Naître fille est-il une condamnation ? Roman

De
Publié par

Malgré les conseils et les mises en garde de sa collègue Jeanne, Salomé épouse Freddy, un dandy deux fois divorcé. Toujours pas de chance pour Salomé. Qui a divorcé divorcera. Révoltée, Jeanne écrit un plan de guerre des femmes contre les hommes pour venger toutes les femmes du monde ...

Publié le : vendredi 1 novembre 2013
Lecture(s) : 27
EAN13 : 9782336328188
Nombre de pages : 260
Prix de location à la page : 0,0146€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Jean André Manga
Naître fille est-il une condamnation ? Roman
Préface de LABUSSIERE NGON II Postface du Dr ETOM EMPIME
Lettres camerounaises
08/10/13 23:42
Naître fille est-il une condamnation ?
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collectionLettres camerounaises présentel’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collectionLettres camerounaises s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le refletde l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Diane DESCOTEAUX, Gervais de Collins NOUMSI BOUODPA, La luciole attend la nuit pour briller, 2013. Dongmo FEUGAP,Señoratou,2013. Serge NOUKEU,L’herbe n’était pas assez verte ou Nouvelle Afrique, 2013. Albert NDJALA VOUNDI,Le fiel du miel, 2013. Nonyu MOUTASSIE ERARD,Des racines au feuillage, 2013. Georges YOUT,Ça ne gêne personne, 2013. André AYANGMA,Orphelinades, Afrique, Soweto, 2013. Joseph Patrice FOUMAN,Le radeau de l’inconnu, 2013. Leontine LONGBOU FOPA,Appelez-moi Madame Oumarou, 2013. Marius NANYA,Les saveurs de l’Afrique, 2013. Siméon TSEMO,L’homme qui n’avait pas eu de nom, 2013. Kanouo L. Fabrice,Éclats de vie, 2013.
Jean André MangaNaître fille est-il une condamnation ? Roman Préface de LABUSSIERE NGON II Postface du Dr ETOM EMPIME
Du même auteur Paradoxes, éditions L’Harmattan, 2012 Ma vie est une blessure, éditions L’Harmattan, 2011 © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01707-5 EAN : 9782343017075
À machère grande sœur ENGENE NTSAMA, comme une branche de buis bénie sur la tombe de ton espoir perdu …
REMERCIEMENTS
D’aucuns pourraient nous soupçonner de célébrer vilement nos amis en lesremerciant inutilement d’avoir contribué à l’élaboration d’un simple roman. Faux. La densité thématique rare de ces écrits aura nécessité un travail fastidieux de recherche afin d’éviter la confusion et l’ambiguïté. Il nous a fallu des échanges et la mobilisation de bien des bonnes volontés pour soumettre au lecteur un livre qui permette un choix clair. Car au bout du compte, chacun doit choisir et s’assumer, tel est le dessein principal de cette fiction vraisemblable, acerbe et poignante.
Notre embarras est troublant de dire toute notre gratitude à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce livre. D’avance, nous présentons toutes nos excuses sincères à ceux qui ne verront pas leurs noms dans les lignes qui suivent. Toute omission ici n’est pas synonyme d’ignorance de leur apport. Du fond du cœur, nous disons merci à l’incontournable Madame Sylvie Florence Ekomo, Assistante de direction à l’Hôpital général de Douala et candidate ancienne d’Église à l’EPC. Les mots restent faibles pour exprimer ici toute notre reconnaissance pour sa disponibilité, son engagement, et surtout sa sympathie participative à Jeanne, un personnage central de cette fresque. Nous disons merci à Madame Hana Berthe Ndoumbé. Son antipathie violente envers Commandant Rouge, un personnage-clé de ce brûlot,nous a inspiré. Ses critiques et suggestions nous ont guidé. Dieu tout-puissant ne nous pardonnerait pas d’oublier le pasteur René Mboussi Ateba pour sa longue expérience pastorale qui nous a servi de repère.
Nous n’oublierons jamais Monsieur Stanislas Fouda, son engagement exaltant nous servira à jamais d’aiguillon, ainsi que Monsieur Meka Andomo du Port autonome de Douala, et de Monsieur Belinga François de Paul, notre correcteur.
Une pensée spéciale est adressée à Dr Ananga Sidonie, Dr Ateba, Madame Rachel Batkom, au frère Henri Pons Ngock et à
Messieurs François Mpome et Djeina Paul du Service anatomopathologie de l’Hôpital général de Douala. Un hommage éternel est adressé à tout le personnel de l’Hôpital général de Douala, socle et indéracinable pilier d’une affection infaillible qui nous accompagne depuis le début de notre carrière. Un hommage mérité est également adressé à Madame Kingué Dominique, Messieurs Mbiatat Hilaire de Goethe, Amougou Bella Faustin, Ezo’o Ezo’o Jean Daniel, Ndjom Emmanuel, Ava Georges, Fimba II Ferdinand et Nama Essomba Hugues Gabriel. Enfin, à M. Joseph Eroumé, cher grand frère, je suis de plus en plus convaincu que notre féconde amitié se poursuivra outre-tombe.
8
SOMMAIRE
REMERCIEMENTS .......................................................................7 NOTE DE L’AUTEUR .................................................................11 PRÉFACE......................................................................................13 CHAPITRE I................................................................................17 CHAPITRE II................................................................................31 CHAPITRE III...............................................................................51 CHAPITRE IV ..............................................................................67 CHAPITRE V................................................................................79 CHAPITRE VI ..............................................................................91 CHAPITRE VII.............................................................................99 CHAPITRE VIII..........................................................................111 CHAPITRE IX ............................................................................121 CHAPITRE X..............................................................................131 CHAPITRE XI ............................................................................143 CHAPITRE XII...........................................................................163 CHAPITRE XIII..........................................................................189 CHAPITRE XIV........................................................................203 CHAPITRE XV...........................................................................213 CHAPITRE XVI.......................................................................233 CHAPITRE XVII........................................................................243 POSTFACE .................................................................................251
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.