Perdition 3

De
Publié par

Grâce à l'entreprise du commandant Smils et du capitaine Yamakhito, les médecins scientifiques, les capitaines Lequenn et Seighetti, pensent avoir découvert le principe de fonctionnement de la mécanique stellaire ayant causé la perdition du bâtiment Transport. Cependant, repérée par les aliens, l'immense ville flottante est cruellement attaquée. Deux impératifs surgissent alors : l'apparition de la mécanique stellaire, et la conservation d'une planète nécessaire à l'humanité. Le général Jackson pourra-t-il repousser l'assaut des attaquants ? Sans compter que personne ne sait si la solution est bonne, mais, l'esprit rebelle du sergent Collins ne l'autorise pas à quitter Novaé sans avoir laissé quelques souvenirs cuisants ses ennemis.
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 199
Tags :
EAN13 : 9782748179729
Nombre de pages : 435
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1
2
Perdition
3
4
Jean-Baptiste Kerfender
Perdition Livre 3 - Objectif Terre
Science-fiction
Éditions Le Manuscrit
5
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-7973-0(livre numérique) ISBN 13 : 9782748179736(livre numérique) ISBN : 2-7481-7972-2(livre imprimé) ISBN 13 : 9782748179729(livre imprimé)
6
7
8
Livre premier : Mission Pluton 13. Dès sa prise de fonction à bord de l’important navire stellaire Transport, l’officier Gilles Monaco est promu capitaine des Forces Terriennes Unifiées. Sous l’autorité du chef de l’état-major, le général commandeur Georges Jackson, il prend en charge la police militaire dont la mission est de réguler la société des mineurs devant extraire le minerai plutonien. Le samedi six mai 2113, à zéro heure quarante-quatre, la treizième mission Pluton connaît un incident grave, dont l’origine demeure mystérieuse, provoquant la perdition du véhicule stellaire en un système sidéral inconnu. Livre deuxième : Terra Nova. Au sein du mystérieux espace sidéral, lequel est pourvu de deux soleils, le capitaine Gilles Monaco doit effectuer un relevé cartographique de la plus proche des deux planètes viables. Il
9
doit ensuite partiellement l’explorer pour que les effectifs perdus y demeurent en l’attente de la solution au problème. L’épave du vaisseau Eldorado, disparu alors qu’il effectuait, quelques années plus tôt, une mission d’exploration et de recherches (m.e.r.), y est découverte. Mais, demeuré actif, le système automatique de défense fait tomber deux pilotes qui se perdent dans l’épaisseur de la forêt environnante. Une mission de secours, Sierra India, se porte à leur recherche alors que les militaires établissent un camp baptisé du nom du premier adjoint du général, le colonel Maria Jordan. Les documents demeurés à bord du vaisseau Eldorado font connaître le triste sort de l’équipage. Plus tard, le camp Jordan est partiellement détruit au cours de l’attaque d’étrangers, dont la tactique guerrière fait particulièrement songer à une organisation militaire. Participant à une mission de secours aux blessés, Monaco est confronté à un groupe alien. Il en retire la singulière impression que ceux-ci, selon leur étrange manière, adorent l’humain. À son retour au camp Jordan, que le second adjoint du commandeur, le commandant Jean Smils, décide d’évacuer, il apprend que Sierra India est en détresse. Accompagné par deux sergents, Patrick Kellans et Philippe Collins, et deux soldats, José Artisone et Hans Hogart, il monte aussitôt une
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.