Mes jeunes années courent dans la campagne...

De
Publié par

Le souvenir recomposé, poétisé par le temps, peut marier l'imaginaire au réel. Le narrateur évoque tout un univers rural un peu étrange sur fond des peurs de l'enfance que la guerre intensifie et d'anecdotes mémorables. La liberation met fin à cette période et suite à un déménagement dans un bourg viticole, notre héros fait l'apprentissage grisant de la liberté en même temps que le versant sombre de la vie. L'école, les lectures vont l'imprégner des valeurs humanistes et forger ses idéaux.
Publié le : mercredi 1 janvier 2014
Lecture(s) : 20
EAN13 : 9782336335957
Nombre de pages : 276
Prix de location à la page : 0,0127€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Collection Récits
Norbert ADAM
Mes jeunes années courent dans la campagne… Une enfance et une adolescence champenoises Récit
Mes jeunes années courent dans la campagne…
Rue des Écoles Le secteur «Rue des Écoles» est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons: historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus Beauvais (Paul),À la vie… À la mort, 2014. Paul (Elisabeth),Les tribulations d’une coopérante belge au Mali, 2014. Peyrat (Jean-Michel),Jamais… Tu m’entends, jamais !, 2014. Magnant (Raymond),Elle, dans l’aurore…, 2013. Underwood (Frank),Le Passeur d’éthique, 2013. Destombes-Dufermont (Michel),Pèlerinages, 2013. Mills (Pierre),Des oiseaux pour le chat, 2013. Le Prestre (Claude),Je vais où je m’ignore, 2013. Termolle (Marcelle),L’Insolente, 2013. Breynaert (Jacques),L’Évangile selon Marie-Madeleine, 2013. Minster (Louise),Bébé Blues, 2013. Dalix (Patrice),Chroniques d’un architecte coopérant, 2013. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Norbert ADAMMes jeunes années courent dans la campagne… Une enfance et une adolescence champenoises
DU MÊME AUTEURAlexandre ou la vie en adolescence, éditions Velours À PARAÎTREComme l’espérance est violente © L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02176-8 EAN : 9782343021768
PREMIÈRE PARTIE
Les hannetons de Venteuil
Avant-propos
«Mon enfance est à tout le monde»écrivait en 1947 le grand poète breton René Guy Cadou, ajoutant : «Qu’il me soit permis de témoigner pour tous les enfants qui sont toujours des poètes, puisqu’il leur suffit d’une bille, d’un caillou trouvé sur la route, d’un morceau de branche pour allumer en eux la joie qui demeure. »:Sans vouloir prétendre ni à la vérité, ni à l’objectivité, j’ai seulement voulu relater pour la mémoire populaire, susceptible d’enrichir la «petite histoire », c’est-à-dire l’histoire des gens, des lambeaux de souvenirs, de faits, sans doute dérisoires, mais qui ont grandement contribué à constituer l’essentiel de la personnalité des individus de ma génération, bien qu’il s’agisse d’abord de « ma vérité ». Il est vrai que, admirateur passionné de Jean-Jacques Rousseau, je fais mien ce passage des « Confessions » : « Depuisqu’ayant passé l’âge mûr, je décline vers la vieillesse, je sens que ces mêmes souvenirs renaissent tandis que d’autres s’effacent, comme si, sentant déjà la vie qui s’échappe, je cherchais à la ressaisir par les commencements… » Je sais aussi que «l’être par essence est insaisissable et l’homme ondoyant et divers dixitMontaigne ;cependant, l’écriture atteste de la permanence du moi. Difficile sinon impossible de reconstituer un ordre chronologique dans ce chaos de la mémoire. On m’a appris que j’avais quitté la petite ville ardennaise de Rethel pour le village de Sompuis dans la Marne en août 1939, bébé probablement balloté pendant ce voyage dans le
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.