Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Notre-Dame des Loups

De
198 pages
Avec le succès de ses deux premiers romans La Geste du Sixième Royaume (prix Imaginales 2012) et La Maison des Mages, Adrien Tomas est devenu l’un des meilleurs auteurs français de fantasy. Il frappe de nouveau très fort avec Notre-Dame des Loups, un roman furieusement fantastique dont l’atmosphère nous plonge dans un Ouest sauvage balayé par les blizzards, aux forêts infinies hantées par nos peurs primordiales
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

OUVRAGE PUBLIE SOUS LA DIRECTION DECORALIEDAVIDCARTE DEJOËLQUERCI©LESÉDITIONSMNEMOS2,RUENICOLASCHERVIN|69620SAINT?LAURENT?D’OINGTISBN PDF:978?2?35408?482?0 WWW.MNEMOS.COM
ADRIEN TOMAS
NOTRE-DAME DES LOUPS
À JulIen, ValérIe, Steph et ValentIne, À PIou, Ju et Topos, Et à ma sœur LucIle. Après tant d’années d’amItIé sans FaIlle, les mots ne sIgnIient plus rIen. J’essaIe quand même. MercI.
Cathédrale des Neiges Aidan Malcolm Arlington
Le silence est omniprésent. Il est lourd sur ma nuque et mes épaues, î m’entoure, m’étoufe, me pèse. À chaque Foîs que mon cheva traverse de son sabot a couche de neîge Frache, à chaque Foîs que j’îns-pîre ’aîr gacé ou que j’exhae un souLe de nuage banc, j’aî ’împressîon d’être en traîn de proFaner une égîse, un tempe, ou je ne saîs quoî de sacré. Je n’aî jamaîs été très porté sur a reîgîon, maîs par a Dame, ce que je me sens paen et îgnorant dans cet endroît ! a Forêt Banche m’écrase de sa majesté, de son îmmensîté, me réduît à ce que je suîs certaînement : un întrus, mînuscue et vaîn, dans un terrîtoîre quî ne uî appartîent pas. Je respîre un grand coup, et je me reprends. Cet endroît n’appartîent pas non pus à ceux que nous traquons. Nous sommes îcî pour e
9
débarrasser des Rejs, puîs nous partîrons, ren-dant au sîence ses droîts sécuaîres. Jack nous emmènera sans doute encore pus oîn au nord, obsédé par ’îdée Ixe que a Dame s’enFonce toujours pus dans es terres gacées pour Fuîr notre Fureur vertueuse. Jack est un sae con. Une brute trapue, voûtée, courte sur pattes, un nabot teîgneux quî exsude ’hostîîté et a coère par tous es pores de sa peau. ï me ance en ce moment même un regard agacé, comme sî à chacune de mes expîratîons, j’aaîs révéer notre posîtîon à ’întégraîté de a meute. Je saîs qu’î ne m’aîme pas, et e sentîment est récîproque. ï n’apprécîe pas mon passé de journaîste, d’homme de ettres, î n’apprécîe pas que je sache îre, penser et argumenter, uî quî est încapabe des troîs. ï n’aîme pas ’înteîgence, tout sîmpement, parce qu’î mîse tout sur sa Force brute, sa voonté obstînée et son obsessîon masaîne. Würm et moî sommes pour uî un constant rappe de sa médîocrîté spîrîtuee. ï ne toère ’Aemand que parce que c’est uî quî ’a engagé, à ’orîgîne. Et î me toère moî, parce que je suîs e seu à avoîr une meîeure gâchette que uî. Journaîste, ouî, maîs journaîste de terraîn. Aîdan Macom Arîngton, correspondant de guerre pour e New York Tîmes, attaché spécîa au régîment de ’Unîon, sîx Foîs de suîte auréat au concours de tîr des auxîîaîres. J’aî întervîewé ee, j’aî chevauché aux côtés du généra Grant, et
10
j’aî déjeuné avec încon. J’étaîs une étoîe mon-tante, à ’époque de a Guerre cîvîe. Jusqu’à ce que je rencontre Jack, Würm, et es autres. Jusqu’à ce que a goîre tîrée de mots aî-gnés sur une presse ne m’atteîgne pus. Jusqu’à ce que survîenne ’Achîmîe du Veneur, et que e pomb se change en argent. Jack est un âne bas de Front, maîs je ne peux que reconnatre son taent de meneur. ï Faît régner une dîscîpîne de Fer au seîn de notre groupe, et î Faut admettre que cea nous réussît. Nous n’avons perdu personne depuîs près d’un an, quand Chares Tennyman s’est Faît éventrer par un Rej, en CaîFornîe. J’aîmaîs bîen Charîe. Un type sympathîque, maîn, avec de a conversatîon. Jack a craché sur son cadavre déchîqueté, ’a argenté, au cas où, puîs ’a aussîtôt rempacé. ï ne s’est pas écoué deux semaînes avant qu’î recrute ce mînabe petît cowboy, cet éphèbe à peîne pubère, ce lîngueur de pacotîe quî a poussé e grotesque jusqu’à baptîser ses cots, cette petîte Frappe de Bîy Wînters. Pas un grand sentîmenta, Jack. Pour uî, un Veneur quî se Faît prendre est un mauvaîs Veneur, et mérîte de pourrîr au Fond des boîs. Jack nous pousse à être toujours meîeurs, et ne toère pas a Faîbesse. ï ne s’entoure que de ceux qu’î « sent ». Au tout début, c’étaît Würm e matre de chasse. D’après Jonas, à ’époque, Würm n’étaît rîen de pus qu’uncaItIf,un dandy Frachement
11
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin