//img.uscri.be/pth/2e5cca833243ad1036b2097ea287767f7f5b8c4a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Mystère Mind - Tome 5

De
449 pages
Les Douze arrivent dans un monde de fin du monde. Un monde apocalytptique ? Pas exactement : il y a les oasis ! Là, des humains vivent en paix. Mais le Désert est habité par une autre race, dangeureuse : les hominsecs! Humains et hominsecs se livrent une guerre sans merci à laquelle Délicaciah, un hominsec plus sage que les autres, a voulu mettre fin. Les Douze rencontreront un homme des oasis et une hominsèche. Aidés de ceux-ci, ils vont devoir affronter la pire menace de ce Monde : l'infâme Crisor (et son Géant du Septentrion) ! Arriveront-ils à rapprocher les 2 camps en présence ? Retrouveront-ils une nouvelle fois Mister Mind sur leur chemin ? Quel rapport entre les maléfices de celui-ci et les agissements plein de rancoeur de Crisor ?
Voir plus Voir moins

2 Titre
Mystere Mind -
Tome 5

3DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS LE MANUSCRIT
Mystère Mind - Tome 1, Roman de science-
fiction, 2006. - Tome 2, Roman de science-
fiction, 2006.
Mystère Mind - Tome 3, Roman de science-
fiction, 2006. - Tome 4, Roman de science-
fiction, 2006.

Titre
Cyril Lambert
Mystere Mind -
Tome 5
La planète crépuscule
Science-fiction
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-8396-7 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748183962 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-8397-5 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748183979 (livre numérique)
6 .
LES DOUZE MOIS DE L’ANNÉE
Janvier est le mois d’Eléanore
La glace, les matins froids et l’aurore

Février c’est plutôt celui de Dora Stella
Petit, cassant, mais toujours là

Mars me fait plutôt songer à Stasia
Un mois changeant, un mois de giboulée qui
s’ensoleillera

Avril c’est plutôt Timothy
Un mois curieux, entre la mort et la vie

Mai est comme Tyéri
Courageux, loyal et précis

Juin, c’est Mathieu
Chaud, adorable et beau comme un Dieu

Juillet me fait plutôt penser à Francis
Le ciel est bleu, le soleil brille et les prés
fleurissent
9
Août est comme Tsin-Li
Le mois de l’auguste sourire, aux souvenirs
proscrits

Septembre, c’est Miranda
Lunatique, aux couleurs blanches et noires
du panda

Octobre, le roi est Jon
Le mois rouge, superbe et pourtant plein
automne

Novembre est comme Stanislas
Triste, amer, au sourire qui se voila

Enfin Décembre, c’est la petite Amy
L’hiver qui, à l’approche de Noël, se
réchauffe à demi

Voici l’année des Douze
L’année de nous tous
Voici le ballet des saisons
Dont le Sauveur est d’ores et déjà Jason.


Cyril
10






Mister Mind est une Pieuvre. La Pieuvre du Mal.
Parfois insecte, toujours monstre… et même parfois le
pire des monstres : l’homme !


11

12
1 – PREMIER CONTACT
Le fils du pianiste et de la Fille-Lumière
Sera seul en mesure de sauver l’Univers.
Grand Cerveau, chef du C.I.S. : Discours secret
sur la genèse de l’Univers

ANNÉE 2102

Lise ne cessait de jeter des regards affolés
tout autour d’elle. Il faut dire qu’affolée, la
petite l’était. En effet, ne devait-elle pas
rencontrer aujourd’hui un garçon ? Le Grand
Cerveau le lui avait bien dit : c’était là sa
mission… même si Lise comprenait pourquoi,
cela restait en fait tout théorique dans son
esprit : que pourrait-elle bien faire d’un garçon ?
Hein ? On vous le demande ?
Et cette inquiétude, ce n’était pas Kathleen et
Charles qui pourraient l’adoucir… ils étaient
encore plus inquiets qu’elle, si cela était
possible… Ils n’arrêtaient pas de lui mettre la
pression, de lui dire combien elle serait contente
lorsqu’elle aurait rencontré ce garçon, combien
13 Mystère Mind – Tome 5
elle pourrait l’aimer, s’en faire un ami, et même,
si le Grand Cerveau avait raison un très bon ami.
Lise les laissait parler, mais en vérité leurs
paroles de réconfort ne faisaient que la
bouleverser un peu plus. Un garçon : Que ferait-
elle d’un garçon, on se le demande bien ? Les
garçons étaient-ils humains, tout d’abord ?
C’était à se demander : un garçon, ça pue et ça
passe son temps à se battre… tout le monde le
sait. Bien sûr, on lui disait que non, que les
garçons devenaient des hommes ensuite,
comme Charles lui-même… mais cela lui
paraissait tellement surréaliste… Charles était
beau, la petite devait le reconnaître, mais quel
air idiot il avait – lorsqu’il regardait Kathleen
notamment – ce n’était pas possible que le
Grand Cerveau lui ait confié cette mission ! Et
quoi encore ?
D’ailleurs, ils se trompaient peut-être tous et
c’étaient peut-être vraiment des extraterrestres,
les garçons ; la Terre du vingt deuxième siècle
en fourmillait tellement il est vrai. Ne serait-ce
que la petite fille là-bas, et sa maman aussi. Elles
ressemblaient toutes les deux à des poires, la
maman était d’une couleur vert sapin tandis que
sa petite fille qui faisait de la balançoire était
d’une couleur rosée, plutôt jolie à l’œil,
d’ailleurs… Lise avait plus envie d’aller leur
parler que de parler avec un garçon, tiens… Elle
attendit donc le moment où Kathleen et
14 Mystère Mind – Tome 5
Charles étaient encore en train de se regarder
bêtement comme à leur habitude, puis
commença à se diriger vers elles, vers la petite
fille en forme de poire. Et puis, si ce garçon
devait vraiment l’aborder, qu’il le fasse lui-
même… non ? Les garçons n’étaient-ils pas
censés inviter les filles après tout ? Lise l’avait
vu dans tous les films de la Terre, elle savait
comme ça se passait.
Mais, au moment où elle se dirigeait vers la
petite fille rose, elle vit arriver sur elle…
justement qui ? Un garçon. Il venait d’arriver
apparemment, celui-là ; il venait de la repérer.
Brun, les cheveux hirsutes, Lise le trouva beau
immédiatement, il était beau son
« extraterrestre », se dit-elle. Il s’avança vers elle,
la petite fille regarda derrière elle pour voir si
c’était vraiment elle qui était visée mais
apparemment…
– Salut, lui dit-il. Comment tu t’appelles, toi ?
Moi, c’est Stanislas.

Stanislas shoota d’un air désespéré dans une
branche qui traînait sur le sol. Il le savait, il
n’aurait pas dû mettre les pieds dans le parc
aujourd’hui… Mikaël et ses autres copains
n’étaient pas là aujourd’hui. Ils avaient tous
déserté le parc. Stanislas était seul, seul et
désespéré… Il n’y avait rien à faire ici, il n’y
avait que des petites filles – dont une en forme
15 Mystère Mind – Tome 5
de poire – qui faisaient de la balançoire ou du
toboggan. C’était trop injuste tiens ! Et dire que
Stanislas avait interrompu sa séance de piano
avec son grand-père pour venir ici.
De piano, oui. Stanislas était très doué pour
tout ce qui touchait à la musique. Il le sentait
déjà même, la musique s’apprêtait à devenir tout
ce qu’il aurait de plus cher dans sa vie… Il
l’avait déjà expliqué à ses parents. Ceux-ci
avaient ri, lui disant qu’il trouverait une femme
et qu’il ne penserait plus pareil ensuite. Mais
Stanislas s’était rebellé : il était bien sûr qu’il ne
se marierait jamais, lui, il était bien sûr qu’il
voulait consacrer sa vie à la musique, au
piano… Il s’entraînait tous les jours dans cette
voie là, avec papy Ector… Ah ça oui ! Papy
Ector, c’était un crack pour tout ce qui touchait
à la musique et Stanislas était bien décidé à
suivre ses traces. Il n’avait que six ans et
pourtant sa vie était déjà toute tracée devant
lui…
Mais c’est alors… c’est alors qu’il fit la plus
étrange des découvertes, la plus étrange des
rencontres. Une fille ! Comme elle était jolie !
Stanislas n’avait jamais rien vu de si beau, de
si… Elle semblait briller, comme si son ventre
soudain émettait une brillance peu commune,
comme si toute sa personne en fait étincelait de
toutes parts. Bon, il est vrai qu’il y avait le soleil
juste derrière elle, d’accord, mais ce n’était pas
16 Mystère Mind – Tome 5
tout : soudain, il ne fut plus sûr… il ne fut plus
sûr que la musique était toute sa vie. Soudain, il
sentait son univers, son univers entier
s’illuminer comme ce soleil intense… Il sentait
que sa vie changeait déjà, changeait avant même
d’avoir commencée.
La petite fille lui dit qu’elle s’appelait Lise…

Charles regardait Kathleen. Il l’aimait
tellement. De tout son cœur… C’était tout
récent en fait… C’était en venant ici, sur Terre !
A croire que cette planète merveilleusement
belle lui avait inspiré ces idées. Kathleen était la
plus belle femme qu’il n’ait jamais rencontrée, la
plus belle femme qu’il n’ait jamais eue envie de
connaître. Ah ça oui ! On ne nommait pas la
Terre sur sa planète d’origine la Planète
d’Amour pour rien…
La Planète d’Amour avait été sa muse, son
inspiratrice ; le bleu saphir de ses océans avait
transporté son cœur et son âme jusqu’au devant
de Kathleen et celle-ci éprouvait la même
chose. Immédiatement, dès qu’ils étaient arrivés
sur la Terre, Charles et Kathleen étaient
devenus mari et femme – ils devaient adopter
Lise, avait dit le Grand Cerveau, eh bien, cela
leur avait semblé tout naturel dès lors… Ils
s’aimaient, aimaient Lise de tout leur cœur, de
tout leur cœur… Et la petite le leur rendait
bien, elle les traitait comme ses parents
17 Mystère Mind – Tome 5
véritables ; elle semblait se remettre petit à petit
de la tragédie qui avait signé la fin de sa petite
enfance.
Charles secoua la tête. Il ne devait pas penser
à ça. Pour le moment… la petite fille était en
train de commencer la mission que lui avait
confiée le Grand Cerveau et cela était plus
important que tout, il le savait bien et Kathleen
aussi :
– Et c’est comme ça que tout a commencé…
murmura Kathleen à son oreille. C’est comme
ça que la Terre est née, que la vie a pu
prospérer dans tout l’Univers : un garçon et une
fille qui se rencontrent, qui tombent amoureux,
qui grandissent… et ainsi le miracle de la vie
s’enchaîne à travers les mondes…
Kathleen avait le regard tout mouillé, les
yeux embués de larmes de joie :
– Regarde les, dit-elle à Charles, regarde
les… Ces deux petits qui se rencontrent comme
Adam et Eve avant eux… Comme l’Homme et
la Femme. Leurs enfants ont fait grandir la
Terre…
18
2 – LE SABLIER ET L’OASIS
– La brume ? S’étonnèrent en chœur Stasia et
Amy. Notre ami le chevalier nous avait
prévenus qu’elle baignait les Limbes…
L’Entité émit un grand ricanement :
– Oui, répondit-elle simplement. Rien que
dans les Limbes démoniaques…

La caverne ensablée vibrait, vibrait de toutes
parts… Le sol tremblotait, l’air bougeait et les
plafonds vacillaient. Nul doute que si cela avait
été du sable normal, il aurait pu s’effondrer sur
Jon et Tsin-Li, mais heureusement pour eux, il
ne s’agissait pas de sable normal. Car il ne
s’arrêtait plus, il ne s’arrêtait plus et n’arrêtait
plus… Ils s’aimaient, faisaient l’amour, encore
et encore. Bon, il est vrai qu’ils ne risquaient pas
de s’arrêter, étant donné qu’ils étaient ici dans
un temps infini, suspendu, où les évènements se
répétaient sans cesse. Mais cela n’enlevait rien à
leur enthousiasme, à leur soif de l’autre, à leur
faim du corps de l’autre… Oui, la Chinoise
aimait tant son Jon, elle aimait l’aimer et lui
19 Mystère Mind – Tome 5
faire des gâteries… Le jeune Homme-Putois
n’était pas en reste : il se sentait si bien avec sa
petite amie, tellement en confiance…
Dans l’alvéole suivante, se trouvait Eléanore.
La peste était bien sûr en compagnie d’un
double de Jony, un clone parfait qu’elle baisait-
elle aussi de tout son cœur et nimbait
entièrement de sa nymphomane présence. Le
sable n’était pas normal, on l’a déjà dit, plutôt
costaud, pourtant dans cette alvéole ci, il
menaçait de se craquer, de tomber en lambeaux,
de se fendiller au-delà du possible. Et par
moments, en plus, le beau Jony, le beau double
du vrai qui était dans les bras de Tsin-Li,
devenait Timothy, pourtant assis au bord de
l’oasis avec ses amis et qui paraissait lui aussi
entre les bras de la sorcière au gré de ses
humeurs. Le voyage théorique que les amis
faisaient, le voyage que la toute puissante Entité
leur faisait vivre permettait justement toutes ces
petites choses là… Et Eléanore ne se privait pas
d’en profiter, bien entendu… Le garçon lui non
plus, évidemment, ne cherchait pas à s’en
plaindre, il en était au contraire ravi, ravi de
retrouver sa professoresse préférée, ravi de
sentir des mains autour de lui, sa bouche sur ses
lèvres, ses doigts effleurer sa peau et enfin son
sexe… (La pudeur nous empêche de
continuer).
20 Mystère Mind – Tome 5
Dans l’alvéole suivante, la plus large et la plus
confortable, Stanislas jouait de son piano. Il
avait évoqué Jojo et caressait le bois bleu ciel de
sa queue, son liseré d’or autour du clavier et ses
touches blanches et noires… Oh ! Comme il
aimait Jojo ! Jojo était son meilleur ami, son seul
ami… Quoique… non, ce n’était pas tout à fait
vrai, bien sûr… il y avait Lise, Lise était sa
véritable amie, Lise était sa femme… la seule
femme qu’il ait jamais aimée, la seule femme
qu’il aimerait jamais. Si cette saleté de météorite
n’était pas tombée sur la Terre en ce 23 juin
2112, Lise et lui seraient réunis à présent, réunis
en train d’écouter la Symphonie des Mondes
Nouveaux, la Lettre à Lise qu’il jouait sur son
instrument…
Près de lui, Francis le centaure s’entraînait à
donner des coups de poing au punching-ball
tombé du plafond de sable. Monté sur ses
quatre jambes élégantes, ses quatre sabots qui
foulaient le sable en dessous de lui, le grand
centaure s’en donnait à cœur joie et s’entraînait
à combattre ses ennemis avec force. Car des
ennemis, oui, ils en avaient… et Francis, même
s’il n’était pas le plus fort physiquement sous sa
forme humaine, en était très conscient… Il
s’entraînait toujours, s’entraînait encore…
c’était maladif chez lui, une façon de se prouver
à lui-même qu’il n’était pas si nul que ça
finalement. Il donnait des coups, des directs, il
21 Mystère Mind – Tome 5
s’acharnait tant et plus sur ce pauvre punching-
ball…
Enfin, il décida que son entraînement était
terminé ou plutôt, comme l’on était ici dans un
temps suspendu, où les évènements se
répétaient sans cesse, arrivait toujours le
moment où il décidait justement que son
entraînement était terminé. Le moment où il se
transformait à nouveau en humain. Où son crin
noir disparaissait, ne laissant peu à peu que les
poils normaux, les poils que les garçons
humains possédaient naturellement. Son arrière-
train rétrécissait, sa queue poilue disparaissait,
ses pattes arrière semblaient se fondre dans
celles du devant qui d’ailleurs devenaient des
jambes peu à peu. Sa crinière redevenait des
cheveux, sa silhouette s’amincissait, il retrouvait
progressivement une taille d’humain. Ensuite, le
garçon se baissait, ramassait le maillot vert fluo
abandonné sur le sol, le renfilait en vitesse et
traversait l’entrée des cavernes pour aller
s’asseoir avec ses amis sur le bord de l’oasis.
Là, le spectacle qui l’attendait était grandiose,
grandiose de beauté. Un monde vierge, c’était
cela : un monde vierge. Une vaste forêt
commençait devant lui, un point d’eau au bord
duquel Timothy, Stasia et Amy étaient en train
de discuter… L’homme-centaure se dirigea vers
eux. Il s’y dirigeait à chaque fois. Il s’assit près
de Timothy et lança une blague quelconque qui
22 Mystère Mind – Tome 5
ne vaut même pas la peine d’être rapportée ici.
La grande fille brune toute jolie semblait perdue
dans ses pensées :
– Encore dans tes rêveries, Stasia ? Lançait-il.

La jeune fille gardait les yeux baissés sur la
verrière là-bas, la paroi de verre du Sablier qui
donnait sur les profondeurs infinies de l’Espace.
Oui, vous l’avez compris : même si on n’était
pas dans un sablier normal, il continuait de se
conduire comme un sablier. Il virevoltait tout
simplement dans l’espace, en haut, en bas…
mais heureusement, le sable ne semblait pas
vouloir passer d’un récipient à l’autre, seule de
la lumière rouge semblait passer d’un côté à
l’autre, une lumière sanglante, crépusculaire,
lugubre au possible… Mais ce que Stasia fixait
ainsi n’était donc pas le sable, mais bel et bien la
noirceur de l’Espace, trouée, ici et là, par
quelques points lumineux…
Perdue dans ses pensées, Amy, caressait
distraitement son écharpe rouge, son papillon
de diamant… Un Arbre bien sûr, était l’objet de
ses pensées. Mais il n’y avait pas que l’Arbre, en
fait… il y avait aussi le chevalier. Oui, elle le
désirait, depuis longtemps, d’ailleurs. C’était dit
maintenant. Était-ce si grave ? C’était le petit
ami de Stasia, et surtout ce n’était pas Sandal…
La petite blonde s’en voulait infiniment…
Pourtant, elle avait beau s’en vouloir, elle n’y
23 Mystère Mind – Tome 5
pouvait rien, la pauvre… Le chevalier les avait
sauvés contre Rose Champêtre, il les avait
sauvés contre les fantômes de la Caverne de la
Houle Noire, il les avait sauvés maintes et
maintes fois… et il était si beau avec son regard
gris… si beau… et son corps… Son corps, oui.
Elle n’avait pas vu Sandal depuis un long
moment et elle n’en doutait pas : elle ne le
reverrait plus. L’Entité le lui avait enlevé et elle
ne le lui rendrait pas… Ah ! Que l’Entité était
cruelle ! Ne trouvez-vous pas ?
Timothy se remettait tout simplement de
ses… disparitions fréquentes avec Eléanore. Il
se reposait après avoir fait son métier d’homme.
Car oui, il ne considérait ça que comme un
métier d’homme, finalement… Il était un
homme désormais, plus un petit garçon… Ah
non alors ! Il était un homme, la preuve : il
rendait folle de lui une femme qui pourtant
avait de l’expérience, beaucoup d’expérience…
Timothy avait été traité toute sa vie comme un
petit garçon ; désormais, il n’en était plus un :
désormais, il était adulte.
Non loin d’eux, se tenait Dora Stella.
Penchée comme à son habitude au-dessus de
plusieurs cubes chimiques, éprouvettes,
béchers, et tout ce qui s’en suit… La jeune fille
tentait entre autre de construire un prototype de
cette machine bizarre, là… Toujours la même,
d’ailleurs. Elle croyait se souvenir d’en avoir
24 Mystère Mind – Tome 5
déjà vu des représentations, la première fois
dans un voyage comme celui-ci, un voyage dont
elle n’était même plus censée se souvenir ; la
deuxième fois, en bien plus grand et bien plus
tremblotant, dans ce film avec les créatures
bizarres et poilues qui les avaient convoqués
dans les ruines du Palais Englouti de la Forêt
Enguirlandée Quelle machine bizarre, alors !
Une machine qui ne semblait servir à rien, dont
les rouages, les valves et les leviers
s’enchaînaient tous ensemble pour former…
rien ! Mais à vrai dire, les pensées de la jeune
fille n’étaient pas vraiment concentrées. Elle se
remémorait plutôt sa première fois… Cette fois
là, Dora Stella avait cru dormir encore, ne pas
s’être réveillée, elle avait cru faire l’amour en
rêve, tout simplement… mais la suite, bien
entendu, avait prouvé le contraire… Lorsqu’elle
s’était réveillée et qu’elle avait trouvé ce bout de
sa propre peau collée par le sang sur ses propres
cuisses, elle avait été horrifiée… véritablement
horrifiée. Pourtant, qu’est-ce que ça semblait
merveilleux aujourd’hui ! Elle rêvait que c’était
Yannick qui l’avait dépucelée, ce ne pouvait être
que Yannick, d’ailleurs, personne d’autre… Ah
ça, non alors, personne !
De leur côté, Miranda et Mathieu étaient tous
deux partis en chasse dans la forêt. Miranda
chassait les proies qui pourraient s’y cacher… la
chatte n’aimait que ça : chasser. De plus en
25 Mystère Mind – Tome 5
plus… Elle aimait sentir le cœur battre chez les
créatures, elle aimait sentir leur sang
bouillonner, entendre leurs glapissements de
terreur lorsque sa patte s’abattait sur eux… les
lapins ne s’en remettaient pas… ni les lapins de
cette forêt-ci, ni les autres créatures qu’elle
chasserait un jour, elle en était sûre. Mathieu,
quant à lui, s’était lancé dans une autre sorte de
chasse : la chasse à la fille : les blondes, les
brunes, les rousses, nulles n’en réchappaient…
Toutes le trouvaient si beau, si craquant, et elles
avaient bien raison, d’ailleurs… Il les troussait,
les allongeait, les pressait dans la forêt… il
prenait du plaisir avec elles, beaucoup de plaisir.
Et pourtant, cela l’énervait, l’agaçait –
pourquoi ? – il y en avait aussi une autre… une
autre qu’il ne pouvait trousser, qu’il ne pouvait
allonger… et d’ailleurs même s’il l’avait pu, il ne
l’aurait pas fait. Ah non alors ! Rien qu’à voir
son teint palot, son air de môme aux cheveux
ternes, il avait envie de vomir… Cette fille lui
rappelait quelqu’un bien sûr… quelqu’un qu’il
haïssait, quelqu’un qu’il ne prendrait jamais,
qu’il ne voulait pas. Alors, il se contentait de
fermer les yeux et de savourer, comme toujours
d’ailleurs ; c’était toujours ce qu’il faisait quand
il ne voulait penser à rien, quand il voulait
oublier, oublier que son père passait
quotidiennement tout son temps à la banque et
que sa mère pendant ce temps là, se faisait elle
26 Mystère Mind – Tome 5
aussi trousser par tous les livreurs qui passaient
par-là…
Et puis, une porte s’ouvrit juste sous le nez
de Francis, et tous les Douze se retrouvèrent
comme par magie juste devant – enfin tirés de
leur temps suspendu… Et tous étaient habillés
aussi, à présent – enfin habillés : tous avaient
leur maillot de bain, culottes et soutiens gorges.
Le premier, Mathieu – qui avait été le premier à
traverser la Porte-Entre-les-Mondes qui
affleurait à la surface du Rocher – passa par le
trou de la paroi de verre…
27
3 – LE SOLEIL VA MOURIR
Tiki. Un monde hostile, particulièrement lugubre…
Un monde de grands Déserts, où vivent des quantités
d’animaux sauvages : des scorpions, des écrevisses des
sables, des crocodiles des dunes et même des cactus
carnivores ! Mais ce n’est pas tout… Ce que notre
monde abrite de pire, ce sont les Manges-Moutons…

Homard Charyf, porte-parole du camp des
Hommes des Oasis : Compte rendu sur notre monde

Crisor arbora un léger sourire. Il venait juste
de percevoir la présence des Douze. Ainsi que
l’Entité l’avait dit, elle les avait bien largués sur
ce monde… Il pensa pendant quelques instants
investir une écrevisse des sables pour les
observer. Mais il décida finalement que ce
n’était pas la peine. De toutes manières, ils
étaient bel et bien là, de toutes manières, il
faudrait à un moment ou à un autre qu’ils
s’opposent à lui. Lui et sa magie de l’esprit, lui
et sa télépathie surpuissante… Il hurla de rire…
29 Mystère Mind – Tome 5
Cette fois, ils avaient perdu ! Ils avaient déjà
perdu… car il était surpuissant !
Mister Mind, cette fois-ci, n’en doutait pas :
c’était la victoire assurée. Il allait leur montrer, à
ces petits galapias. Il allait leur montrer qu’il
était bien plus puissant qu’eux, bien plus
puissant même que le télépathe du groupe… Il
les détruirait, tous, l’un après l’autre. Car il était
les animaux… car il était tous les animaux.


MORT AUX DOUZE


Dès que Mathieu mit le pied dans ce
nouveau monde, il aperçut le chien. Fulgur était
mort, ravagé, sa tête était tout aplatie, ses os
écrabouillés… On avait l’impression qu’un train
lui était passé dessus. De fait, Mathieu ne
s’aperçut même pas qu’il était dans un monde
cauchemardesque. Il n’aperçut même pas la
lueur rouge du soleil, ou les rafales de vent
cinglant tout autour de lui, ni même les dunes
de sable jaune qui s’étendaient devant lui !
Il marcha, ou plutôt il tituba vers Fulgur.
C’était le chien qu’il avait offert à Llyandra sur
le dernier monde… Il s’écroula dans le sable
devant lui, ses yeux versant des larmes :
– Fulgur… Fulgur… murmurait-il.
Comment ai-je pu être si sot, si idiot ?
30 Mystère Mind – Tome 5
Comment ai-je pu t’oublier, te laisser passer le
vortex, la Porte-Entre-les-Mondes ?… C’est de
ma faute… de ma faute…
Lorsque Dora Stella apparut à son tour,
semblant émerger d’une dune, elle l’aperçut là,
déchiré, sur les genoux, qui pleurait tout ce qu’il
savait devant la dépouille du chien. Même si la
jeune fille le détestait, même si la jeune fille
savait que toute affection pour lui était proscrite
dans son cœur, elle ne put s’empêcher de courir
vers lui et de poser gentiment sa main sur son
épaule :
– Non, Mathieu… Ne dis pas ça… Je t’en
prie, ne dis pas ça. Ce n’est pas de ta faute… Tu
n’y es pour rien, c’est l’Entité, c’est l’Entité qui
a fait ça…
Le jeune homme leva des yeux ruisselants
vers elle :
– Tu crois vraiment, Dora ? Tu crois
vraiment ? Isabella était folle, tu avais raison,
mais Fulgur, lui, n’était pas fou… ce n’était
qu’un petit chien… tout mignon… et
maintenant, maintenant regarde un peu ce que
je lui ai fait.
La jeune fille ne put que répéter, les larmes
lui venant aux yeux, à elle aussi :
– Tu n’es pas coupable. Non, ce n’est pas
toi… Tu n’as fait qu’offrir un chien à ta petite
amie, après tout. C’est l’Entité, c’est elle la vraie
coupable… La cruelle Entité…
31 Mystère Mind – Tome 5
Derrière eux surgirent à leur tour, se
matérialisant comme par magie Jon et Tsin-Li
qui se tenaient bien sûr par la main… c’est ainsi
qu’ils avaient passé le vortex, ainsi qu’ils avaient
passé la Porte-Entre-les-Mondes. Eux aussi
virent immédiatement ce qui se passait. Eux
aussi furent apitoyés. Jon s’avança vers son
meilleur ami et lui posa la main sur l’épaule à
son tour :
– Ne pleure pas, voyons. Mathieu… Nous
allons l’enterrer, tu vas voir… Nous allons lui
donner une jolie sépulture.
Tsin-Li s’approcha également du garçon :
– Il dit vrai, certifia t-elle en souriant. Tu dois
le croire. Mon petit ami a toujours raison…
Dora Stella sourit à la Chinoise :
– Tu as raison… Ton petit ami a toujours
raison.
Sur ses entrefaites, ce furent les premier pas
en ce monde de Francis. L’homme-centaure se
sentait mélancolique : il venait de quitter Elody
qu’il n’avait même pas eu l’occasion de
connaître deux mois exactement ; il l’avait
quittée bien trop vite ; la Porte-Entre-les-
Mondes les avait rappelés bien trop vite… Il
s’avança lui aussi vers Mathieu et eut encore
plus de peine pour lui lorsqu’il vit cette débâcle.
Il éprouva également beaucoup de peine pour
Fulgur, bien sûr… Plus encore que les autres
peut-être… Depuis qu’il était centaure, lui, il se
32 Mystère Mind – Tome 5
sentait plus proche que jamais des animaux.
Quant à Miranda, il n’osait même pas songer à
sa réaction… C’était une chatte, d’accord, mais
même pour un chien, elle serait sans doute
remuée…
Derrière lui, ce fut Stanislas qui se
matérialisa, les fesses toujours enfermées dans
son slip de bain bleu ciel avec son liseré d’or.
Yannick lui manquerait… C’était la première
fois, la première fois depuis longtemps qu’il se
faisait un ami comme ça… Sandal était sympa,
Sarrasin aussi, Karma était sa petite amie…
Bien sûr. Mais Yannick était le premier véritable
copain qu’il se faisait depuis que la météorite
était tombée sur la Terre, depuis qu’il avait
perdu Lise…
Suivirent Stasia et Amy… Les deux filles
apparurent en même temps. Apparemment, la
grande brune braillarde avait commencé dans le
Monde Numéro Quatre à lui dire quelque chose
au moment où ils avaient passé le vortex et
maintenant elle semblait finir :
– … gentil. Oui, ce serait même super sympa
si tu faisais venir immédiatement Tyéri dans le
Monde Numéro Cinq… (La jeune fille
s’interrompit, se rendant compte seulement
maintenant apparemment qu’elle avait déjà
traversé le vortex.)
Quant à Amy, elle avait déjà remarqué le
paysage environnant, qui ne pouvait être
33 Mystère Mind – Tome 5
manqué en vérité – seule une fille comme Stasia
pouvait manquer un truc pareil !
– Alors, c’est ça, le Monde Numéro Cinq,
lança la jeune lyonnaise. Ce n’est pas très
folichon, dis donc. Remarque, tu me diras, on
ne voit rien avec toutes ces dunes qui nous
cernent…
– Oui, oui, tu as raison, acquiesça la petite
blonde d’un air distrait. Tu as raison…
Puis se fut au tour de Miranda… Cette fois-
ci, la magie ne s’inversa pas. Du moins, elle ne
s’était pas inversée… Dora Stella l’avait cru
pourtant, elle l’avait espéré… Mais l’Entité –
même elle – n’avait pu contrer l’action du Lac
Enchanté de la planète Emeraud. Miranda était
toujours un grand chat, une panthère… Elle
était toujours aussi terrifiante – ses prunelles
mordorées qui vous fixaient, là, cela donnait la
chair de poule…
Juste derrière, enfin, apparurent les deux
derniers : Eléanore et Timothy. Timothy serrait
Eléanore d’un peu trop près. Il lui entourait le
cou, comme en entoure le cou de son
amoureuse… nul ne s’en rendit compte – sauf
Miranda. La grosse chatte fixa ses yeux
terrifiants – on vient de le dire – sur Eléanore,
un peu comme si elle allait la griffer, la dévorer
toute crue.
Mathieu et Jon s’étaient tous les deux mis à
l’ouvrage. Ce n’était pas si facile puisqu’ils
34 Mystère Mind – Tome 5
avaient les mains nues. A un moment, Francis
avait bien émis l’idée de se servir du bouquin
qu’Eléanore avait offert à Timothy pour son
anniversaire, ce à quoi le jeune homme avait
répondu que les aînés devraient plutôt utiliser la
statuette de Beau également offerte à Francis
pour ses dix neuf ans… Mais l’idée avait été
rejetée dans les deux cas. Il était hors de
question qu’on utilisât le Kama Sutra de
Timothy ou bien l’effigie du beau cheval que
Francis avait eu sur Terre pour creuser dans ce
sable compact et laid au possible. Quant aux
autres objets contenus dans le sac de plage de
Stanislas, celui-là même qui était censé avoir
contenu sa « flûte » dans le Monde Numéro
Quatre, ils n’étaient tout simplement pas
utilisables : il y avait un jeu de cartes emerien
que Francis avait tenu à acheter avec l’or de
Stasia pour avoir quelque chose pour s’occuper
et la petite culotte d’Eléanore, qui venait de la
Terre et qu’elle ne portait pas, puisqu’elle
portait un bikini… un bikini rose – exprès pour
embêter Stasia ; elle détestait cette couleur et la
jeune fille l’avait forcée pendant plusieurs jours
à se réveiller dans un pyjama rose bonbon.
Comme on peut le voir, Eléanore était
contrariante au-delà des mots.
Enfin, pourtant, ce fut fini. Fulgur fut enterré
et avant de refermer le trou, Mathieu récita une
prière – tous ignoraient bien qu’il était aussi
35 Mystère Mind – Tome 5
croyant, Mathieu ne semblait habituellement
penser qu’au sexe et aux fesses des filles ! Mais
avant qu’il n’ait terminé le travail de remblayage
de la fosse qu’il venait de creuser, des cloques
énormes commencèrent à apparaître sur ses
bras. Heureusement, Dora Stella ne l’avait pas
lâché : Mathieu se démenait beaucoup trop,
Jon, lui, ne cessait de s’éponger le front avec
l’intérieur du bras.
– Je sais ce qu’il se passe, s’écria la jeune fille.
Il faut vite que je renforce votre peau… sinon,
cette chaleur rasante, ce soleil en train de
mourir – oui, il est en train de mourir, c’est
pour ça que sa lumière est rouge : c’est une
géante rouge, le dernier stade avant le trou noir
– va nous tuer nous aussi. Nous ne sommes pas
habitués à supporter une telle rigueur, une telle
température… Venez tous autour de moi… il
faut former un cercle au plus vite, il faut que je
renforce votre peau – même si cela peut avoir
des incidences bizarres sur sa couleur…
– Quoi ? Interrogea Amy qui elle aussi
commençait à se gratter un peu partout. Quel
genre d’incidence ? De quoi parles-tu ?
– Ce que j’ai dit, répondit la jeune fille. Sur
les couleurs. Notre peau va sans doute virer à
une autre couleur, sous mon action. Bien sûr, il
est possible que je modifie tout ça ensuite,
lorsque nous rencontrerons les habitants de ce
monde. Ce n’est que du provisoire, vous voyez :
36 Mystère Mind – Tome 5
nous serons toujours des humains mais nous
aurons des couleurs différentes… Venez par-là,
il faut que nous formions tous un cercle.
– Non, non ! Balbutia Mathieu. Je n’ai pas
fini de remblayer le trou… Il faut absolument
que je finisse maintenant…
Mais Dora Stella l’arrêta. Elle lui maintint les
mains sur le sol et le regarda dans les yeux :
– Laisse, Mathieu. C’est inutile, viens par-là.
Il faut absolument que je te transforme toi
aussi… avant que le soleil ne te tue. De plus, ce
vent qui cingle de partout refermera le trou à ta
place… Regarde, le sable a beau être compact, il
vole un peu partout, il suit le sens du vent qui
n’arrête pas de changer de direction…
Mathieu la regarda de nouveau avec des yeux
pleins de larmes, des yeux pleins de tendresse
aussi. Cela ne faisait aucune doute pour Jon,
Tsin-Li et les autres : ces deux là avaient beau se
chamailler sans cesse, nul doute qu’ils finiraient
ensemble… tôt ou tard.
Pour une fois, Mathieu obéit sans discuter, il
se releva et essuya ses yeux d’un revers de son
bras. Puis ils formèrent le cercle… comme
toujours. Dora Stella prit la main de Mathieu
qui prit celle de Tsin-Li qui prit celle de Jon qui
prit celle de Francis, qui lui s’accroupit et saisit
la patte gauche de Miranda. La chatte, d’ailleurs,
se tenait dans une position étrange, s’acharnant
à rester debout sur ses pattes arrières afin de
37 Mystère Mind – Tome 5
présenter aussi sa patte droite à Amy qui elle
prit la main de Stasia : Stasia sursauta à un
moment et jeta un coup d’œil à Amy :
– Au fait… tu avais promis.
– Ah oui… C’est vrai, j’avais oublié, avec
tout ça…
La jeune fille blonde lâcha momentanément
la main de Stasia ainsi que la patte de Miranda,
se recula d’un pas et lança l’invocation du
chevalier. Le mini vortex de la Porte-Entre-les-
Mondes de Tyéri s’ouvrit doucement et le
chevalier en sortit bientôt. Cette fois, on n’avait
pas entendu le bruit de ses pas, car Tyéri avait
les pieds nus. Il revenait exactement dans la
même tenue qu’il avait quand il était parti sur la
plage d’Emeraud : juste son maillot de bain.
Stasia s’avança vers lui et entoura son cou de
ses bras.
– Coucou, Tyéri ! Lança t-elle gaiement.
– Salut ! Fit celui-ci d’un ton tout aussi jovial.
Ca fait longtemps que je ne t’ai pas vue :
comme Sandal l’a dit et comme Amy le répète
toujours, les temps ne sont pas les mêmes sur
les différents mondes. Je ne croyais plus que
vous arriveriez un jour… et puis enfin, il y a
une heure à peu près, j’ai reçu le signal du
papillon. Il a trembloté, comme toujours… Je
l’ai donc branché sur la machine à écrire que le
Vieil André m’a donnée, j’ai appris que le
monde sur lequel vous étiez arrivés, était un
38 Mystère Mind – Tome 5
Désert… et me voilà ! J’ai décidé de me mettre
en maillot de bain comme sur Emeraud pour ne
pas avoir trop chaud… car la température ici est
intenable, non ?
Le jeune homme posa son armure qui était
roulée sous son bras – tout comme d’ailleurs, le
jour de son départ du Monde Numéro Quatre –
et choisit de la déposer près de l’écharpe de
Sandal. Amy l’avait posée elle aussi, car
décidément il faisait beaucoup trop chaud pour
la porter. Puis Tyéri s’avança lui aussi dans le
cercle, charmé cette fois de pouvoir faire partie
de l’aventure des Douze dès le début.
Amy revint à l’intérieur et retendit de
nouveau la main à Stasia et à la chatte. Eléanore
les avait regardés pendant tout ce temps d’un
air anxieux, la jeune fille avait elle aussi
beaucoup trop chaud malgré le léger
rafraîchissement que cherchait à lui offrir
Karlos-Anjelo changé en cobra noir, en
s’enroulant autour des ses jambes. Le démon
n’était pas un vrai serpent, évidemment et la
froidure qui habitait donc son corps semblait
être éternelle, pourtant la jeune fille n’éprouvait
aucun réconfort. Le soleil rouge tapait avec trop
de force sur le crâne…
Dora Stella se concentra, et les effets de sa
concentration furent immédiats. La magicienne
elle-même devint terre de sienne. Ses cheveux
bruns et ternes devinrent blonds. Ses yeux
39 Mystère Mind – Tome 5
restèrent noirs. Elle était toute mignonne,
songea Mathieu, avec son maillot de bain deux
pièces écru. Il s’interdit bien sûr aussi vite
d’avoir une pensée pareille pour cette fille qu’il
détestait…
Tsin-Li se para elle aussi de brun rouge, mêlé
à plus d’orange cependant. Elle était superbe,
son corps faisait l’effet de s’embraser. Ses yeux
se débridèrent légèrement mais restèrent plissés.
Ses cheveux bruns restèrent tels quels.
Jon vira au beige rosé. Ses cheveux blonds
roux, plutôt long à l’état naturel devinrent plus
encore une crinière de cheveux fauves, comme
la crinière des lions sur la Terre. Ses yeux
restèrent verts, magnifiques, toujours les
mêmes, qui semblaient regarder à l’intérieur de
l’âme :
– Eh bien, mon amour, tu as vraiment l’air
d’un sauvage, comme ça, fit Tsin-Li en se
moquant un peu. (Elle s’approcha et enlaça le
garçon par le cou :) mais ce n’est pas grave, tu
sais… je t’aimerai toujours comme tu es !
Francis, déjà noir, ou du moins de nom déjà
noir, car en vérité il était à l’état naturel plutôt
marron, sembla foncer de nouveau comme
lorsqu’il se changeait en centaure, sa silhouette
grossit légèrement et sembla devenir plus
robuste encore. Ses longs cheveux roux virèrent
au noir intense et récupérèrent leurs dreadlocks
comme surgies du Mondes Numéro Trois. Les
40 Mystère Mind – Tome 5
quelques reflets rouges et jaunes qui affleuraient
sur sa peau semblaient être des flammèches…
Miranda ne sembla pas changer. La panthère
était toujours aussi immense, terrifiante et dorée
qu’avant. Seuls, quelques dessins de flamme
apparurent sur sa fourrure. Quant à ses
prunelles mordorées, elles semblèrent devenir
encore plus fluorescentes ; désormais, les yeux
aiguisés de Miranda ne serviraient plus
seulement à fixer les proies mais aussi
paraissaient prêtes à les griller sur place. Amy et
Tyéri qui avaient des peaux de blonds, virèrent
à l’orange pratiquement uni. Seuls quelques
points rouges apparurent sur leur peau.
Timothy en fut d’ailleurs quelque peu agacé : il
aurait bien sûr voulu être un exemplaire unique,
mais bon, puisqu’ils étaient aussi blonds que
lui… leurs chevelures s’argentèrent, tout
comme d’ailleurs les propres cheveux et la
barbe de Mathieu. Le caïd se para également de
touffes de poils argentés sur la totalité du corps
qui devint doré par contraste. Dora Stella, elle
aussi, pensa qu’il était mignon à croquer mais
s’interdit d’avoir des pensées pareilles…
– Eh bien, dit Stasia d’un ton joyaux ! Nous
sommes beaux comme des Dieux !
– Oui, fit Tyéri dans le creux de son oreille.
Tu es belle comme une déesse !
Stasia et Stanislas, très bruns tous les deux,
s’étaient mouchetés de marron et de jaune.
41 Mystère Mind – Tome 5
Comme venait de le dire Tyéri, sa petite amie
était superbe et elle paraissait pour l’heure
encore plus tigresse que Miranda. Leurs
cheveux s’étaient quant à eux un peu éclaircis
tandis que les yeux clairs de la jeune fille et
ceux, sombres de Stanislas, s’étaient changés en
plusieurs nuances de vert.
Eléanore, blonde elle aussi comme Amy,
Tyéri et Timothy, bien que d’un blond plus
platine, s’était marbrée elle aussi de couleurs
fauves sur tout l’ensemble du corps ; et,
Timothy et Jon le découvriraient un peu plus
tard, la pointe de ses seins – qui pour l’heure se
trouvaient sous le soutien-gorge – s’étaient
auréolées d’une lueur mauve, très jolie, comme
la crête des flammes.
Tsin-Li ne perdit pas de temps. Puisque sa
transformation était terminée, elle commença à
s’élever dans les airs, son tatouage devenu
phosphorescent par l’application de la magie de
Dora Stella, s’était mis à briller plus que jamais.
La jeune fille avait levé les bras au-dessus de sa
tête dans la position de « superman » et montait
dans l’air rougeoyant qui cinglait de toute part.
Stasia s’était mise à danser, ne paraissant même
pas voir que ce monde était cauchemardesque –
la jeune lyonnaise était toujours contente,
quelque soit les évènements et les déboires qui
leur tombaient sur le coin de la tête. Soudain,
arrivée entre deux dunes, elle se mit à hurler :
42 Mystère Mind – Tome 5
– AHHH ! Qu’est ce que c’est que ça ?
Jon soupira :
– Ca y est… Qu’est ce qui lui arrive encore ?
Mais il le découvrit très vite. Ils le
découvrirent tous très vite : Stasia était tombée
au cours de ses déambulations sur un crocodile,
un gros crocodile qui se dandinait par là. De la
couleur du sable, un jaune sale et plutôt foncé,
on ne le voyait presque pas, en fait. On devinait
cependant que c’était un crocodile à ses
mâchoires béantes, à sa gueule immonde et à sa
queue qui fouettait l’air tout autour de lui.
N’écoutant que son courage, le chevalier
voulut se porter au secours de Stasia mais
s’aperçut un peu trop tard qu’il n’avait même
pas son épée. Il revint aussitôt sur ses pas et
courut chercher son arme posée près de son
armure. Instinctivement, Francis se changea en
centaure. Son slip de bain explosa. Il se
précipita vers Stasia et la prit dans ses bras
puissants alors même que le monstre allait
refermer ses mâchoires sur elle. Mais le jeune
homme s’aperçut bientôt qu’il ne pouvait rien
faire de plus : le saurien des dunes était
beaucoup trop dangereux pour qu’il s’en
approche de trop près. De plus, son odeur
musquée de cheval ne fit que l’exciter
davantage : il sentait le sang, un sang chaud et
bouillonnant, et cela lui plaisait.
43 Mystère Mind – Tome 5
Dora Stella ne pouvait pas utiliser sa magie
de Vie. En général, la jeune fille ne pouvait pas
l’utiliser pour tuer… Mais pourtant sur le
Monde Numéro Quatre, dans la Caverne de la
Houle Noire, elle avait transformé une pierre,
un élément minéral, en arme à feu. Mais même
une arme à feu, dans ce cas précis, ne servait à
rien : les écailles du crocodile semblaient bien
trop épaisses, bien trop résistantes pour qu’une
balle puisse seulement pénétrer sa chair.
Jon avait des problèmes en ce moment avec
sa transformation. De plus, il ne voyait pas
vraiment ce que la puanteur émise par un putois
pourrait faire contre un crocodile…
Stanislas aurait pu faire tomber son piano,
mais là encore, il comprit vite que cela ne
servait à rien. Le crocodile bougeait en tous
sens : il était beaucoup trop rapide pour que
l’instrument tombe avec précision sur sa tête.
Ses mâchoires étaient bien trop puissantes aussi.
Non, il ne pouvait agir…
Eléanore faillit prononcer une formule
magique pour déclencher une tempête ou
quelque chose comme ça. Mais Karlos-Anjelo
lui fit remarquer dans sa tête que ça
n’arrangerait rien, bien au contraire. La tempête
ferait voler encore plus le sable dans tous les
sens, en bloquant ses amis, et nul doute, en
plus, que le crocodile, habitué, lui, à ce climat et
44