Misère et variations

De
Publié par

Bérénice, jeune femme éduquée mais vulnérable, se heurte au monde presque irréel d'une belle-famille dont les relations sociales et affectives sont dévoyées par divers désordres de la personnalité et, progressivement, à un implacable phénomène de harcèlement, de manipulation et de chantage. Premier tome d'une peinture sur l'asphyxie et la misère sociale, l'ouvrage se veut le miroir de confrontations courantes au narcissisme et aux esprits étroits.
Publié le : vendredi 1 mars 2013
Lecture(s) : 18
EAN13 : 9782296531635
Nombre de pages : 260
Prix de location à la page : 0,0152€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
iMèsere  tavirioatnsBice,érénne f jeué udmeemm iauqeéérlnvus se, leab etrueh ednom uai rreé lp erqseulle-famidune besel ler  elltnodiaocs leioat sns sositevffcetea par ées évoynt dserdroséd srevidalnnsoer plae  dmevi,tneu à mi né it, etogprssreend  eahcrlèmeneplacable phénomèed te nogatnahc mae  dt,tilapuniaremuad mrud  eans e. Douvece n litrgo tonduranoc isufo ,sal ùarcique onde aut ndnum nasitaoioném des luesqma erir el ,ég teervela pure  satqieutéro ahr,sl  lé,italtitagiatirup noner enian, lrsioricaa cag oluter aéresl tean is,niromoe nadr ,ets teelytie la froide proibét .cSnèsev viserianidro stnemitet pes cnsda, èsuqd silo,ée vnortecompdes ent upedc siirav seéntuaane t ennqciét srpvoses coéi si peu inciales eapotriluèitrciairerdinhiss. Lecnatsnooartxe ss an ds,rccis deraaicn eedl  aansoulignent linved tser tnes ,si, reaflureenemntans valeurarceseh ecd éhnad céla, ontidaraég das ,eniamuh erutatrophité, et l aomariltr utel  le,vea éthrnniexodoc eil thtrohyxiaspur lre sers imèsl  a eterauvo ls,leiaocim el tuev es egctimes, e des virur démevana telmire teriopt Pn.ep eutni emonud tuanoe rpti xseroits étrie-s.MaiuQ egnAtit ,ton dreaiulaî mneuorrid  eocfnortnations courantes ua cranissi,ems l àmaa punitilaéngiesne spmetgnlor oiavs rèap, siep,sd çniaf art leis engla laialgd esoitana niv cisilistrdee rPvoneecAxie--nersité de lunivenumoc dnsai, tsér te seed sémusnistadmives.rati eed iuqed s siaes der scevides  esnos àoc netpmaction, rechercht arudtcoi,nr dé
Mar
7 
Roman
ie-Ange Quinot
Misère et var
iations
78-2-336ISBN : 9rPxi: 2 2-19806-nt eéeigéd rté é.0102 te 7002 erère remite p Ceteta pmèl eocurv
                                   ©  LHarmattan,  2013  5 Ȭ 7,  rue  de  lEcole  polytechnique,  75005  Paris   http://www.librairieharmattan.com  diffusion.harmattan@wanadoo.fr  harmattan1@wanadoo.fr  ISBN  :  978 Ȭ 2 Ȭ 336 Ȭ 29108 Ȭ 6  EAN  :  9782336291086  
Misère et variations
 
 
Marie-Ange QUINOT
Misère et variations
Roman
LHarmattan
 
          À Amaury, ma famille, Jacqueline et Christian. À mon père, notamment, pour son il incisif de dernier instant.    À « Léo », virtuose dissecteur des âmes et des mots.      
 
          « Non, mon ciel nest pas assombri si je ne reconnais plus les lanternes pour des étoiles ; ma volonté pas affaiblie pour ne plus consentir à se laisser guider par des fantômes, pour naimer plus que la réalité. »  André Gide  Les Nouvelles Nourritures , Livre Quatrième, I
Anamnèse
T do  ue sexhalent sans témoins puis sévaporent de la mémoire. Mais Rien se dissimule. Parfois, ces signes linguistiques se logent et prolifèrent, telles des plantes limoneuses, dans ces niches obreptices que lâme ignore. Ainsi tapis, ils imprègnent insensiblement les méandres de lesprit, et ouvrent linconscient. Parfois, le ressenti affranchi du verbe sourd et point.  La situation se présenta en létat, comme depuis la nuit des temps. Lors des présentations dans la cuisine, le premier samedi du mois daoût deux mille, madame Geislique maccueillit dun air enthousiaste :  Oh, elle est blon-onde ! Une vraie ou une fau-aus se  ? Hu hu, âl lons, en treu  nous, v-z-â llez bien nous l dîî re  ? Quand Flâ vien v z-â  vue â ris â vec bert, il nous â dit  : il a trou vé une blon-on de  ! Elle considéra mes longs doigts fuselés.  Oh, r gâr dez comme elle â les doigts peu tits et fins  ! Com rez aux  miens  ! La brusque distension de ses phalanges larges et noueuses provoqua un craquement.  Et vos  pieds  ! Comme  ils sont  dé li câts  ! Les miens  sont d veu nus plâts  â vec lââ ge. Los épais présentait une tubérosité, déformant des souliers lâches, sans talon. Se redressant, elle lança dun ton badin, sans me regarder :  J veux êt bien  â vec mes bel les-fîî lles, Bé nîîce, pour res ter proche d maes fils. Tournée de biais vers la porte du garage, la mère dHubert semblait ne parler quà elle-même du fond de la pièce.
Chapitre I  
udf ni ,nado lse bien e. Rutil ecnerappal à x e,ncdevié ldeto sr nureveialad e Ln. mesdes ai mença par rien. Rei nenc dé aimue tmmoc
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.