Mad in China

De
Publié par

Mad in China raconte de façon fragmentaire la confrontation de deux mondes. Ceux d'une jeune expatriée française et d'un cadre chinois, réunis pour les besoins d'une maison d'édition pékinoise. À travers le portrait de M. Deng, acquis à la cause du Parti, s'esquisse l'aliénation de l'individu pris dans les rouages d'un régime totalitaire.
Publié le : dimanche 1 septembre 2013
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782336324654
Nombre de pages : 134
Prix de location à la page : 0,0079€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Lina Sam
Ma in China
Mad in China
Lina Sam Mad in China
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01023-6 EAN : 9782343010236
À Dali, que des jardins de lumière t’inspirent et t’apaisent, là où tu es… À Sami et Mani, mes anges et gardiens. À mes proches et amis qui cheminent à mes côtés, dans le visible et l’invisible.
Préface Chaque livre a son histoire, bien sûr. Celle deMad in Chinade Lina Sam est captivante. C’est l’histoire de son sang. Ses mots sont rouges, sont noirs. À sang perdu. Mais à cœur (p)réservé. En somme, un autoportrait généreux et dense, qui porte la douleur de la gorge serrée et des questions à hauteur de femme déclarées avec pudeur et sans complaisance dans un intervalle de son parcours comme ornement. Le lecteur se fera (presque) à son image. Récit d’un intervalle cadeau ondoyant dans des « itinerrances » (mais faut pas se montrer si pressée de le voir s’enfuir, Lina, – déjà que les cadeaux ne durent pas !), ce roman est un poème. Un chant. Le chant d’un contretemps. Une voix d’une liberté (de ton) et d’une intimité, d’un aveuglement et d’un vertige aussi incandescents qu’énigmatiques. «Je »,…Est-elle née sous une étoile mouvante? Son langage est parfois si blessé que suit une hémorragie de mots hallucinants, mais juste à temps maîtrisés par un nombre-guide (comme le flash de son appareil-photo), une pudeur sur la crête (cancer ascendant balance pas pour rien!). La voix module la beauté envoûtante du silence, comme un chant hésitant, un élan en mémoire, une solitude ailleurs et avec des ellipses et autres non-dits qui
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.