Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,95 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

La faute de personne

de harmattan

Mr Vertigo

de editions-actes-sud

2

Magimaux

3
Rachel Guilleminot
Magimaux
Tome 2
Roman fantastique
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9986-3 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748199864 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9987-1 (livre numérique)
ISBN71 (livre numérique)

6 .






À tous mes amis. 8
CHAPITRE 1 : DYLAN
– À ce soir !
Je pris pour la première fois le chemin de
droite, et m’arrêtai devant les grilles vert foncé
de mon nouveau collège. Mes parents ne
voulaient plus que j’aille en école privée. Alors
j’ai changé de collège juste après les vacances.
J’avais tout laissé derrière moi, mais ça ne
représentait pas grand chose, si ce n’est les cris
hystériques des élèves après le son de la cloche,
et aussi cette habitude que j’avais de m’écarter
de la foule avant de me faire piétiner par des
centaines d’élèves pressés de rentrer chez eux.
– Tout ça c’est de l’histoire ancienne, me dis-
je intérieurement, maintenant je recommence
tout à zéro. Je vais tout changer, et peut-être
que ça marchera mieux pour moi qu’avant.
Quelques élèves arrivés avant moi me
dévisageaient. C’est vrai que j’avais dû leur
paraître bizarre, avec mes cheveux blonds
quasiment blancs coupés au carré, ma petite
tresse qui me tombait sur la joue et mes yeux
gris. Mais bon, ce n’était pas une raison ! L’un
9 Magimaux
d’entre eux vint même me voir et pour me
demander :
– Tu es nouvelle ici ?
Celui-là, il ne fallait plus qu’il m’adresse la
parole, sinon je risquais de m’emporter. Pour le
moment, je me contentais de le regarder de
haut sans répondre.
– Qu’est-ce que j’ai dit ? fit-il à une fille au
cheveux dorés.
Elle haussa les épaules. C’était bien parti.
– S’ils sont tous comme là-bas, murmurai-je
en parlant de mon ancien collège, je vais
mourir.

Quand le professeur commença à faire
l’appel, je me réjouis et guettais la réaction des
élèves à l’approche de la lettre « R’ ».
– Inille Hélène ?
– Présente ! répondit la fille aux cheveux
blonds que j’avais vue ce matin devant la grille.
– Relu Dylan ?
Je levai la main et fit d’un ton enjoué :
– Présent !
Les élèves étaient tous tournés vers moi. La
moitié de la classe éclata de rire. Le professeur
réclama le silence, et tandis qu’ils oubliaient
mon existence, j’aurai voulu disparaître sous
terre.

10