Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

L'origami

de walrus

Chien de Garde

de walrus

suivant
couverture

Microphéméride #1

Une micronouvelle par jour pendant 365 jours

 

De Nicolas Bataille, Vincent Bastin, Lionel Bénard, Karim Berrouka, Nuria C. Botey, Anthony Boulanger, Nelly Chadour, Lucie Chenu, Marie-Anne Cleden, Vincent Corlaix, Nathalie Dau, Père Désœuvré, Pedro Escudero, Santiago Eximeno, Laurent Fétis, Jacques Fuentealba, Olivier Gechter, Pierre Gévart, Benoît Giuseppin, Sébastien Gollut, Luc Kenoufi, Pénélope Labruyère, Maxime Le Dain, Aurélie Ligier, Timothée Rey, Mathieu Rivero, Sandrine Scardigli, Bénédicte Taffin, Vanessa Terral et José Luis Zárate

Walrus — 2014

Qu’est-ce que la MicroPhéméride ?

La MicroPhéméride vous propose, chaque jour de l’année 2012, une micronouvelle écrite pour la date du jour.

Ce petit texte est en rapport avec la journée; qu’il s’agisse du signe astrologique, d’un événement s’étant déroulé à cette date, d’une fête, d’une célébration ou encore d’un obscur dicton sauvé de la nuit des temps par son auteur.

Les jours sont classés en deux catégories : « jour avec » correspond à un jour particulier du calendrier (jour de l’an, jour férié, fête particulière, etc…) et « jour sans » est un jour… sans particularité. Les jours sans sont écrits par un auteur de la Microphéméride tandis que les jours avec sont écrits à la fois par nos auteurs et par des invités spéciaux, à l’inspiration de chacun.

La rédaction de la Microphéméride est composée d’une belle brochette de 25 auteurs francophones et hispaniques issus des horizons les plus divers. Retrouvez à la fin de l’ouvrage une courte présentation de chacun.

Tout au long de cette année, la MicroPhéméride vous proposera quotidiennement une brève poétique, comique, horrifique, voire absurde… mais, nous l’espérons, toujours intéressante et -pourquoi pas- instructive !

Janvier

1er janvier - Jour de l’an
Le premier sera le dernier

Au petit matin, il roulait dans sa caisse à fond et avec la gueule de bois ; au soir, sa gueule au fond d’une caisse de bois. (parabole policière, évangiles résolument apocryphes, I, 22)

Vincent Bastin


Pour le jour de l’An, le feu d’artifice fut mémorable : des missiles qui fusaient, des explosions vertes, rouges, jaunes, selon les usines chimiques touchées. Des champignons atomiques de plusieurs kilomètres de haut, des éclairs en veux-tu en voilà ! Les survivants avaient eu de la chance que le Doom’s Day tombe un premier janvier.

Anthony Boulanger


Bonnes résolutions

Première bonne résolution de l’année : il allait arrêter de boire comme un trou, à la moindre occasion festive… Il voulait faire table rase du passé et commencer l’année du bon pied, sans se mettre martel en tête pour autant.
Raté ! Quand il se leva ce premier janvier, à 17 h 43, le cerveau dans le coaltar et les jambes flageolantes, il se fracassa le crâne sur le coin de sa table de chevet en glissant dans une flaque de son vomi de la veille.

Jacques Fuentealba


Minuit depuis peu. Les douze coups finissent juste de résonner.
« Bonne année, bande de caves. »
Je range mon flingue encore fumant. Jette un œil aux douze cadavres que je viens d’aligner. « Sans vos sales trognes, elle le sera pour moi, en tout cas. »

Benoît Giuseppin


Apocalypse

Au point du jour du point de l’an, il n’y eut point d’an.

Mathieu Rivero


Joyeuse nouvelle année disait le calendrier au néant, au vide, aux ruines, à la petite erreur mathématique qui avait fait que les prophètes de l’Apocalypse s’étaient trompés d’un numéro.

José Luis Zárate


Le réveillon est la fête des chats de nuit. Bien des humains veulent leur ressembler pour célébrer le changement d'année. Le résultat de ce carnaval hivernal ne se fait pas attendre : nombreux sont ceux à finir parfaitement gris !

Nicolas Bataille


INTERVIEW WEB 3.0

— Merci d’être là. Parlez-nous de vous.
— J’aime les chiffres, les nouvelles technologies... et bien sûr, l’informatique.
— Vous êtes un « geek », en somme.
— Les personnes à mon service sont des geeks.
— Vous êtes à la retraite depuis le fiasco de l’an 2000 ?
— Quelle notion ridicule ! En 2000, les machines auraient dû tomber en panne, revenir à l’an 0 informatique (comprendre 1900 – note explicative), mais quelques malins n’ont rien trouvé de mieux que de me « corriger ». Depuis, je n’ai pas chômé : plantages du network PS3, du Cloud de l’armée US, de Blackberry, fuites de câbles diplomatiques, pannes logiciels chez AXA, Mizuho, Honda, Commonwealth.
— Depuis, je n’ai pas chômé : plantages du network PS3, du Cloud de l’armée US, de Blackberry, fuites de câbles diplomatiques, pannes logiciels chez AXA, Mizuho, Honda, Commonwealth…
— Vous avez diversifié vos activités.
— Disons que j’ai retenu la leçon et que je me suis adapté en exploitant la faille de ceux qui m’ont empêché de planter le système en l’an 2000.
— Laquelle ?
— La nature humaine.

Propos recueillis le 1-01-110111 par 6128 à 00h11
La rédaction de la Microphéméride tient à s’excuser pour le retard de mise en ligne de ce texte, car nous avons été victimes d’un étrange… bug informatique.

Luc Kenoufi


2 janvier

« Bonjour monsieur. Oui, c’est bien le studio du Time Magazine. Entrez, mettez-vous à l’aise. Vous avez amené votre costume ? Ah, oui c’est seyant… Pardonnez-moi, mais le vert-de-gris fait assez terne en noir et blanc. Tant pis, on fera avec. Remarquez, les jolies petites médailles ressortiront bien. Et avec votre teint pâle, ça contraste. Ah, ne vous énervez pas, monsieur, je parlais juste technique. Bon. Dites, la petite moustache est vraie ou c’est un accessoire ? Ne me regardez pas comme cela, voyons. Détendez-vous, vous allez faire peur aux gens. Voilà, c’est mieux. Tenez, lissez-vous un peu la mèche sur le front. Parfait, ça vous donne un air plus juvénile. En tant qu’homme de l’année vous allez plaire aux femmes, vous verrez, ha ha ! Comment ? Non je ne suis pas sûr mais faites voir ? Hmm, le bras levé droit comme cela… Ah vous y tenez ? Bon, faites donc comme cela alors. J’espère que vous n’aurez pas de crampes à tenir la pose, monsieur Hitler. »

2 janvier 1939 : Hitler est élu homme de l’année 1938 par le Time Magazine.

Vincent Corlaix


3 janvier

Ce jour-là, l’Église catholique romaine excommunia Luther. Ce dernier caressa un moment l’idée de se venger d’une façon ou d’une autre. Mais il se dit – bon, sans doute pas en ces termes exacts – qu’il avait déjà beaucoup œuvré pour Dieu en démystifiant les soi-disant saints de l’Église dans ses écrits et qu’avec un peu de chance, quelqu’un là-haut avait lu son œuvre et commencé à foutre ces parasites hors du Paradis à coups de pied au cul.

3 janvier 1521 : Excommunication de Martin Luther.

Jacques Fuentealba


4 janvier

Le pape se grattait la tête.
Devait-il dédier le 4 janvier à saint Odilon, abbé arriviste et prétentieux, qui alla jusqu’à dévoyer les miracles du Seigneur et changeant l’eau en vin pour son usage personnel, ou pour sainte Pharaïlde, simplette au nom imprononçable, connue pour avoir changé le pain en pierre et ressuscité des oies ? Puis il apprit qu’elle était belge et son choix fut fait.

4 janvier, jour de la Saint-Odilon.

Olivier Gechter


5 janvier

Une étoile dans le ciel. Trois cavaliers, chargés de richesses, suivent l’astre.
Gaspard : Nous devons trouver l’enfant.
Balthazar : Notre sauveur.
Melchior : Je vois mal comment un chiard pourrait sauver nos miches.
Une étoile à leurs trousses. Le shérif Givens compte bien rattraper ces bandits de frères Reyes et leur passer la corde au cou.

5 janvier – Cabalgata de Reyes Magos / Cavalcade des Rois mages.

Benoît Giuseppin


6 janvier

Il y avait un quatrième Roi mage, nous dit l’évangile apocryphe de saint Procter & Gamble. Il fut brûlé vif puis jeté aux lions qui refusèrent de s’approcher de sa dépouille. Un miracle assurément. Pourtant, aucun autre texte sacré, aucune légende, ne mentionne ce personnage énigmatique à la destinée tragique. Peut-être un jour apprendrons-nous quelle offrande faite au fils de Dieu fut jugée si outrageuse qu’on bannisse à jamais des mémoires Pampers, le quatrième Roi mage.

Karim Berrouka


7 janvier

Cette nuit-là, cette belle nuit

Cette nuit-là, cette belle nuit, nous attendions, éveillés, l’arrivée du père Noël. Nous étions les seuls, bien sûr. Ils dormaient tous, leurs chaussettes accrochées à côté de la cheminée, rêvant aux cadeaux qu’ils recevraient.
Nous, non. Nous attendions, éveillés, et quand il partait sur son merveilleux traîneau volant, nous entrions en cachette chez les gens et nous prenions les cadeaux qu’il avait déposés. Nous le suivions de maison en maison et répétions l’opération, encore et encore.
Cette nuit-là, cette belle nuit, le traîneau volait parfois si haut et si vite que nous le perdions de vue. Nous nous arrêtions, nourrissions nos montures – épuisées par le fardeau de présents par centaines – et nous nous dépêchions de le localiser à nouveau à l’aide du GPS. Nous entendions alors, en provenance d’une maison proche, des rires de joie contenus.
Nous, nous ne riions pas.
Nous ririons plus tard, quand notre jour viendrait.
Nous.
Melchior, Gaspard et Balthazar.


7 janvier : Passage des roi-mages en Espagne.

Santiago Eximeno


8 janvier

Le prêtre prépare le corps, aperçoit les signes saints qui le recouvrent. Il se dit que Dieu et Galilée connaissent la véritable forme de l’univers. Ils se comprennent. Mais il est mort. Et Lui, peu Lui importe, n’est-ce pas ? Allons-nous poursuivre un élu ? Non, non. Il est mort. Le prêtre tremble. Oui, il est mort. Et pourtant, il se meut.

8 janvier 1642 : Mort de Galilée.

José Luis Zárate


9 janvier

Achetée, brûlée, martyrisée, puis béatifiée et canonisée après quatre cents ans, Jeanne d’Arc trouverait sans doute le chemin long et difficile pour devenir une sainte et émettrait quelques réserves sur le service après-vente.

9 janvier 1431 : Début du procès de Jeanne d’Arc.

Lionel Bénard


10 janvier

Le problème de François est d’être né le même jour que Tintin.
Lui aussi a été reporter, lui aussi a voyagé au Congo et a eu un ami marin. Une vie de feuilleton. Digne de mémoire.
Mais personne ne s’en souvient.
Voilà le grand avantage de la réalité : on peut l’oublier.


10 janvier 1929 : Tintin au pays des Soviets, toute première histoire de Tintin, commence à être publié dans Le Petit Vingtième

Pedro Escudero


11 janvier

Petru habitait à la frontière : sa maison se trouvait en Roumanie, tandis que la bâtisse mitoyenne, abandonnée depuis toujours, semblait-il, se dressait en Transylvanie. Comme il manquait d’espace, notre homme se réjouit lorsque son pays annexa son voisin en ce 11 janvier 1919. Il décida aussitôt de s’approprier la ruine et, de quelques coups de masse bien placés, perça le mur pour se ménager un accès intérieur. La nuit venue, tandis que Petru dormait sereinement, Irina quitta le cercueil entreposé dans sa cave, franchit la défunte frontière en se faufilant par le passage irrégulier et, histoire de fêter l’agrandissement de sa demeure, se paya un cou à boire. À même la jugulaire.

11 janvier 1919 : La Roumanie annexe la Transylvanie

Nathalie Dau


12 janvier

Le 12 janvier n’est – fait rare – la journée mondiale de rien du tout. Vous avez bien lu, il s’agit là d’une plage temporelle où l’on n’ébranle pas la quiétude éthique du péquin moyen, un jour entier où celui-ci peut se dire « aujourd’hui suffit sa peine » sans arrière-pensée culpabilisante. Cette date nous semble précieuse, d’autant qu’elle est menacée par la volonté de caser dans le calendrier la journée mondiale du sarcome d’Ewing. Afin de garder vierge cette journée de repos moral et qu’on nous foute la paix avec ces journées thématiques à la con, nous envisageons d’occuper la place dans l’agenda au moyen d’une « journée mondiale sans journée mondiale ».

12 janvier 2012 : Journée mondiale de rien du tout.

Sébastien Gollut


13 janvier

Toute la journée, madame Machu alla de galère en catastrophe : métro en panne, cheville foulée, patron en colère, etc. Un vendredi 13 : quoi de plus normal. Mais lorsque son mari lui annonça avoir gagné au Terramillion et qu’elle sentit une douleur envahir son épaule gauche et sa poitrine, elle regretta d’avoir été si superstitieuse.

13 janvier 2012 : vendredi 13

Lucie Chenu


14 janvier

Le 14 janvier 1977 s’éteignit l’auteure Anaïs Nin. Ce jour-là, le paradis gagna une voix sensuelle pour ses chœurs célestes, et la Terre perdit une plume érotique pour ses rayons de librairie. Depuis, les amoureux observent une période de deuil d’un mois, qui se termine le 14 février à la Saint-Valentin. Ils s’égaient alors dans tous les lits et autres endroits sexuellement praticables en hommage aux positions et combinaisons décrites par Anaïs Nin dans ses textes érotiques.

14 janvier 1977, mort d’Anaïs Nin.

Marie-Anne Cleden


15 janvier

15 janvier 1797 : la France et son capitaine Bonaparte écrasent l’Autriche en Coupe d’Europe par 14 000 à 5000.

14 et 15 janvier 1797 : Bataille de Rivoli.

Anthony Boulanger


16 janvier

Sur l’onde porteuse de la station la plus proche (qui diffuse un concert de Benny Goodman), les âmes des petites victimes attendent, virevoltant au-dessus des toits de Sing-Sing. À 23 h 9, en cette froide nuit d’hiver 1936, les lumières s’éteignent, se rallument. Les gosses défunts hurlent de joie. Avant de réaliser que, propulsé comme une fusée hors de sa chaise par la charge de 2000 volts, le spectre grésillant d’Albert Fish vient de les rejoindre.

16 janvier 1936 : Albert Fish meurt sur la chaise électrique.

Timothée Rey


17 janvier

Capricorne, Bête à cornes !

Le vampire lâcha le fil gluant avec lequel il venait de tuer. Sa récente invulnérabilité – il ne craignait que le feu et son propre peuple – n’avait laissé aucune chance à l’amant de sa femme. Cette fois-ci, le connard avait perdu tout sourire quand il lui avait montré sa fameuse « veine de cocu ».

Vannessa Terral


18 janvier

Au début de l’année, l’une des principales préoccupations réside en la perte des calories accumulées fin décembre. « J’ai testé pour vous et avec succès le seul vrai médicament miracle qui vous fera fondre », bava mollement le vaseux démarcheur avant de se laisser glisser dans l’escalier.

Vincent Bastin


19 janvier

Ce matin, l’éphéméride sur la cheminée indique « 19 janvier, Saint-Marius ».
Sous le soleil, des Marseillais (casquettes de marin et tricot rayé) tapent le carton en animant le Vieux-Port de leurs grosses voix. Les gabians se disputent les poubelles tandis que les gamins s’interpellent à grand renfort de « cousin ! ».
Quelle plaie, ces clichés ! Elle n’en peut plus, toutes les années, c’est pareil. À chaque jour, son prénom. À chaque prénom, des illustrations pourries, des associations d’images, de jeux de mots miteux. C’est comme ça depuis toujours et ce n’est pas près de changer.
Ce matin, l’éphéméride sait qu’elle a encore 346 jours à tirer avant d’être libre... pour une nuit.

19 janvier : Saint-Marius.

Sandrine Scardigli


20 janvier

Investiture

Bureau ovale. Au moment de laisser la place au futur président des États-Unis, le président sortant fait une curieuse remarque au nouveau venu :
« Attention à vous !
— Quoi ? répond le jeune président. Vous n’allez pas me dire que le siège est éjectable, quand même ?
— Ben non, justement ! Ou alors, au bout de quatre ans... »

20 janvier : traditionnelle date de l’investiture du nouveau président, aux États-Unis.

Mathieu Rivero


21 janvier