳͶ janvier ʹͲͳͲ après ͵Ͷ années dǯune riche amitié. La mort, vorace, souveraine et toujours vainqueur, ne pourra rien contre la présence de ton nom dans ce livre. Quǯelle aille voir ailleurs.
NOTEDEL’AUTEUR
Ce roman mǯa coûté plusieurs années de travail. Le lecteur pourrait ne pas y trouver son compte mais moi, jǯéprouve lǯintime fierté de lui avoir donné le fond que je voulais.
En clôturant mes travaux, jǯai lǯobligation morale dǯexprimer toute ma gratitude à ma grande cousine (enriette BELLA, emportée par un cancer en juin ʹͲͲ͹, qui mǯa suggéré de concevoir les deux derniers chapitres. Elle est morte sans les lire… Paix à son âme.
Un hommage éternel à Mme Sylvie Florence EKOMO, Assistante de direction à lǯ(ôpital Général de Douala : sa disponibilité quasi sacerdotale à mon endroit mérite à jamais mon affection et ma reconnaissance.
SiParadoxesdonné un nom, mǯa Mavieestuneblessure va me rendre ma carrière. Un lecteur de son manuscrit, monsieur BAKAR) AMADOU, cadre du trésor et homme de culture, mǯa blâmé de nǯavoir pas eu pitié du lecteur ; tant les scènes qui y sont peintes sont révoltantes. Avais‐je le choix ?
Affectueusement, bonne lecture.
PRÉFACE
En ʹͲͲͷ, MANGA Jean André me faisait lǯhonneur de préfacer son premier roman intituléParadoxes. Cǯétait la mise en orbite dǯune intelligence que nous avions alors découverte, et qui nǯétait pas encore consciente de sa valeur. « Une talentueuse inspiration qui déchire le silence… », dira le Pr. Jean TAB) MANGA ȋRecteur de lǯuniversité de Yaoundé ))Ȍ, dans la lettre de félicitations à lui adressée.
Dans cette deuxième parution, MANGA Jean André nous invite à un autre parcours : son style simple, limpide et particulièrement expressif va explorer les multiples revers de la vie affective qui peuvent joncher une existence et déterminer la satisfaction ou la déception que le sujet peut en tirer. Laissons‐le faire et suivons le fin psychologue dans lǯanalyse des conflits quǯil nous propose. Vous reconnaîtrez lǯâme humaine face aux multiples problèmes qui peuvent lǯinterpeller.
En analysant le récit que MANGA Jean André nous propose ci‐après, je me suis livré à une réflexion dont voici la teneur : ne sommes‐nous pas souvent sujets à des comportements et attitudes semblables à ceux de NOA( Luc ? Ces comportements ne rendent‐ils pas compte de lǯexacerbation dǯun égoïsme o‘, en refusant de nous ouvrir aux autres, nous militons pour nos propres suicides ? Nǯest‐il pas indiqué de savoir en chaque situation demeurer humble en remettant en question nos propres convictions pour tendre vers cette humanité que nous appelons tous et que nos jugements sectaires nous empêchent de construire ? Luc a jugé, a cru avoir bien jugé et à la fin, réalise quǯil nǯa que construit son malheur.
En lisant ce récit je nǯai pas pu mǯempêcher de larmoyer, tellement il est bouleversant. MANGA Jean André décrit froidement, sans contours, les différentes options qui nous poussent au suicide dans notre société o‘ nous voulons être compris sans chercher à comprendre les autres.
Puisse la lecture deMavieestuneblessure,à laquelle je vous convie, générer dans ce monde en proie aux égoïsmes divers, plus dǯhumanisme.
Bonne lecture.
Timothée MVONDO
)nspecteur Pédagogique de Philosophie
ͳͲ