Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Daisy Meadows
Il faut sauver Mimi Patte-Tigrée !
Traduit de l’anglais par Sophie Dieuaide
Remerciements particuliers à Valerie Wilding
Pour Tali, Sophie et Amelia, les trois beautés éclatantes
1 Quatre adorables chatons
Lili Brunet ne quittait pas des yeux les chatons. Et Manon, sa meilleure amie, non plus ! Manon habitait avec son père la petite maison en face de chez Lili. C’était elle qui venait d’apporter les chatons dans la grange que les parents de Lili avaient aménagée en refuge pour animaux. — Je vais commencer par les examiner, dit Mme Brunet. Elle prit délicatement le premier chaton. — Je les ai trouvés ce matin avec mon père, expliqua Manon. J’ai entendu aboyer et j’ai vu un chien pourchasser un chat qui sortait d’un hangar. Cela devait être la mère des chatons qu’on a découverts à l’intérieur. J’ai mis un mot dans les boîtes aux lettres pour savoir à qui est cette chatte. En attendant, j’ai préféré vous apporter ses petits. — Tu as bien fait, dit Lili. Il n’y a pas de meilleur endroit que le refuge pour les soigner ! Mme Brunet vérifia les yeux et la denture des chatons. Le plus petit se roulait sur le dos et Lili caressa du bout du doigt son minuscule ventre.
— Il est adorable ! Elle le prit contre elle et il se mit à donner de grands coups de patte dans ses cheveux bruns. Lili et Manon éclatèrent de rire. — Si on les garde au chaud, ils se porteront bien, expliqua Mme Brunet. Je vais vous montrer comment leur donner à manger avec une pipette. Elle quitta la grange quand les filles commencèrent à nourrir les chatons. Ils étaient très amusants. Ils se grimpaient dessus pour atteindre plus vite les gouttes de lait ! — Quels gloutons ! s’exclama Manon. Rassasiés, les chatons se blottirent les uns contre les autres et s’endormirent en quelques instants. — J’aimerais bien savoir où est leur mère, dit Lili. Nous connaissons déjà une chatte très mystérieuse, pas vrai, Manon ? Les deux amies échangèrent un sourire. Elles pensaient à leur amie Goldie, la chatte dorée de la Forêt Enchantée. Dans ce monde secret où les animaux parlaient, Lili et Manon avaient vécu d’extraordinaires aventures ! Grizelda, une horrible sorcière, voulait chasser tous les animaux, mais elles avaient réussi plusieurs fois à l’en empêcher. — J’espère que nous reverrons bientôt Goldie, dit Manon. Au même moment, elles entendirent tapoter à la fenêtre. Une magnifique chatte avait posé la patte sur la vitre. Sa fourrure était dorée et ses yeux aussi verts que l’herbe sous le soleil du matin. — Goldie ! s’exclama Lili en se précipitant pour lui ouvrir. On parlait justement de toi ! La chatte bondit à l’intérieur et vint se frotter contre leurs jambes. Manon hocha la tête en souriant. — À chacune de tes visites, Goldie, c’est une aventure dans la Forêt Enchantée qui commence ! La chatte miaula et les filles comprirent tout de suite ce qu’elle voulait.