Nostalgies ou le Joug du Verbe

Publié par

En poèmes courts au Lyrisme contenu, Idris Youssouf Elmi tisse les mots qui vont de l'espoir à l'espoir en passant par les défaites de la vie. Les quatre brins de la trame se suivent et s'emmêlent: appel à l'enfant (I) dont le regard incisif et neuf se pose sur le monde et les êtres; évocation (II) du temps passé et présent où se conjuguent la mère, le premier amour lumineux d'une femme mais aussi les souffrances cruelles. L’Ailleurs dans l’ici (III) traduit une issue possible au-delà de l'absurde. A travers le joug du Verbe, le Poète hume la liberté et pressent autre chose : Vers fleuve et verbe feu (IV) sont ces flamboiements de phrases tranchantes qui tirent du silence le message de la vie.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 43
Tags :
EAN13 : 9782296359987
Nombre de pages : 80
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Collection Poètes des dirigée par Maguy Albet, Léopold Congo Mbemba, et Emmanuelle

Cinq Continents Geneviève Clancy, Alain Mabanckou Moysan

La collection Poètes des cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.

Dernières parutions

173b - Chehem Watta, Sur les soleils de Houroud. 174 - Chehem Watta, Pélerin d'errance. 175 - Sobhi Habchi, Le Prophète eros suivi de Premières éternités. 176 - Jean Zimmermann, Comme un arbre qui parle. 177 - Antoine Tshintungu Kongolo, Tanganyka Blues. 178 - Vincent-Marc Karénine, Versant Nord. 179 - Michel Khalil Hélayel, Celui qui ne meurt pas. 180 - Régine Philippe-Bailly, Amours ensablés. 181 - YusefN. At. Sehnun, /Z/an i tafat. 182 - Mithridad Pourmir, Le mur des averses. 183 - Vincent Lamkin, La mer est un poème à la mer. 184 - Etel Adnan, «Ce ciel qui...n 'est pas». 185 - Alexandre Mitzalis, La muraille d'Europe. 186 - Pius Ngandu Nkashama, Crépuscule équinoxial. 187 - Daniel Leduc, Le livre des tempêtes. 188 - M. Baba Farid, Carré d'Anges.

189 - Philippe Guérin, Le Revers des Masques. 190 - Giovanni Ruggiero, Ultraflash.
191

- Julian

Beck, Théandrique

ou la possibilité de l'utopie.

Dernières notes. 192 - Rouchedy Chafai, Exils et Demeures. 193 - Babacar SalI, Le lit de sable.

Nostalgies ou Le joug du Verbe poèmes

~

Maquette d'Ulrich GOlIN

(CCFAR)
«

PhotO de Pierrot MEN, extrait de

L'œil

nomade », voyage à travers le pays Djibouti. Centre Culturel Français Arthur Rimbaud I LHarmattan. @ LHarmattan, 1998 ISBN: 2-7384-6421-1

IDRIS YOUSSOUF ELMI

Nostalgies ou Le joug du Verbe poèmes

Éditions L'Harmattan 5-7. rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

L'Harmattan

Inc.

55. rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y I K9

Du même auteur

La Galaxie de l'Absurde, nouvelles, éditions L'Harmattan (1997)

" L'homme fuit l'asphyxie.

L 'homme dont l'appétit hors de l'imagination se calfeutre sans finir de s'approvisionner, se délivrera par les mains, rivières soudainement grossies. L'homme qui s'épointe dans la prémonition, qui déboise son silence intérieur et le répartit en théâtres, ce second c'est lefaiseur de pain. Aux uns la prison et la mort. Aux autres la transhumance du Verbe." René CHAR, Fureur et mystère.

Echo d'une préface

D'un ami j'ai retenu une leçon de constance la valeur d'une alliance et le sens de la foi du même ami j'ai appris que la défaite est charpente que le doute est mouvement que l'étoile est devant l'orgueil des défis sans temoins la torsion du réel et l'inquiétude de la quête pour qui pour quoi cela doit-il cesser l'horizon n'est aucunement propriété de Personne c'est la mesure insensée que nous avons choisie nous savons bien que pour notre faim la table n'est jamais mise rendez-vous donc pour la prochaine étape qui ne sera qu'une étape

Montpellier,

M. A. ABOI le 20 sept 1997

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.